+ de critères

Mettre en vente du bois de qualité

La forêt publique martiniquaise produit essentiellement du bois de Mahogany grandes feuilles (Acajou du Honduras) - Swietenia macrophylla - , bois précieux utilisé pour l’ébénisterie et la menuiserie fine. La sylviculture a pour objectif la production de bois d'œuvre de qualité.

Un marché peu actif en 2006

Les peuplements de production couvrent près de 1.500 ha, mais seulement 1.000 ha sont accessibles avec les moyens actuels. Cela représente un potentiel de 5.000 m3 de bois d'oeuvre par an (le bois est vendu sur pied). Cependant la filière bois est encore peu dynamique et n'absorbe que la moitié de ce potentiel.

Le volume vendu sur pied chaque année atteint donc 2.500 m3 pour une recette de 60 à 70.000€. Les acheteurs sont des exploitants-scieurs équipés de tracteurs de débardage ou d'exploitants traditionnels à l'alaskane qui découpent les planches sur place une fois l'arbre abattu et les sortent de la forêt à dos d'homme.

Trois études récentes pour valoriser la ressource

La convention d'application de l'accord cadre " Développement de la filière bois " engage un partenariat entre la Région, l'Etat, l'ONF, la Chambre des métiers et le Syndicat du bois et de l'ameublement. Cet accord a permis la réalisation de trois études ces dernières années, financées par le Conseil Régional : un audit de la filière bois d'Ernst & Young, une cartographie des espaces boisés par l'IFN, et une expertise sur le débardage par câble pour les peuplements les moins accessibles.

Ressources