Dossier forestier n° 13 : coléoptères saproxyliques et valeur biologique des forêts françaises

Ce dossier présente une analyse sur la pertinence du choix des coléoptères saproxyliques rares comme descripteurs écologiques de la valeur patrimoniale et de l'état de conservation des forêts. L'existence d'une relation entre présence des bio-indicateurs et biodiversité est ainsi mise en évidence.

La définition du patrimoine naturel varie suivant les disciplines. La gestion durable des gestionnaires forestiers n'est pas la biologie de la conservation telle que l'entendent les scientifiques. La politique française de protection du patrimoine naturel forestier néglige de ce fait la plus grande partie de la biodiversité, rendant discutable le choix des sites à conserver. La pertinence du choix des coléoptères saproxyliques rares comme descripteurs écologiques de la valeur patrimoniale et de l'état de conservation des forêts est ici explorée. Une liste de 300 espèces bioindicatrices de la valeur biologique des forêts françaises, validée par 59 entomologistes, est proposée, ainsi que 54 sites de qualité. L'existence d'une relation entre présence des bioindicateurs et biodiversité est mise en évidence. Une typologie des sites est établie sur les registres de la connaissance entomologique que nous en avons et de leur qualité. Quelques espèces très rares révèlent des sites à forte valeur biologique qui ne sont pas toujours d'une grande naturalité.

La qualité des forêts implique une responsabilité patrimoniale des gestionnaires, mais les inventaires entomologiques disponibles, qui sont le fait des récoltes actives d'entomologistes, demeurent très insuffisants pour développer une politique de conservation reposant sur des bases scientifiques solides. Le recours à des méthodes passives (piégeage) est rationnel pour l’inventaire des sites. Dans ce contexte, quelques techniques ont été testées lors de deux expérimentations. La complémentarité des techniques est le gage de la réussite des inventaires.

  • Collection : Les dossiers forestiers
  • Éditeur : Office national des forêts
  • Auteur : Hervé Brustel, Docteur de l'Institut national polytechnique de Toulouse
  • Année de parution : 2004
  • Nombre de pages : 301
  • Référence chez l'éditeur : ISBN : 2-84207-278-2

INTRODUCTION

PREMIÈRE PARTIE : LA CONSERVATION DU PATRIMOINE BIOLOGIQUE FORESTIER ET DE SON ENTOMOFAUNE

I - CONSERVATION ET PATRIMOINE
II - LES PATRIMOINES BIOLOGIQUES FORESTIERS
III - LES POLITIQUES DE CONSERVATION DES PATRIMOINES NATURELS FORESTIERS
IV - PROBLÉMATIQUE DE LA CONSERVATION DES PATRIMOINES ENTOMOLOGIQUES ET FORESTIERS

DEUXIÈME PARTIE : LES COLÉOPTÈRES SAPROXYLIQUES POUR MATÉRIEL D’ÉTUDE : APPROCHE ÉCOLOGIQUE

I - QUE REPRÉSENTENT LES COLÉOPTÈRES SAPROXYLIQUES ?
II – LA « NICHE ÉCOLOGIQUE » DES COLÉOPTÈRES SAPROXYLIQUES
III - FACTEURS DU MILIEU ET CORTÈGES SAPROXYLIQUES
IV - CONCLUSION : LES CORTÈGES SAPROXYLIQUES À L’ÉCHELLE DE LA FORÊT, ENSEIGNEMENTS ET RÉFLEXIONS
POUR LA CONSERVATION

TROISIÈME PARTIE : COLÉOPTÈRES SAPROXYLIQUES BIOINDICATEURS DE LA QUALITÉ DES FORÊTS FRANÇAISES

I - CONCEPTS ET PROCÉDURES DE BIOÉVALUATION
II - MATÉRIEL ET MÉTHODES
III - RÉSULTATS
IV - DISCUSSION

QUATRIÈME PARTIE : TECHNIQUES POUR L’INVENTAIRE DES COLÉOPTÈRES SAPROXYLIQUES

I - PRINCIPES ET TECHNIQUES D’INVENTAIRE
II - DES ATTRACTIFS POUR LES PIÈGES : QUELLES KAIROMONES CONNUES EN PROTECTION DES CULTURES POUR
L’INVENTAIRE DES COLÉOPTÈRES SAPROXYLIQUES ?
III - PIÈGES ÉPROUVÉS ET NOUVEAUX PIÈGES : COMPARATIF DANS UN BOIS DE FEUILLUS DU SUD-OUEST DE LA
FRANCE

CINQUIÈME PARTIE : EVALUATION POUR LA CONSERVATION EN FORÊT DOMANIALE DE GRÉSIGNE

I – CONTEXTE ET OBJECTIFS
II – MATÉRIEL ET MÉTHODES
III – RÉSULTATS
IV – DISCUSSION ET PERSPECTIVES DE CONSERVATION

CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE
ANNEXES

Collection éditée par l'Office national des forêts, les Dossiers forestiers publient des études, synthèses, actes de colloques, en matière forestière et d'histoire des forêts françaises.

Et aussi :