FEADER - Natura 2000 - Travaux de débroussaillement à Saint-Phalez, en forêt domaniale du Luberon

Le projet consiste à réouvrir une mosaïque de chênaie verte et de garrigue pour favoriser la repousse herbeuse, faciliter le passage du troupeau pour l'entretien. L'objectif est d'améliorer le territoire de chasse des rapaces et des autres espèces de la directive européenne.

Cette action est co-financée par l'Union européenne dans le cadre du Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER), sous la forme d'un contrat Natura 2000.

Autorité de gestion : région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur

Programme de développement rural (PDR) : contrat Natura 2000

Mesure FEADER : 7.6.4 – Programme de développement rural de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur 2014-2020

Convention attributive d'aide : 5 février 2018

N° de dossier Osiris : RPAC 070617 DT 084 0054

Période de réalisation de l'opération : novembre et décembre 2018

Département : Vaucluse

Intitulé de l'opération : chantier lourd de restauration des milieux ouverts à Saint-Phalez. Sites Natura 2000 « Massif du Luberon » et « Massif du Petit Luberon ».

Description succincte :
Les travaux ont consisté en une réouverture de 11,23 ha avec :

  • un passage du broyeur pour rouvrir le milieu en broyant les ligneux et semis ligneux tout en conservant des alvéoles de chênaie verte
  • des finitions manuelles à la débroussailleuse et l'élagage de certaines cépées de chêne vert pour faciliter le passage du troupeau
  • la conception et l'installation d'un panneau d'information sur l'opération.

Montant total de l'investissement : coûts directs 13 521 € (hors frais de stucture et de dossier, hors secteurs pour lesquels l'éleveur reçoit une prime et qui n'ont pas pu bénéficier de ce contrat)

Participation FEADER : 13 081,44 €

Contact du maître d’ouvrage :
ONF - Agence Bouches-du-Rhône-Vaucluse
1175 chemin du Lavarin
84000 Avignon

Ce chantier de réouverture de milieu offrira de nouveaux terrains de chasse aux rapaces de la réserve biologique du Petit Luberon. La conservation d'alvéoles de chênaies crée de nombreuses lisières favorables aux insectes, reptiles et petits mammifères. Le passage régulier du troupeau assurera durablement son entretien.

Jeanne Dulac, responsable environnement

Le résumé du projet en chiffres