+ de critères

Organiser l'accueil du public en forêt

Les forêts que nous gérons sont ouvertes au public dans le respect des autres fonctions de la forêt : protection des milieux naturels, production de bois. Au-delà de cette exigence générale, il est nécessaire d’aménager les sites d’accueil et de les équiper, ce qui relève à la fois d'une politique sociale et du développement local. Un partenariat étroit avec les collectivités locales est noué dans ce sens.

En forêt domaniale littorale

Etude pour un aménagement tous publics (Forêt domaniale littorale de l'Anse Michel)
Etude pour un aménagement tous publics (Forêt domaniale littorale de l'Anse Michel) © ONF Martinique

De nombreux sites balnéaires réputés sont situés en forêt domaniale littorale, comme c'est la cas pour les Salines, le Cap Macré, l'Anse Céron ou l'Anse Trabaud.

Leur fréquentation est importante, ce qui suppose des interventions de natures diverses :

  • mise en place, entretien et rénovation des infrastructures d'accueil : voies d'accès, parkings, signalétique, mobiliers en bois (tables, bancs, ajoupas), blocs sanitaires. Nous procédons aussi à l'entretien des zones vertes et des massifs paysagers. Sans oublier les ordures collectées et évacuées (ramassage manuel et mise en sacs ou en conteneurs)
  • mise en sécurité du public avec l'élagage des cocotiers et des branches mortes et la surveillance du domaine
  • opérations d'information : ces initiatives très appréciées par le public permettent de le sensibiliser à la préservation de ce patrimoine précieux qu'est la forêt littorale.

Des animateurs nature proposent tout au long des vacances d'informer les usagers sur les sites qu'ils fréquentent ainsi que sur les comportements à adopter afin d'assurer une gestion durable de nos forêts.

Les sites d'accueil situés en forêt domaniale littorale font l'objet d'une classification reflétant leur degré d'équipement. Elle a été élaborée en partenariat avec le Conseil régional qui finance le coût annuel des opérations d'entretien (hors conception, encadrement et surveillance).

Les quatre niveaux d'équipement qui ont ainsi été validés prennent en compte : le type et la quantité de mobilier installé, la facilité d'accès au site, la présence ou non de services annexes (restauration, activités nautiques).

  • sites phares : ces sites présentent un taux important d'aménagement et de services annexes. De plus, ils ont un rayonnement particulier pour l'image de la Martinique et font ainsi partie des sites les plus connus et reconnus
  • sites conforts : ces sites sont accessibles en voiture et offrent des facilités de stationnement. Ils sont aménagés afin d'offrir aux usagers tous les équipements nécessaires à un moment confortable en forêt (sanitaires)
  • sites naturels : ces sites ont un degré d'équipement volontairement moindre. Ils présentent tout de même quelques mobiliers et facilités (poubelles)
  • sites sauvages : ces sites ont été volontairement très peu aménagés afin de préserver leur caractère naturel et sauvage. Leur accès peut nécessiter de la marche à pied et ils ne comportent pour la plupart pas de poubelles, il est donc primordial d'en remporter vos déchets en les quittant.

Pour en savoir plus

En forêt "intérieure"

Ajoupa accessible tous publics (Forêt départementalo-domaniale des Pitons du Carbet)
Ajoupa accessible tous publics (Forêt départementalo-domaniale des Pitons du Carbet) © ONF Martinique

Les forêts intérieures comportent aussi des sites naturels très fréquentés toute l'année. Les touristes et les familles martiniquaises y trouvent un lieu de détente dominicale apprécié.

En conséquences, de nombreuses opérations y sont menées :

  • entretien des voies d'accès aux sites et des parkings avec si nécessaire, des protections pour limiter l'accès des véhicules en milieu naturel
  • entretien des pelouses et des aménagements paysagers, fauchage
  • entretien et rénovation des mobiliers en bois (bancs, tables-bancs, ajoupas, passerelles), remplacement des mobiliers usagés
  • entretien et rénovation de la signalisation
  • élagages de sécurité (branches mortes)
  • entretien du bassin de Saut Gendarme
  • maintien de la propreté des sites avec vidange des conteneurs et transport sur une décharge publique contrôlée
  • surveillance.

Un vaste réseau de sentiers de randonnée

Vue du Pain de Sucre depuis le sentier littoral Nord Atlantique
Vue du Pain de Sucre depuis le sentier littoral Nord Atlantique © ONF Martinique
Forêt tropicale humide, montagne, côtes : un réseau structuré d’environ 180 km de sentiers répartis sur 24 itinéraires différents permet de profiter de la générosité des paysages martiniquais.

Pour en savoir plus

Ressources