En Vendée, des coupes sanitaires pour assurer la sécurité des usagers

Considérés comme dangereux pour les promeneurs, certains arbres sont coupés en forêt domaniale de Longeville (Vendée) par les forestiers de l'ONF. Pour garantir la sécurité des usagers durant toute la durée des travaux, trois parcelles sont provisoirement fermées au public.

Depuis le 11 mars dernier, des coupes sanitaires et d'éclaircies sont réalisées par les forestiers de l'ONF sur trois parcelles en forêt de Longeville, située sur la commune de la Faute-sur-Mer. L'objectif : garantir la sécurité des promeneurs, tout en assurant la vitalité des peuplements forestiers sur le littoral vendéen.

Garantir la sécurité de tous les usagers

Le Boulevard de la forêt, un axe majeur pour l’accueil du public - ©Marc Michel / ONF

Situées entre la plage de la Barrique et la plage des Chardons, le long du Boulevard de la forêt de Longeville (commune de la Faute-sur-Mer), les trois parcelles concernées par les coupes servent de points de passage pour de nombreux visiteurs. En effet, les accès à la plage sont nombreux et le bord de route adjacent à la forêt est consacré au stationnement des véhicules sur la quasi-intégralité de la lisière. Sécuriser cet axe est donc un enjeu majeur pour l'ONF.

Une zone temporairement fermée au public

Pendant les travaux d’exploitation et de remise en état, toute la zone forestière et le site d’accueil (piste cyclable, sentiers et de randonnée, parking) seront fermés au public. Les équipes locales prévoient une réouverture du site avant le début de la saison estivale.

Des arbres en mauvaise santé

Les travaux d'exploitation ont été annoncés aux acteurs du territoire engagés au sein du Comité de massif de Longeville en mai 2018. Au sein des parcelles identifiées par les forestiers, l’état sanitaire des arbres constitue un réel danger pour le grand public. Par ailleurs, les arbres n'ont plus suffisament de lumière et d'espace pour se développer. C'est la raison pour laquelle des coupes dites d'éclaircies sont préconisées par les forestiers de l'ONF pour réduire la densité des arbres et soutenir la croissance des jeunes semis.

Les conditions climatiques difficiles, tels que les épisodes de vents et de tempêtes récurrents, ou encore la densité et l'âge des peuplements de pins ont fragilisé cette forêt littorale vendéenne. La régénération globale était nécessaire pour des raisons évidentes de sécurité et pour assurer l’apparition d’une nouvelle forêt plus résistante.

Pierre Courtot, responsable de l'unité territoriale ONF Vendée

Une gestion durable et maitrisée

L’ONF suit un programme précis pour assurer le maintien et le renouvellement de ce milieu, conforme à l'aménagement forestier de la forêt domaniale. Les coupes d’éclaircies et les coupes sanitaires favoriseront le sous-étage, le développement des arbres qui resteront en place et le renouvellement des peuplements en régénération naturelle. Chaque arbre prélevé sera valorisé par la filière bois et ses débouchés durant l'opération.

Pour sensibiliser les usagers de la forêt au cycle forestier, une bâche sera installée sur site durant toute l’opération - ©Romain Perrot / ONF

L’aménagement forestier de la forêt domaniale de Longeville actuellement appliqué couvre la période 2001 – 2020. Ce document définit les grandes lignes de la gestion multifonctionnelle et durable (accueil du public, préservation de l’environnement, production de bois) sur 20 ans.

Parce que le temps des arbres n'est pas celui des hommes...

L’ONF prend soin aujourd’hui de la troisième et quatrième génération de résineux en forêt domaniale de Longeville. Pour répondre aux enjeux d’aujourd’hui et demain, et pour que l’histoire continue, les forestiers interviennent tous les ans en forêt pour maintenir la bonne santé et le renouvellement des peuplements, tout en assurant la sécurité de tous.

Photos aériennes des parcelles concernées des années 60 à nos jours - ©Remonter le temps / Geoportail