FEADER - Restauration de la tourbière de Coat-an-Hay

Chantier de restauration de milieux ouverts en vue de développer des communautés pionnières d'habitats hygrophiles.

Cette action est co-financée par l'Union européenne dans le cadre du Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER).

Autorité de gestion : Région Bretagne

Programme de développement rural (PDR) : Bretagne 2014-2020

Mesure FEADER : 7 - Type d'opération 766 : Natura 2000 - Contrats en milieux ni agricoles ni forestiers

Actions N01Pi et N07P : Chantier de restauration de milieux ouverts en vue de développer des communautés pionnières d'habitats hygrophiles

Convention attributive d'aide : en date du 5 septembre 2018

N° de dossier Osiris : RBRE070618DT0220029

Période de réalisation de l'opération : du 5 septembre 2018 au 30 novembre 2020

Département : 22 - Côtes-d'Armor

Intitulé de l'opération : Restauration de la tourbière de Coat-an-Hay

Description succincte :

La tourbière de Coat-an-Hay a été intégrée au site Natura 2000 à la demande de l’ONF dans le cadre de sa récente extension. Le site correspond désormais à la Réserve biologique dirigée créée au cœur du massif forestier de Coat-an-Noz - Coat-an-Hay.

La tourbière, un des derniers ensembles de la vallée du Léguer, est en voie de fermeture et d’assèchement du fait de la colonisation progressive par les ligneux. L’objectif est de freiner cette dynamique forestière en procédant à la coupe des jeunes arbres (bouleaux, saules et bourdaines).

L’action consiste en l’arrachage manuel et mécanique de plus de 90% des jeunes ligneux. Les travaux sont rendus difficiles en raison d’un accès très limité et d’un substrat non stable.

Les ligneux les plus petits sont arrachés manuellement. Les ligneux qui ne peuvent être arrachés manuellement sont arrachés par câble (tronçocable ou treuil forestier). Les arbres de plus de 10 cm de diamètre sont abattus à la tronçonneuse.

Les produits coupés sont mis en fagot et exportés manuellement ou par câble à plus de 5 mètres de la tourbière. Ils sont ensuite billonnés si besoin.

Deux zones d’étrépage (décaissage et export du sol superficiel pour favoriser les espèces pionnières) sont également réalisées : la première consiste en une coupe verticale dans le prolongement du front préexistant (et accueillant Drosera rotundifolia et la Pinguicula lusitanica) sur un linéaire de 10 m et la seconde en une placette de 25 m².

Les travaux initiaux sont réalisés en 2019, fin d’été - début automne lorsque le niveau de l’eau est le moins haut.

Partenaire technique : Lannion Tregor communauté - animateur du site.

Montant total de l'investissement : 6 462,16 €

Participation FEADER : 3 424,95 €

Contact du maitre d’ouvrage :

ONF – Agence territoriale de Bretagne - 211 rue de Fougères - CS 20629 - 35706 Rennes

Le résumé du projet en chiffres

Débroussaillage
2 718

Chantier lourd de restauration de milieux ouverts

Etrépage
35

Favoriser les espèces pionnières