Pourquoi ne faut-il pas jeter son sapin de Noël usagé en forêt ?

Chaque année, sitôt les fêtes de Noël passées, on range les décorations. Mais le sapin, soudain encombrant, que devient-il ? C’est la question épineuse que de nombreuses personnes se posent. L’Office national des forêts (ONF) vous dévoile les bonnes pratiques écologiques pour recycler son sapin.

Recommandation : Manifestation sportive

Importante course à pied le samedi 25 Mai de 10h à 12h, secteurs Grand canton et Parc.
La circulation peut s'en trouver perturbée.

Recommandation : Manifestation sportive

Importante course à pied le samedi 25 Mai de 10h à 12h, secteurs Grand canton et Parc.
La circulation peut s'en trouver perturbée.

Recommandation : Manifestation sportive

Importante course à pied le samedi 25 Mai de 10h à 12h, secteurs Grand canton et Parc.
La circulation peut s'en trouver perturbée.

Recommandation : Manifestation sportive

Importante course à pied le samedi 25 Mai de 10h à 12h, secteurs Grand canton et Parc.
La circulation peut s'en trouver perturbée.

Recommandation : Manifestation sportive

Importante course à pied le samedi 25 Mai de 10h à 12h, secteurs Grand canton et Parc.
La circulation peut s'en trouver perturbée.

Recommandation : Manifestation sportive

Importante course à pied le samedi 25 Mai de 10h à 12h, secteurs Grand canton et Parc.
La circulation peut s'en trouver perturbée.

Recommandation : Chien tenu en laisse / préservation de la faune

Dans les bois et forêts, il est interdit de promener des chiens non tenus en laisse en dehors des allées forestières pendant la période du 15 avril au 30 juin.

Après les fêtes, les sapins usagés jonchent souvent le sol des sous-bois dans les forêts. Se débarrasser de son sapin en l'abandonnant dans les forêts domaniales est une infraction passible d'une amende pouvant aller jusqu'à 1 500 euros pour les particuliers.

Coupé, le sapin ne peut plus être replanté dans un jardin, il faut le jeter. Or, la tentation est grande de vouloir l’abandonner en forêt.

Une pratique interdite qui n’est pas sans conséquence pour le milieu naturel

Ne jetez pas votre sapin de Noël usagé en forêt ! - ©DR.

Contrairement aux idées reçues, l’accumulation des déchets végétaux notamment les sapins, peut être nocive pour les sols forestiers. Cette action est inutile pour la biodiversité ! Les grandes épaisseurs d’aiguilles dues à l’addition des petits dépôts se décomposent très lentement, asphyxiant et acidifiant le sol localement. Les arbres de Noël contiennent par ailleurs de potentiels polluants : bombes de décoration, restes de guirlande... 

Plus généralement, dans certains cas, même si la "transformation" fonctionne bien, l’enrichissement du sol produit par le dépôt de déchets végétaux, issus de culture, nuit à l’écosystème forestier. Cette introduction attire les espèces animales opportunistes comme les sangliers.

Ces abandons favorisent aussi le développement de plantes exotiques envahissantes à l’exemple de la renouée du Japon. Pourquoi ? Lorsqu’une personne dépose son sapin en forêt, d’autres en profitent pour venir y abandonner leurs déchets végétaux (plantes d’intérieur en cette saison, déchets verts, plantes exotiques envahissantes...). 

Seuls les végétaux provenant de la forêt y ont leur place. Tous les sapins et autres plantes vertes ou d’ornement ne doivent pas être abandonnés dans les espaces naturels. L’ONF ne dispose pas d’un service pouvant collecter aussi rapidement que les villes, ce qui explique ce phénomène d’accumulation.

Le déposer dans un point de collecte ou en déchetterie

Désormais de nombreuses municipalités et communautés d'agglomérations collectent les sapins naturels. Des filières de recyclage se multiplient pour leur donner une seconde vie : broyat de sapin, paillage et plantation de jardin. Il suffit de déposer son sapin dans des points réservés à cet effet ou lors d’un ramassage dédié : renseignez-vous auprès de votre mairie.

D’autres solutions existent, comme de les déposer directement en déchetterie, voire dans les magasins assurant un service de récupération. Si le sapin est en pot, l’option la plus logique est de le replanter dans votre jardin mais dans les forêts publiques, c’est interdit.

Le recycler en l'offrant aux dunes

Depuis 2016, plusieurs communes du littoral de Nouvelle-Aquitaine organisent avec l'Office national des forêts (ONF) une opération de collecte et de recyclage des sapins de Noël. Ces derniers sont réduits à l’état de branchages et utilisés comme pièges à sable pour protéger la dune du phénomène d'érosion. 

