La coupe rase, une décision de dernier recours

Coupes d'amélioration, débardage, martelage, multifonctionnalité... Le langage des forestiers est souvent technique et difficile à comprendre. Pour vous aider, les équipes de l'Office national des forêts (ONF) vous proposent un abécédaire des forêts. Avec lui, ces espaces naturels n'auront plus de secrets pour vous. Un petit lexique à mettre entre toutes les mains !
©ONF

La définition des forestiers...

La coupe rase est unique et non progressive. Les arbres de même âge ayant poussé en même temps (futaie régulière) sont coupés en une seule fois, sans que les jeunes pousses soient encore installées.

Voici les principales raisons pour lesquelles un forestier organise une coupe rase :

  • une coupe rase peut être effectuée pour des raisons sanitaires : la forêt est malade, les arbres sèchent sur pied à cause du manque d’eau et de fortes chaleurs, de maladies ou sont attaqués par des parasites. Le forestier n'a d'autres choix que de couper les parcelles pour protéger les autres et valoriser le bois avant qu'il ne se dégrade totalement.
  • La coupe rase est indispensable lorsque l'essence en place n'est pas adaptée au changement climatique et à la hausse des températures de ces prochaines années. Dans ce cas, il s’agira de planter des essences mieux adaptées.
  • Enfin, certaines essences, comme le pin sylvestre ou le pin maritime, ont besoin de coupes rases pour renaître. En effet, sous une forêt de pins, il n'y a pas de lumière et les jeunes pousses ne peuvent pas se développer.

En images, les coupes rases...

Coupe rase : synonymes

Pour le grand public : coupe à blanc, coupe de derniers recours pour organiser le renouvellement de la forêt.

Les coupes rases sont très minoritaires en forêt publique, où la régénération naturelle obtenue grâce au procédé des coupes progressives de régénération est très largement dominante. Toutefois, le changement climatique et les dépérissements massifs auxquels nous sommes actuellement confrontés obligent les forestiers à recourir à des coupes rases suivies de plantations d’essences capables de supporter chaleur et sécheresse.

Régine Touffait, secrétaire générale à la direction Forêts et risques naturels de l'ONF.

Et en anglais ?

La coupe rase peut se traduire par clear cut.

Et aussi :