+ de critères

Introduction du colloque

Quels sont les impacts des pollutions atmosphériques sur les forêts ? L’acidification est-elle toujours une menace ? Les forêts pourront-elles s’adapter au réchauffement du climat et contribuer à l’atténuer ? Comment évolue la biodiversité qu’elles abritent ?
Depuis plusieurs décennies, le devenir des forêts inquiète les forestiers mais concerne, au-delà, l’ensemble de la société. Les gérer de manière durable nécessite de les observer pour pouvoir détecter, comprendre voire anticiper les impacts d’un environnement changeant.

Manuel Nicolas (ONF) lors de l'introduction du colloque
Manuel Nicolas (ONF) lors de l'introduction du colloque © Sébastien Macé / ONF

C'est l'objectif du Réseau national de suivi à long terme des ECOsystèmes FORestiers (RENECOFOR), créé au lendemain de la crise des pluies acides et qui fête ses 25 ans cette année. A cette occasion, l'ONF a organisé un colloque du 11 au 13 octobre 2017 au Palais des congrès de Beaune. Cet événement a réuni plus de 300 participants : personnels de l'ONF et gestionnaires de la forêt privée, chercheurs du monde entier, enseignants et étudiants, représentants institutionnels et associations, entreprises et journalistes.

  • Le premier objectif du colloque était de restituer les résultats acquis depuis 25 ans, autour de 6 grandes thématiques. Détection de tendances, modélisation et projection future du fonctionnement des écosystèmes forestiers, évaluation d'outils de télédétection... de nombreux progrès ont été réalisés grâce aux données collectées par RENECOFOR, seules ou en association avec d'autres dispositifs français et européens. Tous ces résultats confirment la pertinence, toujours actuelle, de la démarche initiée en 1992.
  • Le deuxième objectif était de profiter des 25 ans de RENECOFOR pour initier la réflexion sur le devenir de l'observation des forêts. En effet, l'horizon de 30 ans pour lequel il a été prévu restera insuffisant au regard du cycle de vie des forêts. Face aux défis liés aux changements globaux et à l'émergence de l'économie "verte", l'enjeu est de rassembler à nouveau politiques et scientifiques pour reformuler une stratégie à long terme. D'ores et déjà, l'ONF, puis le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, et le ministère de la Transition écologique et solidaire ont exprimé le souhait que RENECOFOR puisse continuer au-delà de 30 ans.

Ressources