Des opérations de radiopistage des chauves-souris forestières en montagne en Savoie

Dans le cadre du projet européen POIA « comprendre pour préserver – Utilisation de la trame verte forestière par les chauves-souris dans les Alpes françaises », une étude va permettre d’analyser le comportement et les besoins des chauves-souris forestières en montagne.

En partenariat avec la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

L’agence ONF des Hautes-Alpes est porteuse du projet avec la participation du réseau mammifères de l’ONF d'une durée 3 ans. Elle concerne 3 sites forestiers de l’arc alpin localisés en Savoie, dans les Hautes-Alpes et dans les Alpes de Haute -Provence.

Opération de radiopistage aux Saisies

L’agence ONF Savoie-Mont-Blanc est associée au projet à travers le pilotage de la partie terrain aux Saisies par le technicien forestier du secteur et membre du réseau mammifère. Ce projet est mené en partenariat avec la Réserve Naturelle Régionale de la Tourbière des Saisies - Beaufortin – Val d’Arly et le groupe chiroptères Rhône-Alpes.

Des opérations nocturnes de capture et de suivi par radiopistage se sont déroulées pendant au mois de juillet sur le site de Crest-Voland. Elles ont lieu de la tombée de la nuit jusqu’au lever du jour.

Les résultats des opérations de 2020

Pour cette première phase du projet, 12 femelles d’Oreillard roux ont pu être équipées de petits émetteurs VHF de 0.32 gr.

La recherche des individus en journée a alors permis de découvrir 5 arbres gites différents, tous repartis en forêts communale, morts ou vivants mais porteurs de trous de pic.

Les Oreillards roux se regroupaient en journée dans ces cavités forées par des pics qui pouvaient accueillir pour certaines jusqu’à 32 individus dénombrés à l’envol à la tombée de la nuit !

4 autres gîtes ont été découverts dans les toitures d’habitations ou de bâtiments agricoles de Crest-Voland et de Notre-Dame-de-Bellecombe.

Les secteurs de chasse des individus suivis correspondaient aux secteurs boisés de la Réserve Naturelle Régionale, des versants du Nant rouge et des boisements entre le village de Crest Volland et le Mont Lachat.

La découverte de colonies de reproduction d’Oreillard roux au sein des arbres porteurs de cavités démontre déjà l’intérêt de leur conservation dans notre gestion des forêts de montagne.

Les opérations de 2021 :

Les opérations de radiopistage de 2021 en cours ont pour but de poursuivre l’identification des différents gîtes de reproduction des colonies et d’améliorer la compréhension des déplacements nocturnes des individus sur leurs terrains de chasse.

La mauvaise météo de ce début juillet n’a pas facilité les opérations mais grâce aux nombreux renforts de collègues et de bénévoles externes, les nuits sans pluie ont pu être exploitées de façon optimale.

18 femelles d’Oreillard roux ont en effet été équipées d’émetteurs et suivies pour certaines durant 10 jours d’affilés.

La recherche des gites en journées à quant à elle permis de découvrir plus de 15 sites différents : 4 arbres gites, 3 dans le bâtis et phénomène intéressant 8 gites rupestres au sein de fissures de roches.

L’analyse des résultats va permettre de décrire les caractéristiques des terrains de chasses forestiers : types d’habitats, peuplements, structures, maturité, disponibilité en gites, proximité aux zones d’eau libre...

Pour 2022, dernière année de l’étude, les résultats seront portés à connaissance des gestionnaires et des propriétaires concernés par les terrains de chasse et les gîtes, afin de mieux prendre en compte cette espèce dans la trame verte forestière des Alpes françaises.