| 
+ de critères

Le domaine géré

Dans le Sud-Ouest, l’ONF gère plus de 500.000 ha, soit 18% de l’espace boisé. Du littoral aquitain au massif central, en passant par la montagne pyrénéenne et les coteaux du Midi, les territoires gérés offrent une diversité de paysages et de milieux peu commune. Une richesse acquise grâce à un long travail de protection des sols et de mise en valeur du patrimoine.

  • Envoyer à un ami

Un territoire vaste et diversifié

Le Sud-Ouest, qui regroupe l’Aquitaine et la région Midi-Pyrénées, couvre un territoire de plus de 86.657 km2 et d’une grande diversité. Economie, écologie, qualité de la vie……Plus sur: Un territoire vaste et diversifié

Tant d'un point de vue climatique, que topographique et géologiques, on peut distinguer quatre grandes zones forestières : le littoral aquitain, la montagne pyrénéenne, le Midi et le Sud du Massif Central.

 

  • Le littoral aquitain, au sol acide et sablonneux, abrite la plus grande forêt de pins maritimes d'Europe. Elle empêche l'avancée des dunes, poussées inexorablement par le vent d'ouest, et tient une grande place dans l'économie de la région.

  • Les forêts de la montagne pyrénéenne, majoritairement feuillues en dépit de l'altitude, se présentent sous la forme d'une mosaïque de petites unités juxtaposées. Un morcellement dû notamment à la pente et à l'érosion des sols qui en découle.

Parmi les grands massifs, on peut citer ceux de la vallée de Campan près du Pic du Midi, avec leurs peuplements de sapins qui s'étendent à perte de vue ; le massif de Luchon, encadré par plusieurs sommets de plus de 3000 m d'altitude ; ou encore la forêt indivise d'Iraty, à cheval sur la frontière franco espagnole. Difficile d'accès, elle a conservé une grande diversité animale et végétale.

 

  • Les plaines et les coteaux du Midi sont fortement marqués par l'activité agricole et la présence de grandes agglomérations. Les boisements sont généralement dispersés et le chêne y domine, comme dans l'Adour, célèbre pour ses chênaies. Près de Toulouse, les forêts de Grésigne et de Bouconne sont également remarquables pour leur biodiversité et leur capacité d'accueil : Grésigne est au troisième rang européen en nombre de coléoptères, et Bouconne reçoit un million et demi de visiteurs chaque année.

 

  • Quant aux Monts du Sud du Massif Central, ils sont essentiellement peuplés de résineux issus des reboisements des terrains de montagne à la fin du XIXe et début du XXe siècles. L'Epicéa, le Douglas et le Sapin ont permis de reconquérir des espaces abandonnés par l'agriculture et le pastoralisme. Certaines zones sont aujourd'hui fortement boisées, comme les Monts de Lacaune où le taux de boisement atteint 55%.

Haut de page

Zope 3