Et les films projetés pour Branche et Ciné 2019 sont...

Le festival Branche & Ciné est de retour du 28 juin au 20 juillet. Organisé par l'ONF, cet événement propose une sélection de 27 films cultes à (re)voir sur la thématique des forêts du monde. A vos pop-corn !

L'ONF dévoile sa sélection de 27 films pour Branche et Ciné 2019, son festival dédié au cinéma et à la forêt qui se déroule du 28 juin au 20 juillet. Ces œuvres seront projetées d’une part en pleine forêt (quinze projections) et d’autre part dans les cinémas partenaires (50 projections). Ce festival se tient dans trois régions : Île-de-France, Hauts-de-France et Normandie.

La thématique de l’année ? Les forêts du monde. A travers ces multiples films, l’ONF vous invite à parcourir le monde en découvrant des paysages et cultures de toutes sortes. Avant de dévoiler la programmation en détail dans de prochains articles, voici la sélection des films de cette année !

Vous êtes tenté par Branche et Ciné 2019 ? Recevez directement toutes les infos sur le festival : programmation, contenus, infos pratiques en vous inscrivant à la newsletter.

Au programme

« Les Saisons » de Jacques Perrin

France / 2016 / 97 min / Documentaire / DCP

Traversez les forêts européennes avec le documentaire « Les Saisons » de Jacques Perrin.

Jacques Perrin, accompagné de son coréalisateur Jacques Cluzaud, nous convie à un formidable voyage à travers le temps pour redécouvrir ces territoires européens que nous partageons avec les animaux sauvages depuis la dernière ère glaciaire jusqu’à aujourd’hui.

Juste avant le film, sera diffusé un entretien exclusif entre Jacques Perrin et Juliette Binoche, la marraine du festival Branche & Ciné.

Cliquer ici pour visionner la bande annonce du film.

« 10 canoés, 150 lances et 3 épouses » de Rolf de Heer et Peter Djigirr

Australie / 2016 / 91 min / Aventure / 35 mm / VOSTFR

Primé au festival de Cannes 2006, ce film, mélangeant sagesse et humour, nous transporte à la découverte des Aborigènes du Nord-Est de l’Australie, de leur territoire de bush et de marécage. Les réalisateurs Rolf de Heer et Peter Djigirr ont su marier avec ironie, illustration et documentaire dans ce film-puzzle de rêve et de mythologie.

Cliquer ici pour visionner la bande annonce du film.

« Greystoke, la Légende de Tarzan » de Hugh Hudson

Royaume-Uni / 1984 / 130 min / Aventure / 35 mm / VF

Adaptation fidèle du roman d’Edgar Rice Burroughs, ce film, tourné principalement dans les forêts du Cameroun, révéla Christophe Lambert dans le rôle de « l’homme-singe ». Personnage qu’il incarne avec un élégant mélange de charme et d’animalité. Une vision naturaliste et lyrique qui rafraîchit intelligemment le mythe de Tarzan.

Cliquer ici pour visionner la bande annonce du film.

« The Lost City of Z » de James Gray

Etats-Unis / 2017 / 141 mn / DCP / VOSTFR et VF

Le cinéaste James Gray nous fais découvrir le magistral portrait d’un explorateur anglais porté par sa soif d’aventure dans cette histoire vraie, et qui, au début du 20e siècle, consacra sa vie à la découverte d’une mythique cité précolombienne. James Gray change de dimension avec ce drame épique, tourné dans la jungle de Colombie.  Avec la participation des acteurs : Charlie Hunnam, Sienna Miller et Robert Pattinson.

Cliquer ici pour visionner la bande annonce du film.

« Jeremiah Johnson » de Sydney Pollack

Etats-Unis / 1972 / 108 mn / aventure / numérique/ VF

Robert Redford incarne un ancien militaire devenu trappeur, dans les froides forêts des Montagnes Rocheuses. L’apprentissage d’un mode de vie rude et solitaire, menacé par la nature sauvage et les guerres indiennes. Le film préféré de Redford, tourné sur ses terres personnelles en Utah.

Cliquer ici pour visionner la bande annonce (vo) du film.

« Le Dernier des Mohicans » de Michael Mann

Etats-Unis / 1992 / 112 min / Aventure Romance / version numérique / VF

Incarné par l’immense Daniel Day Lewis, un homme blanc élevé par les Indiens participe à la guerre américaine entre Français et Anglais, au 18e siècle. Le roman de Fenimore Cooper, classique de la littérature jeunesse, est adapté par le cinéaste de Heat, et est tourné dans les forêts de Caroline du Nord.

Cliquer ici pour visionner la bande annonce (vo) du film.

