L'ONF consolide les dunes sur l'Île de Noirmoutier face aux risques naturels

L'érosion éolienne fragilise le cordon dunaire et accentue le risque d’inondation. C'est pourquoi des travaux de végétalisation sont en cours sur l’Île de Noirmoutier (Vendée).

Depuis mars 2019, la Communauté de Communes de Île de Noirmoutier (Vendée), en partenariat avec l'ONF, a entrepris des travaux dunaires sur les secteurs de L'Hommée à Noirmoutier-en-l'île et de La Fosse à Barbâtre. Le but est de conserver, ou de recréer, des conditions favorables au développement de la végétation dunaire en réduisant la vitesse du vent au niveau du sol, d'améliorer l'état des dunes et de réduire le risque d'innondation.

Pour lutter contre cette érosion éolienne qui fragilise la dune, les principales techniques de gestion douce utilisées par les forestiers de l'ONF dans la région sont de trois types : couvertures de branchages, brise-vent et plantations. Ces actions visent à utiliser des processus naturels (vent, dynamique végétale) pour piéger le sable au plus près de sa source, la plage, et accompagner la dune dans son évolution. Le tout, en maintenant une mosaïque d’habitats naturels et remarquables

Favoriser une gestion souple du trait de côte pour protéger le cordon dunaire. - ©Romain Perrot / ONF

Sur l'Ile de Noirmoutier, l'Office gère plus de 400 hectares de forêts et dunes domaniales, soit 18 km de cordon dunaire. Sur les secteurs de l’Hommée et de la Fosse , il intervient dans le cadre des Programmes d'Actions de Prévention des Innondations (PAPI). Portés par un partenariat entre les services de l'Etat et les collectivités qui identifient les actions à mener, les PAPI oeuvrent à réduire les conséquences des inondations sur les territoires. Sur la période 2013-2020, le montant global de ce programme s'élève à 24,8 millions d'euros.

Les PAPI : un outil au service des populations

Lancés en 2002, les Programmes d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI) visent à promouvoir une gestion intégrée des risques d’inondation pour réduire les conséquences dommageables sur la santé humaine, les biens, les activités économiques et l’environnement. Cet outil a été initié pour mener une série d'actions combinant :

  • la gestion de l'aléa (réhabiliter des zones d’expansion de crues, ouvrages de protection…) ;
  • la réduction de la vulnérabilité des personnes, des biens et des territoires (limiter l’urbanisation en zone inondable, améliorer les constructions...) ;
  • La culture du risque (information préventive, démarches de mise en sûreté et de sauvegarde…).

La forêt et la dune nous protégent, protégeons-les

Pour sensibiliser le plus grand nombre sur la gestion du littoral, plusieurs panneaux d'information ont été installés sur les sites de l’Hommée et de la Fosse. Car agir pour préserver le cordon dunaire, c’est aussi modifier certains comportements et respecter les sentiers, canalisant ainsi le piétinement des dunes.

Et aussi :