En Pays de la Loire, des bois de haute qualité

Les forêts de la région Pays de la Loire, parmi lesquelles figurent la célèbre forêt de Bercé (Sarthe), participent fortement de l’attractivité économique et touristique du territoire. Au quotidien, les forestiers de l’ONF se mobilisent au service d’une filière-bois prospère, pour la préservation de ces hauts lieux de biodiversité, mais aussi, pour la prévention des risques naturels sur le littoral.
©Romain Perrot / ONF

Des forêts ligériennes prestigieuses

Chevillée à l’Histoire de France, la région Pays de la Loire séduit les visiteurs tant pour ses monuments architecturaux que pour ses villages historiques. Mais pas seulement : la région jouit aussi d’une grande mosaïque d’habitats naturels - tels que les forêts, les dunes, les marais ou les tourbières - reconnus pour leurs fonctions écologiques essentielles.

Sur une surface boisée totale de 337 000 hectares, l’ONF est gestionnaire de 40 000 hectares de forêts publiques, que sont entre autre les forêts domaniales de Chandelais (Maine-et-Loire), du Gâvre (Loire Atlantique), du Pays-de-Monts (Vendée) ou encore de Bercé (Sarthe), labellisée Forêt d’Exception® en 2017. Surnommée « l’or vert de la Sarthe », cette forêt de 5 406 hectares fait la fierté de la région. Fruit de plusieurs siècles de sylviculture, les chênes de Bercé, hautement prisés par les tonneliers, ont acquis une réputation mondiale pour leur qualité exceptionnelle.

Le 18 mars 2017, Stéphane Le Foll, ancien ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, remet le label Forêt d’Exception® à la forêt de Bercé, en présence de l’ensemble des partenaires du projet - ©Francoise Le Failler / ONF

Le territoire en bref

11%
du territoire couvert de forêts
10%
des forêts publiques
90%
de forêts privées
59%
de feuillus
41%
De résineux
©Giada Connestari / ONF

Filière bois : peu de forêt, mais un potentiel affirmé

Bien que le taux de boisement de la région soit inférieur à la moyenne nationale, la filière-bois en Pays de la Loire est l’une des plus prospères de France. Forte de 37 000 emplois directs et indirects le plus souvent non délocalisables, elle est riche d’une diversité de savoir-faire présents sur l’ensemble du territoire. La filière bois ligérienne, c’est aussi 7 100 entreprises, de la gestion à l’exploitation de la forêt jusqu’à la mise sur le marché des produits issus de la transformation du bois.

©ONF

En mettant en vente chaque année 133 500 m3 de bois, l’ONF approvisionne 13% des besoins de la filière bois des Pays de la Loire, dont 25% des volumes en bois d’œuvre (charpente, menuiserie...) Les plus grands crus de Bordeaux, de Bourgogne ou de Cognac sont élevés dans des barriques provenant des chênes des forêts publiques des Pays de la Loire, et notamment de la forêt domaniale de Bercé.

Les forêts publiques, berceau de l’approvisionnement de la tonnellerie française

Fabrication de tonneau : brûlage à l’intérieur des barriques pour pouvoir cercler les douelles - ©Philippe Lacroix / ONF

La France produit près de 600 000 fûts par an, pour un chiffre d’affaire de 390 millions d’euros. 64% de la production nationale est destinée à l’étranger, pour un chiffre d’affaire s’élevant à près de 264,4 millions d’euros : une filière à solde positif pour la balance commerciale française.



©Romain Perrot / ONF

L’ONF engagé pour la sauvegarde des espèces et milieux remarquables

La préservation de la biodiversité est au cœur du métier de forestier. En Pays de la Loire, 93% des forêts publiques sont reconnues pour leur fonction écologique. Celles-ci relèvent d’un statut de protection réglementaire ou contractuelle, ou bien disposent d’un inventaire nationaliste reconnu. Par ailleurs, 212 hectares de forêts sont classés sous statut de réserve biologique.

Créées par l’ONF, ces réserves constituent autant de points forts dans le cadre de la Stratégie nationale biodiversité (SNB) qu’elles sont un outil au service d’initiatives locales de protection de la nature. Dans cette même démarche, 37 920 hectares de forêt en région Pays de la Loire bénéficient d’une gestion spécifique : sites Natura 2000 pour la préservation des espèces et milieux naturels ; zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) ; zones importantes pour la conservation des oiseaux (ZICO)…

Zoom sur deux actions phares menées en 2018

  • Le lézard ocellé de retour en Vendée

Disparu des radars forestiers depuis les années 80, le lézard ocellé – qui fait l’objet d’un plan national d’action (PNA) lancé par le ministère de la Transition écologique et solidaire - a été aperçu en mars 2018 en forêt domaniale du Pays de Monts (Vendée). Les forestiers tentent actuellement de définir une cartographie précise des aires de répartition du plus grand lézard de France, classé sur la liste rouge des espèces vulnérables dans l’Hexagone.

