+ de critères

 

Un vaste domaine

L’ONF gère 101.627 ha de forêts publiques à La Réunion, soit 40% de la superficie de l’île.

Six statuts fonciers forment les forêts publiques

Ce domaine est constitué de :

La forêt départemento-domaniale 

92.136 ha 

soit 91%

La forêt domaniale 

3.234 ha 

soit 3% 

La forêt départementale 

3.695 ha 

soit 4% 

La forêt du CELRL

1230 ha 

soit 1% 

La forêt régionale 

800 ha 

soit 1% 

La forêt communale 

532 ha 

soit 1% 

Le statut départemento-domanial est propre aux DOM îliens(Antilles et Réunion) : il s'agit de l'ancien domaine de la Colonie, passé sous ce statut en 1948. La nu propriété revient au département, mais l'Etat en conserve le droit d'usage.

Les autres statuts : ces forêts proviennent d'acquisitions par l'Etat, le CELRL ou les collectivités après la départementalisation. Les forêts domaniales du littoral proviennent de la zone des "pas géométrique" et ont étét remis en gestion à l'ONF en 1967.

 

Notre-Dame de la Paix
Notre-Dame de la Paix © ONF

Maîtriser les limites de ce domaine

Carte du domaine bénéficiant du régime forestier - ONF 2016 (à télécharger ci-dessous)
Carte du domaine bénéficiant du régime forestier- ONF 2016 (à télécharger ci-dessous) © ONF

La structure de la propriété est très complexe à La Réunion, notamment dans les Hauts où les parcelles ont été morcelées dans le cadre des successions.

La surveillance des limites revêt donc une importance particulière pour éviter les empiétements voire les demandes en propriétés faites par les riverains.

Les terrains départemento-domaniaux ont été en grande partie délimités (ouverture de la ligne domaniale + bornages) entre 1875 et 1960, pour les limites qui ne correspondent pas à une limite naturelle.

Pour les autres, les délimitations sont rares mais les limites sont connues des techniciens forestiers territoriaux qui surveillent le domaine.

L'ONF et le Parc national

Le fanjan a été choisi comme emblème par le Parc national
Le fanjan a été choisi comme emblème par le Parc national © ONF

La création du Parc national le 5 mars 2007, fut la reconnaissance du travail accompli par les forestiers en termes de préservation et de conservation depuis des décennies. L'ONF travaille activement pour assurer une synergie des actions entre les deux établissements publics.

Le domaine forestier que nous gérons couvre 85% de la superficie du cœur du Parc national.

L'ONF est chargé de la mise en œuvre du régime forestier (surveillance, réalisation des plans d'aménagement forestiers, programmation des travaux) ainsi que de la réalisation d'études et de travaux concernant la conservation des écosystèmes, la production de bois et les équipements d'accueil du public. L'ONF réalise également l'exploitation des coupes de bois.

Le Parc national coordonne les programmes scientifiques, vérifie que les aménagements et équipements sont conformes aux orientations du Parc, renforce et diffuse la connaissance et valorise auprès du grand public ce patrimoine exceptionnel.