©Jean-Michel Mourey / ONF

La grande Histoire des forêts (#Episode 6) - Se relever de la Seconde Guerre mondiale avec le Fonds forestier national

De Louis XIV à nos jours, retour sur les grandes campagnes de plantations forestières en France. Dans cet épisode, découvrez comment l'Etat a organisé les reboisements de grande ampleur après 1945, par la création d'un fonds dédié à la forêt.

Après la guerre 1939-1945, l'État veut reconstruire et mettre en valeur son patrimoine forestier, jusqu’à ériger le reboisement au rang de “devoir national”. Pour aller au bout de ses ambitions, il crée le Fonds forestier national (FFN), alimenté par des taxes sur les produits forestiers, qui sont ensuite redistribuées par le Trésor public, sous formes de subventions, de prêts, de bon-subventions permettant d’acheter des plants en pépinière.

L’objectif est de reconstruire la forêt, privée comme publique, par la plantation d’essences éligibles aux financements, essentiellement des résineux (83% des arbres sont des pins, Douglas et épicéas). Ce n'est que trente ans plus tard que les feuillus seront intégrés aux boisements du FFN. Les aides se sont ouvertes, en 1974, à six espèces d'importance majeure : le Chêne pédonculé, le Chêne rouvre, le Hêtre commun, l'Érable sycomore, le Frêne, le Merisier puis, en 1978, le Chêne rouge d'Amérique.

Gauche : ©DR  –  Droite : ©DR

De 1946 à 1987, grâce aux gigantesques chantiers déployés par ce dispositif, 2,3 millions d’hectares seront reboisés en France métropolitaine. En 53 ans, la surface boisée française gagne un tiers de sa surface, passant de 10,7 millions d'hectares en 1946, à 15,2 millions d’hectares en 1999. En plus de ces nombreuses plantations, le FFN a permis d’aménager 40 000 km de routes et pistes carrossables pour pouvoir exploiter le bois.

La Corrèze, un département forestier depuis 1946

Connaissez-vous le plateau de Millevaches ? Aussi appelé “montagne limousine”, ce vaste massif représente aujourd’hui 90% de la surface forestière de la Corrèze, essentiellement forêt privée. Entre 1946, date du début des plantations et les années 1980, environ 80.000 hectares ont été reboisés dans ce département, dont à peu près 70.000 avec l'aide du FFN. Pour le seul plateau de Millevaches, 45.000 hectares de forêts ont été créés en 40 ans.

Et aussi :