Forêt de Fontainebleau : le classement au patrimoine mondial de l'Unesco franchit une nouvelle étape

Le ministère de la Culture vient d'accepter de porter à l'Unesco la candidature du "Domaine de Fontainebleau". L'inscription du château, réalisée en 1981, est ainsi étendue à la forêt. En décrochant ce précieux sésame, la forêt domaniale de Fontainebleau reste plus que jamais dans la course pour prétendre à son inscription au Patrimoine mondial de l'Unesco.

Avec 22 000 hectares de massif boisé et 11 millions de visites chaque année, la renommée du massif forestier de Fontainebleau dépasse nos frontières. Cette forêt prestigieuse, gérée par l’Office national des forêts (ONF), est le fruit de l’Histoire. Cette étape vers l'inscription la place dans cette trajectoire.

Initiateurs de cette candidature, la ville de Fontainebleau, l'Etablissement public du Château de Fontainebleau et l'ONF se félicitent de cette décision. L'ensemble des parties prenantes du projet sur le territoire s'y associe également : collectivités (Région Ile-de-France, Département de Seine-et-Marne, Communauté d'agglomération du Pays de Fontainebleau), partenaires économiques (CCI de Seine-et-Marne) et associatifs (Amis de la Forêt, Amis et mécènes du château, associations environnementales et sportives)...

 

Le château et la forêt de Fontainebleau vus d'avion. - ©Véronique Vinot / ONF

Depuis quatre ans, le dossier de candidature a été nourri par les actions d'un conseil scientifique. Ses membres n'ont pas ménagé leur peine et ont pu démontrer tout l'intérêt du projet : que ce soit sur le plan historique, culturel ou encore paysager. Les travaux lancés par l'ONF et ses partenaires dans le cadre de Fontainebleau, Forêt d'Exception® ont vivement contribué à cette cohérence sur le territoire.

C'est une première étape importante. Le projet rejoint la liste des biens nationaux dont le dossier est suffisamment étayé pour que l'Etat s'engage à le défendre devant les instances internationales de l'Unesco.

Frédéric Valletoux, maire de Fontainebleau et président du comité de pilotage Fontainebleau, Forêt d'Exception®.

Brigitte Macron, une marraine de marque

Le soutien est de taille. A l’occasion d’une visite officielle en forêt en juillet 2020, Madame Macron a accepté de promouvoir la candidature du Domaine de Fontainebleau, portée par la Ville de Fontainebleau, l’ONF et l’Etablissement public du Château de Fontainebleau.

"Je soutiens ce projet compte tenu de la visibilité qu’il donne à une forêt chargée d’histoire et de culture. Elle offre des paysages variés, comme ses rochers très appréciés du public. La richesse de son patrimoine mérite aujourd’hui d’être reconnu par l’UNESCO", a-t-elle alors affirmé. Cette nouvelle étape franchie, la course sera encore longue, très longue... Verdict dans 4 ans au minimum !

Le saviez-vous ? En forêt de Fontainebleau...

Les sentiers bleus Dennecours, premiers sentiers pédestres balisés au monde - ©Guillaume Larrière / ONF

Fortement marquée par l'activité humaine, la forêt domaniale de Fontainebleau fut notamment le lieu d'innovations nombreuses. Atelier à ciel ouvert pour les artistes de l'école de Barbizon au XIXe siècle, elle devient le premier site naturel au monde à bénéficier d'une mesure conservatoire, avec la création des premières réserves biologiques. Ce qui lui reconnait un patrimoine naturel et écologique d'une richesse insoupçonnable.

Aujourd’hui, site naturel le plus visité de France, de nombreux sentiers de promenades maillent ce massif: 1 500 km de sentiers dont 500 km balisés. Pour tous, c’est un accès privilégié à la nature. Cavaliers, promeneurs, vététistes, amateurs d’escalade et coureurs s’y détendent ou y pratiquent leurs loisirs favoris.