En vidéo, découvrez un webinaire sur la trame verte forestière

Un webinaire sur le thème "trame verte forestière et enjeux de connectivité" a eu lieu le 2 décembre 2020. L’objectif ? D'une part, restituer le fruit de 3 années de travail dédiées à l’étude de la connectivité des milieux forestiers. D'autre part, partager les points de vue et expériences pour une meilleure place de la trame forestière dans les territoires. Le webinaire a rassemblé plus de 170 participants.
introduction de S Vanpenne (INRAE) sur les enjeux de la connectivité pour la Biodiversité (sourc e UICN) - ©Sylvie Vanpeenne/INRAE

L'érosion de la biodiversité, avec une fragmentation des habitats naturels, s'est accélérée au cours des dernières décennies et est devenue une préoccupation environnementale majeure. Des engagements politiques forts ont été pris, notamment avec la stratégie "trame verte et bleue" du Grenelle de l’environnement, pour maintenir des réseaux d’habitats interconnectés.

La question centrale pour l'aménagement du territoire à but de conservation est donc progressivement devenue la suivante : où agir de manière efficace au niveau d'un territoire pour maintenir ou restaurer la biodiversité ?

Pour répondre à cet enjeu global, des outils d'aide à la décision ont été développés pour l'élaboration des trames vertes et bleues, à destination des gestionnaires de milieux naturels, des aménageurs du territoire et des collectivités territoriales.

Ces approches permettent de porter un diagnostic de la connectivité paysagère des habitats naturels pour les espèces et d'identifier quelles sont les zones à protéger - ou à restaurer - de manière prioritaire pour conserver - ou améliorer - cette connectivité fonctionnelle.

©DR.

Des enjeux propres aux milieux forestiers

Localisation des corridors écologiques - ©E Lalechère/ DR.

Le webinaire a abordé trois des principaux enjeux de conservation de la biodiversité propres aux milieux forestiers :

  • 1/ Le maintien des connexions entre zones boisées au sein de paysages peu perméables à la circulation des espèces forestières, car dominés par l'agriculture et fragmentés par l'urbanisation et les infrastructures linéaires de transport.

Le projet s’est attaché à étudier cette problématique sur deux sites : d'une part, le rôle des haies et petits bois pour connecter l'ensemble des zones boisées sur la basse vallée de l'Ain ; d'autre part, les principaux corridors permettant aux espèces forestières de relier les deux grands massifs boisés de Chambaran et du Vercors sur la basse vallée de l'Isère.  

©DR.
  • 2/ La gestion, la conservation et la restauration de deux types d'écosystèmes forestiers à forte valeur patrimoniale : d'une part, les forêts matures, constituées par les réserves biologiques intégrales (RBI), les îlots de vieux bois (îlots de vieillissement et de sénescence), les zones laissées sans intervention ou en évolution naturelle ; d'autre part, les forêts anciennes, c'est-à-dire des forêts qui sont restées en usage boisé depuis au moins 150 à 200 ans et n'ont pas été défrichées pour des usages agricoles.

Ces deux caractéristiques (maturité et ancienneté) peuvent être regroupés sous le concept de "vieilles forêts". Les forêts matures et anciennes présentent de forts enjeux de conservation de la biodiversité, car une part importante de la biodiversité forestière y est inféodée.

La deuxième session a restitué les travaux menés pour rendre plus fonctionnelle la trame de forêts matures pour les espèces associées dans le Haut-Bugey (Ain) et pour évaluer l'état de conservation de la diversité floristique des forêts anciennes dans la basse vallée de l'Isère.

©DR.
Monts de la Madeleine - ©Etienne Lalechère(INRAE) –Lisa Favre-Bac (CBNMC)
  • 3/ L'impact de la gestion forestière sur la connectivité dans les Monts de la Madeleine et des Bois Noirs (Loire).

Une analyse a été portée sur les choix de gestion forestière, et leur évolution à l’horizon 2050. Contraints par les changements climatiques, ces choix impactent la connectivité de différentes espèces forestières en créant une hétérogénéité de composition et de structure dans la distribution spatiale des types de peuplement.

Les trois sessions du séminaire ont présenté les enjeux de biodiversité et restitué les principaux résultats obtenus dans le cadre du projet. Les présentations soulignent les apports mais aussi les limites des approches utilisées pour porter un diagnostic écologique de la connectivité de la trame forestière.

©DR.

Des expériences extérieures au projet sont venues enrichir le débat avec la présentation d’études et d’initiatives de mise en œuvre de la trame verte forestière.

Le programme trame verte forestière est en cours de finalisation et les rapports des études et actions du projet des différentes études seront disponibles au printemps 2021. Découvrez ci-dessous, les liens du webinaire. Vous pourrez contacter anthony.dubois-02@onf.fr pour les documents présentés.

Les financeurs

Cette action a été co-financée par l'Union européenne et la Région Auvergne-Rhône-Alpes dans le cadre du programme de mise en œuvre des schémas régionaux de cohérence écologique (SRCE) Auvergne et Rhône-Alpes (projet FEDER cofinancé par l’Union Européenne et la Région Auvergne-Rhône-Alpes).

 

 

Toutes les vidéos du webinaire sur notre chaîne Youtube