FEADER - Natura 2000 – Restauration de la dune grise et enlèvement des pins maritimes en forêt domaniale de Lège et Garonne

Le projet consiste à restaurer la dune grise et à enlever le Pin maritime présent sur un site d’intérêt patrimonial.

Cette action est co-financée par l'Union européenne dans le cadre du Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER).

Autorité de gestion : Région Nouvelle-Aquitaine

Programme de développement rural (PDR) : Aquitaine

Mesure FEADER : 7.6.D

Convention attributive d'aide : 18/09/2017

N° de dossier Osiris : 2017/22

Période de réalisation de l'opération : ???

Département : Gironde (33)

Intitulé de l'opération : Natura 2000 - Travaux d'entretien de la dune grise forêt domaniale de Lège et Garonne

Description succincte : Restauration de la dune grise et enlèvement des pins maritimes

Montant total de l'investissement : 8 000 €

Participation FEADER : 4 240 €

Contact du maitre d’ouvrage :

ONF - Paul Tourneur - paul.tourneur@onf.fr

Avec 900 ha de dune grise sur les quelques 6 015 ha de la totalité du site Natura 200, le site des dunes girondines a une responsabilité particulière pour la conservation de cet habitat jugé comme « prioritaire » par la Directive Habitat.

L’intérêt patrimonial y est majeur car le site accueille de nombreuses espèces végétales protégées au niveau national, dont l’Œillet de France. C’est également l’habitat du Lézard ocellé, espèce pour laquelle un plan national d’action est en cours.

Cet habitat est menacé à la fois par l’érosion marine qui réduit la surface de complexe dunaire à l’Ouest et à l’Est, par la forêt de Pin maritime qui localement peut envahir la dune grise. Sur cet aspect, le gestionnaire peut localement intervenir en supprimant les fronts de colonisation de Pin au profit de la dune grise.

Le projet a ainsi consisté à éliminer 7 ha de front de colonisation de la dune grise par le Pin maritime de manière à :
- éviter la dégradation de l’Habitat d’intérêt communautaire prioritaire « Dune Grise » ;
- préserver la flore indigène ;
- limiter le développement d’une espèce ligneuse ;
- tester une méthode de traitement Pin maritime en dune grise afin d’étendre la technique à d’autres secteurs de colonisation si son efficacité est vérifiée par le suivi.

Paul Tourneur, chargé de mission ONF

Le résumé du projet en chiffres

Evolution des travaux