« La Loi de la Jungle » de Antonin Peretjako

France / 2016 / 99 min / Comédie / DCP

Trois ans après "La Fille du 14 juillet", Antonin Peretjatko sort un deuxième long-métrage. Tout aussi déjanté que le premier.

Dans le rôle de Marc, l’acteur Vincent Macaigne est envoyé en Guyane dans le cadre de sa fonction de stagiaire pour une mission. Sur place il est accompagné d’une stagiaire avec qui il va vivre de nombreux péripéties et aventures loufoques.

Cliquer ici pour visionner la bande annonce du film.

« La Grande Aventure » de Arne Sucksdorff

Suède / 1953 / 76 min / DCP version restaurée / VF

Anders, 8 ans, vit dans une ferme en Suède. Un jour, il sauve une loutre qu’un pêcheur voulait tuer et l’apprivoise secrètement. Celle-ci va alors l’initier au monde mystérieux et sauvage de la forêt.

Chronique d’une forêt suédoise au rythme des saisons : la vie quotidienne des petits renardeaux et d’une loutre, étonnante compagne de jeu des deux enfants de la ferme. Ce film, à la fois documentaire animalier et fiction, séduit par la beauté de ses images et son hymne à la vie.

Prix International au Festival de Cannes 1954.

Cliquer ici pour visionner la bande annonce du film.

« En forêt, en famille, en musique » de Laurence Bazin (CINEAM)

France 2019 / 60 minutes / Documentaire / Ciné concert / DCP

Films amateurs inédits tournés dans les forêts du sud de l’Île-de-France et accompagnés au piano et à l’accordéon par le musicien Alexandre Chabat comme au temps du cinéma muet : une promenade musicale, en forêt et en famille, à travers les archives amateurs collectées par Cinéam.

Escalades à Fontainebleau en costumes trois pièces, chapeaux cloches et petits talons dans les années 20, pique-nique à Larchant en marcel blanc dans les années 1960, travaux forestiers et chasse à courre en forêt de Rambouillet, camps de scouts, chasse aux trésors, sorties dominicales en forêt de Sénart, en automne, en hiver, au printemps, à pied, à vélo… Autant d’images qui évoquent avec poésie et humour les multiples usages de la forêt.

Cliquer ici pour visionner la bande annonce du film.

« L’ODYSSEE DE L’AFRICAN QUEEN » OU « LA REINE AFRICAINE » de John Huston

Royaume-Uni 1951 / 105 minutes / Aventure, guerre, drame / Couleur / DCP vostfr

En 1914 la guerre vient d’être déclarée, et dans un petit village africain, un révérend Samuel Sayer et sa sœur Rose (Katharine Hepburn) prêchent. Leur seul lien est Charlie Allnut (Humphrey Bogart) qui avec son bateau « l’African Queen » leur remet courriers et denrées. Mais les Allemands envahissent et ravagent le village. Le frère de Rose décède. Charlie revient le lendemain et embarque Rose, pensant la déposer en territoire neutre. Mais, décidée à lutter, elle l'oblige à descendre les rapides du fleuve pour lutter contre les Allemands.

Ce grand classique du cinéma américain mêlant aventure, romance inattendue et comédie a été tourné en partie en Ouganda et dans l’épaisse jungle de la République Démocratique du Congo, sur la rivière Ruiki.

Cliquer ici pour visionner la bande annonce (vo) du film.

« Les Aventures de Robin des Bois » de Michaël Curtiz

Etats-Unis / 1938 / 102 mn / VOSTFR et VF

En 1191, Robin de Locksley, jeune seigneur saxon et grand archer, organise dans la forêt de Sherwood la résistance pour sauver son roi, Richard Cœur de Lion, parti en croisade et fait prisonnier par Léopold V d’Autriche. La forêt du parc naturel de Chico en Californie a servi de décors au refuge de Robin des bois et de ses joyeux compagnons. Considéré comme un classique du cinéma d’aventure, il reçoit en 1939 l’oscar du meilleur film. Avec Errol Flynn, Olivia de Havilland, Basil Rathbone, Claude Rains

Cliquer ici pour visionner la bande annonce (vo) du film.

« LA FILLE DE L’EAU » de Jean Renoir

France 1925 / 71 minutes / Drame - Muet / N&B / DCP version restaurée

Premier film de Jean Renoir, La Fille de l’eau est une ode à la beauté de son épouse Catherine Hessling. Ce film a été tourné en forêt de Fontainebleau.