Des sapins pour nos dunes : pour quoi faire ?
Comme chaque année à l’automne, l’ONF, répare et entretient le cordon dunaire fragilisé par l’océan, les épisodes venteux et le piétinement estival. Les dunes et les forêts littorales nécessitent des travaux réguliers d’entretien et de protection qui permettent de restaurer le milieu dunaire et cicatriser les secteurs en érosion.

Les dunes et forêts littorales sont gérées selon une approche dite souple, basée sur le génie écologique utilisant les processus naturels qui ont façonné les dunes : le sable, le vent, la végétation.

La gestion dunaire de l'ONF au fil des saisons...

©Observatoire de la Côte Aquitaine

Les techniques utilisées sont de trois types : couvertures de branchages, brise-vent et plantations. L’objectif est de conserver ou de recréer des conditions favorables au développement de la couverture végétale naturelle. Ces végérations sont essentielles dans la formation des dunes. Comment ? Grâce à l’action conjuguée de la partie aérienne des plantes, qui provoque le dépôt du sable en transit, et de leur enracinement qui renforce la surface dunaire.

Une fois collectés, les sapins de noël seront utilisés comme branchages dans une vaste opération de travaux de couverture de la dune encadrée par Cédric Bouchet, technicien forestier territorial à la Teste-de-Buch. Méthodiquement, les sapins seront déposés de sorte à piéger le sable et recréer un couvert végétal sur la dune permettant ainsi de la fixer

En partenariat avec les communes impliquées, les équipes de l'Office national des forêts proposent des chantiers participatifs ouverts au grand public. Au programme de ces animations ? Côté théorie, une présentation de la gestion dunaire et de la nécessité de ces travaux en période hivernale. Ensuite, place à la pratique ! Il faut décharger les bennes remplies des sapins collectés. Ces derniers sont alors répartis et déposés, avec méthode, sur la dune. Le tout sous l'encadrement avisé des techniciens forestiers de l'ONF !

On donne aux gens la possibilité de faire une action concrète pour l'environnement. C'est un exemple pour le grand public des travaux de génie écologique que les techniciens de l'ONF réalisent sur le littoral de Nouvelle-Aquitaine pour préserver les dunes et forêts littorales.

Cédric Bouchet, technicien forestier territorial à la Teste-de-Buch.

Retour en images sur le chantier citoyen de 2019

Des sapins sur les dunes dans des cas très précis

Les sapins de Noël même triés restent des déchets verts et l’ONF privilégie toujours, pour fixer la dune, la végétation locale lorsqu’elle est présente (ajoncs, genêts, branchage de pin maritime ou de chêne vert) et lorsqu'elle ne présente pas de risques d’introduire des pathogènes ou des déchets indésirables dans un milieu fragile.

Le recyclage des sapins n’est utilisé qu’à titre exceptionnel. Par exemple, le recyclage des sapins est utile sur l’Ile-de-Ré peu boisée, mais pas sur l’île d’Oléron qui bénéficie d’une grande forêt et donc de végétaux locaux pouvant être réutilisés. Lorsque les forestiers ont recours aux sapins, ceux-ci doivent être taillés pour être mis à plat sur la dune et ne pas être emportés par le premier coup de vent. Les sapins sont utilisés dans un cadre bien défini, là où le risque est minimisé. Cette analyse bénéfice/risque guide les choix des forestiers de l’ONF.

Mettre de la végétation pour capter le sable n’est utile qu’à certains endroits bien précis. Il est inutile d’en mettre là où la dune est en bon état et dangereux sur les zones attaquées tous les ans par l’océan (les végétaux emportés par les vagues peuvent abimer les parcs à huitres, les filets de pêche,…). Les techniciens de l’ONF savent identifier ces zones et programment tous les ans des travaux de couverture végétale pour capter le sable.

Pour aller + loin

Le réutiliser chez soi

Le bois des sapins, même s'ils est moins dense et a un pouvoir calorifique plus faible que le bois de feuillus, il reste tout de même un excellent allume-feu pour le bois de chauffage et les barbecues grâce à sa combustion rapide. Vous serez surpris et séduit par le délicat parfum qui s'en dégagera lors de vos flambées. 

Les aiguilles sont elles aussi précieuses ! Conservez-les et utilisez-les pour vous débarrasser des mauvaises herbes, protéger vos jardinières du gel de l'hiver, faire un bain de pied relaxant ou même un cake aux jeunes pousses de sapin. 

Le donner à manger aux chèvres

Chèvres, moutons, brebis raffolent des sapins. Riches en vitamines et oligo-éléments, les aiguilles et l'écorce des sapins sont également un très bon vermifuge naturel. Renseignez-vous auprès des bergeries proches de chez vous. Attention, sont acceptés uniquement les sapins naturels, c'est-à-dire non traités (sans neige artificielle).