Le lézard ocellé, pouvant atteindre jusqu’à 70 cm de longueur, vit dans les milieux secs et broussailleux, tels que les pelouses calcicoles et les dunes littorales - ©Cédric Baudran / ONF
©Romain Perrot / ONF
  • Le vallon de l’Hermitière : un écrin de biodiversité à l’étude

Depuis le lancement du comité scientifique Forêt d’Exception©, l’ONF - avec le soutien de Sarthe nature environnement - a lancé une vaste étude sur le fonctionnement biologique du vallon de l’Hermitière en forêt de Bercé. Un inventaire quasi exhaustif des espèces présentes a été réalisé par les forestiers naturalistes, afin d’ajuster la régénération du vallon qui arrive à son optimum de maturité.

Ces recensements permettent notamment d’identifier les espaces que les espèces empruntent et de mettre en place des mesures d’accompagnement : maintien des corridors écologiques, programmation des coupes hors saison de nidification… La taille des coupes pour déclencher l’arrivée des semis a été également revue. En effet, l’ONF procède à des  « coupes par bouquet », et a étendu leur programmation sur plus de 10 ans.

©Nathalie Petrel / ONF

Agir pour la préservation du littoral

Les actions de l’ONF ne s’arrêtent pas là. En Loire-Atlantique et en Vendée, départements célèbres pour leurs longues plages, l’Office gère 75 km de cordon dunaire répartis sur 20 communes. Une mission essentielle confiée par l’Etat à l’ONF qui vise à lutter contre l’érosion éolienne et à réduire la mobilité des dunes littorales grâce au couvert forestier.

Pour y parvenir, l’ONF, en partenariat avec le Conservatoire du littoral, installe des pansements végétaux (plantation d'oyat) ou encore des pièges à sable (mise en place de branchages, de filets cocos ou pose de ganivelles…) afin de stabiliser les cordons dunaires.

Notre mission est d'assurer la préservation des milieux littoraux, la pérennité des peuplements forestiers et la diversité biologique des milieux associés. Cela implique un contrôle souple de la dynamique dunaire et une utilisation harmonieuse des milieux par les usagers.

Loïc Gouguet, chargé de mission littoral à l’ONF

©Giada Connestari / ONF

Des forêts accueillantes, propices aux loisirs

Circuit adapté aux personnes à mobilité réduite en forêt domaniale du Pays de Mont (85) - ©Romain Perrot / ONF

Atout touristique et écrin de biodiversité, les forêts du littoral sont fortement ancrées dans le territoire et sont un véritable atout pour le développement touristique. En forêt du Pays de Monts (Vendée) par exemple, fréquentée chaque année par deux millions de visiteurs, les collectivités territoriales et l’ONF se mobilisent pour assurer un accueil adapté aux besoins des usagers, mais surtout compatible avec la protection des milieux naturels. Des conventions cadre pour l’accueil du public œuvrent en ce sens, afin de mettre à disposition des visiteurs sentiers, itinéraires de randonnées et équipements en forêt parfaitement intégrés dans le milieu naturel. 

L'accueil du public en chiffres

Plan de travail 82
400 km de sentiers pédestres
Plan de travail 85
350 km de pistes cyclables
Plan de travail 86
190 km de pistes cavalières

Avec le soutien des collectivités locales, plus de 450 000 € sont investis pour aménager et entretenir des équipements d’accueil du public. À l’image de la forêt de Bercé (Sarthe), qui offre à ses 50 000 visiteurs annuels un ensemble d'itinéraires pédestres, équestres ou VTT favorables à la découverte d'un milieu souvent méconnu, d'un territoire rural préservé et de villages authentiques. Pour soutenir cette dynamique, 4 instances de dialogue (Bercé, Le Gavre, Longeville, Sillé) permettent d’échanger avec les représentants de la société civile et les élus sur les objectifs de gestion de la forêt.

Découvrir la forêt autrement avec nos applis ONF !

Franc succès auprès des jeunes : quatre massifs ligériens disposent désormais de leurs propres applications mobiles. Découverte de l’arboretum en Pays de Monts, chasse au trésor sur la piste des pins en forêt de Longeville, randonnée interactive sur la Futaie des Clos de Bercé, promenade à travers le sentier du Chêtelons en forêt du Gâvre… Une manière interactive et ludique de comprendre le fonctionnement des écosystèmes forestiers et de découvrir la faune et la flore qu’ils abritent.  

L’ONF en Pays de la Loire

En région Pays de la Loire, l'ONF rassemble 80 personnels répartis au sein d'une direction territoriale, d'une agence territoriale, de trois unités territoriales et d’un bureau d'études.

ONF – Direction territoriale Centre-Ouest-Aquitaine

Parc technologique Orléans Charbonnière
100, boulevard de la Salle - BP 18
45760 Boigny-sur-Bionne

Phone: 02 38 65 47 00

Contact