Un marinier ivrogne terrorise sa jeune nièce orpheline, Gudule. Celle-ci s'enfuit et trouve refuge auprès de bohémiens. Mais son bonheur est de courte durée. La présence des Bohémiens dans un village ne plaît guère à la population qui les prend à parti. Une bagarre s'ensuit. Heureusement pour Gudule, sa beauté a ému un jeune homme qui tente de la protéger…

« FANTOMAS CONTRE SCOTLAND YARD » de André Hunebelle

France, Italie 1967 / 105 minutes / Policier, aventure, comédie / 35 mm

Fantômas revient avec une nouvelle idée : imposer aux riches (nobles comme gangsters) un impôt sur le droit de vivre. Débarqués en Ecosse, le commissaire Juve, Fandor et sa fiancée ont pour mission d'attraper Fantômas. Dans un château hanté par les esprits, Juve, censé protéger les propriétaires, est lui-même victime de l'humour macabre de Fantômas...

Avec Jean Marais et Louis de Funès que l’on suit notamment lors de scènes épiques de chasses à courre tournées en forêt de Fontainebleau.

Cliquer ici pour visionner la bande annonce du film.

« LA FORET DE MOGARI » de Naomi Kawase

Japon 2007 / 97 minutes / Drame / Couleur / 35 mm vostfr

Shigeki vit dans une petite maison de retraite où arrive une nouvelle aide-soignante, Machiko. Ils partagent sans le savoir une douleur écrasante : la perte d’un être cher. À la suite d’un accident de voiture qui les laisse seuls et désemparés, le vieil homme s’enfonce dans une forêt voisine. Machiko le suit. Au cœur de cette nature toute puissante, ils vont enfin faire leur deuil.

Ce film tourné dans la région montagneuse et boisée du canton de Tawara, à l’ouest de l’Archipel nipponne, s’est vu décerné le Grand Prix du festival de Cannes en 2007.

Cliquer ici pour visionner la bande annonce du film.

« L’ÉTREINTE DU SERPENT » de Ciro Guerra

Colombie 2015 / 125 minutes / N&B / Drame, aventure / DCP vostfr

Dans la partie nord-ouest de l'Amazonie, vit un vieux chaman solitaire, dernier survivant de son peuple. Des dizaines d'années de solitude dans les profondeurs de la forêt ont fait de lui une coquille vide, privée d'émotions et de souvenirs.

L'arrivée d'un jeune ethnobotaniste américain, l'amène à entreprendre en sa compagnie un voyage initiatique dangereux à la recherche d’une plante sacrée mystérieuse, possédant la vertu d'apprendre à rêver. Ce périple aux confins de l'Amazonie colombienne permet au chaman de retrouver peu à peu ses souvenirs perdus...

Cliquer ici pour visionner la bande annonce du film.

« PASSE MONTAGNE » de Jean-François Stévenin

France 1978 / 109 minutes / Drame / Couleur - DCP

En panne dans la campagne jurassienne, Georges, un architecte parisien, se lie d’amitié avec Serge, un mécanicien du coin qui lui propose de le dépanner. Il installe Georges chez lui, promettant de s’occuper de la voiture le lendemain.

Ils se lient d'amitié et Serge lui parle de sa quête à la recherche d’une vallée inconnue, la « combe magique » ; il a construit un oiseau de bois pour l'explorer. Les deux hommes, après avoir réparé le véhicule de Georges, partent plusieurs jours dans la forêt jurassienne, à la recherche de la combe idéale pour faire décoller l’oiseau-nacelle.

 

« DES JOURS ET DES NUITS DANS LA FORET » de Satyajit Ray

Inde 1969 / 115 minutes / N&B / Drame / 35 mm vostfr

Quatre amis citadins partent en vacances dans les forêts de la région du Bihar, avec un mot d’ordre : retourner aux lois de la nature. Durant leur séjour, ils prennent à leur service des “indigènes”, puis rencontrent de séduisantes bourgeoises en villégiature.

 « L’élégance des personnages, leur raffinement, alors qu’ils marchent au cœur de la forêt, donnent aux images un charme intemporel. A la fois sauvage et cultivée, la forêt nous apparaît comme un lieu de mémoire, un point d’origine, où l’homme peut remonter à la source du temps. L’immobilité des arbres nous communique le sentiment d’un temps suspendu, identique à celui de millions d’années écoulées… », affirme Christine Fillette, directrice de Cinépage, un association de passionnés qui organise "Les Rencontres du Cinéma Européen".

« SIBEL » de Çağla Zencirci et Guillaume Giovanetti

Turquie 2019 / 95 minutes / Drame / Couleur / DCP vostfr

Sibel, 25 ans, vit avec son père et sa sœur dans un village isolé des montagnes de la mer noire en Turquie. Elle muette suite à une maladie et ne s'exprime qu'en utilisant la langue sifflée. Rejetée et parfois violentée par les villageoises, elle traque un loup qui rôderait dans la forêt, convaincue que si elle réussit à le tuer, elle sera acceptée par les gens du village. Un jour, elle rencontre dans la forêt un fugitif. Blessé et vulnérable, il se laisse soigner par Sibel et va peu à peu apprendre à la voir différemment…

 « Il existe des Sibel partout dans le monde, ces femmes confinées dans un cadre, auxquelles la société inflige des limites. Mais du fait de son handicap, Sibel n’est pas polluée par ce qu’on impose quotidiennement à la gent féminine. Elle a été élevée de manière plus libre par son père. Elle se développe autrement, avec une acuité dans sa vision du monde, à la recherche d’une force intérieure originelle et primitive. », expliquent les deux réalisateurs C. Zencirci et G. Giovanetti.

Cliquer ici pour visionner la bande annonce du film.

« THE END » de Guillaume Nicloux

France 2016 / 88 minutes / Drame / Couleur / DCP

Ce long métrage de Guillaume Nicloux est la mise en images d'un rêve fait par le cinéaste, qui a voulu, dans l'urgence la plus impérieuse, le mettre en scène.

Tourné dans la forêt de Fontainebleau, ce film met Gérard Depardieu au premier plan, incarnant un chasseur qui, un matin d'été, pénètre dans la forêt qu’il croyait connaître avec son fusil et son chien. Mais celui-ci perd tout, son fusil, son chien et même son chemin, glissant inexorablement vers le désespoir d'une mort solitaire, oublié de tous.

Cliquer ici pour visionner la bande annonce du film.

« PETITE FORET » de YIM Soon-rye

Corée du Sud 2019 (sortie nationale 3 juillet) / 103 minutes / Comédie dramatique / Couleur / DCP vostfr

Entre petits boulots, études compliquées et déception sentimentale, Hyewon, 20 ans, ne trouve plus sa place dans la frénésie de Séoul. Sur un coup de tête, elle décide de quitter la grande ville, pour retourner vivre dans le village de son enfance. Seule dans la maison familiale, elle redécouvre les plaisirs simples que lui offre la nature, les amis et se tourne avec passion vers la cuisine traditionnelle.

Tournage entièrement en décor naturel, sans aucune scène de studio, ni effets spéciaux, pour montrer la Corée pendant quatre saisons différentes. Le choix s’est porté sur Gyeongsangbuk-do, une région de l’Est assez montagneuse et sauvage, avec une grande activité agricole.

Cliquer ici pour visionner la bande annonce du film.

« LE CHANT DE LA FORET » (CHUVA E CANTORIA NA ALDEIA DOS MORTOS) de João Salaviza & Renée Nader Messora

Brésil, Portugal 2019 / 113 minutes / Drame / Couleur / DCP vostfr

Alors qu’il se baigne de nuit, près d’une cascade dans la forêt qui encercle ce village au nord du Brésil, Ihjãc, un jeune indigène de la tribu Krahô, entend le chant de son père disparu qui l’appelle. Sans pouvoir le voir, il décide de mettre fin au deuil en convoquant l’organisation de la fête funéraire qui doit libérer son esprit. Habité par le pouvoir de communiquer avec les morts, il refuse de devenir chaman, et s’enfuit dans la ville où il est confronté à une autre réalité : celle d’un indigène dans le Brésil d’aujourd’hui.

João Salaviza et Renée Nader Messora nous emmènent au cœur du Brésil, dans l’État du Tocantins, sur les terres des Indiens Krahôs. Le Chant de la forêt, Prix spécial du jury d’Un certain regard, au Festival de Cannes 2018.

Cliquer ici pour visionner la bande annonce du film.

« LE GRUFFALO » de Jakob Schuh, Max Lang

Grande-Bretagne 2009 / 45 minutes / Animation / Fantastique /  Couleur / DCP

Une petite souris se promène dans un bois très sombre. Elle rencontre un renard, un hibou et un serpent qui la trouvent bien appétissante et l'invitent à chaque fois à déjeuner dans leur demeure. Mais la petite souris, très maligne, prétexte un rendez-vous avec... un Gruffalo! Mais au fait, c'est quoi un Gruffalo?

La petite souris s’enfonce dans une forêt de plus en plus sombre et inquiétante. Lorsqu’elle rencontre le Gruffalo, la forêt riche et bucolique du début s’est transformée en forêt de cauchemar. Les décors sont riches et variés. Cet espace, tout le long de la promenade de la souris, s’anime avec une grande poésie et toute la vie animale est décrite avec délicatesse.

Cliquer ici pour visionner la bande annonce du film.

« LE PETIT GRUFFALO » de Johannes Weiland, Uwe Heidschötter

Grande-Bretagne 2011 / 43 minutes / Animation / DCP

Son papa l’a averti : en aucun cas, le Petit Gruffalo n’a pas le droit d’aller se promener seul dans les bois profonds. C’est bien trop dangereux ! Un animal rôde dans les parages… une créature terrifiante, gigantesque, aux yeux cruels et aux moustaches plus dures que l’acier. C’est la Grande Méchante Souris !

Après le monstrueux succès du « Gruffalo », retrouvez cette nouvelle adaptation d’un des titres favoris de la littérature jeunesse.

Cliquer ici pour visionner la bande annonce du film.

« VIE MINUSCULE 2 : LES MANDIBULES DU BOUT DU MONDE » de Thomas Szabo, Hélène Giraud

France 2018 / 92 minutes / Animation / DCP

Quand tombent les premières neiges dans la vallée, il est urgent de préparer ses réserves pour l’hiver. Hélas, durant l’opération, une petite coccinelle se retrouve piégée dans un carton… à destination des Caraïbes ! Une seule solution : reformer l’équipe de choc ! La coccinelle, la fourmi et l’araignée reprennent du service à l’autre bout du monde. Nouveau monde, nouvelles rencontres, nouveaux dangers… Les secours arriveront-ils à temps ?

Envoûtés par l’impressionnante biodiversité de la Guadeloupe, les créateurs nous invitent à contempler les plages paradisiaques, les camaïeux de vert de la forêt tropicale et les falaises surplombant l’océan. Ils nous font découvrir une nature époustouflante qui abrite diverses espèces animales, avec de nombreuses espèces de faune et de flore endémiques !

Cliquer ici pour visionner la bande annonce du film.

« DANS LES BOIS » (THE ANCIENT WOODS) de Mindaugas Survila

Lituanie 2019 / 63 minutes / documentaire animalier / couleur / DCP

Des scènes rares et incroyablement filmées au plus près des habitants d’une des dernières forêts primaires de la Baltique. De la grotte des loups au nid d’une cigogne noire, de l’abri d’une famille de chouettes au terrier d’une minuscule souris... Une immersion totale dans une nature sauvage et d’une fragile beauté.

Ce documentaire est un témoignage atypique, poétique et fascinant quand l’on songe à la rapidité avec laquelle ces lieux encore vierges sont en train d'être effacés de la surface de la terre.

Cliquer ici pour visionner la bande annonce du film.

« LES ARBRES REMARQUABLES » de Georges Feterman, Jean-Pierre Duval, Caroline Breton

France 2019 / 87 minutes / documentaire / DCP

Ce magnifique tour de France des arbres les plus beaux, les plus vieux et les plus surprenants nous emmène à la découverte d’un patrimoine méconnu. La diversité de ces ancêtres vénérables se dévoile sous nos yeux entre forêts et campagne, villes et montagnes.

Cliquer ici pour visionner la bande annonce du film.

FONTAINEBLEAU, « FORÊT DE PASSIONS » documentaire de Daphné Beauvais et Pascal Varambon (Chlorofilm)

France 2019 / 52 minutes / documentaire / DCP

Plongez dans les paysages de la forêt de Fontainebleau aux quatre saisons.

Celle-ci, nous raconte son histoire et comment l’homme a changé sa vie et sa morphologie tout en forgeant sa renommée. Elle nous révèle une part de sa magie : les chaos rocheux faisant la joie des promeneurs et des grimpeurs ; les hautes futaies de chênes et de hêtres ; les pinèdes ; les plateaux arides ou les petites mares qui abritant une rare biodiversité ; les animaux sauvages se dissimulant aux regards des hommes. Elle nous raconte également ses paysages peints par les artistes du XIXème siècle et ses sentiers de promenade tracés au cours des siècles par les hommes passionnés.

Cliquer ici pour visionner la bande annonce du film.

 

Vous êtes tenté par Branche et Ciné 2019 ? Recevez directement toutes les infos sur le festival : programmation , contenus, infos pratiques en vous inscrivant à la newsletter.

Infos pratiques

  • Les projections en plein air débuteront à la nuit tombée vers 22h15.
  • L’accès aux projections plein air est gratuit, sauf dans certains domaines privés et dans la limite des places disponibles.
  • Des transats et couvertures seront à disposition sur place. Le nombre de transats étant limité, les spectateurs sont invités à venir avec leurs propres transats, chaises, etc.
  • Se munir de vêtements chauds, de couvertures et d’une lampe torche.

Et aussi :