+ de critères

La gestion forestière durable

Les bases de la gestion forestière durable reposent sur le rassemblement du maximum de connaissances disponibles sur ces forêts et, à partir de ces connaissances, sur l’identification, à moyen et long termes, des objectifs qui seront assignés aux différentes parties des massifs forestiers.

Un agent ONF en forêt
La connaissance du terrain est un élément de base de la gestion © Pôle R&D / ONF

Pour cela, quatre outils sont disponibles, permettant le passage de l'échelle régionale à l'échelle de la parcelle, et la prise en compte du long terme (gestion de la forêt) à une échelle de temps plus courte, celle de l'année (adaptation aux besoins de la filière bois):

  • les orientations régionales forestières (ORF)
  • les directives régionales d'aménagement (DRA)
  • les aménagements forestiers
  • le programme de mise en valeur forestière (PRMV).

Les orientations régionales forestières de la Guyane

Les orientations régionales forestières (ORF) constituent un document d'orientation stratégique de la politique forestière régionale.

Elles ont été définies par la Commission régionale de la forêt et des produits forestiers (CRFPF), regroupant tous les acteurs concernés par la forêt, et ont été approuvées par arrêté ministériel le 22 mars 2005, en application du code forestier.

Les directives régionales d'aménagement (DRA)

Les DRA, constituent un élément central de la mise en œuvre des Orientations Régionales Forestières de la Guyane et un document-directeur pour les aménagements forestiers dans une région forestière donnée. Elles ont un fondement législatif et une valeur juridique (art. L4 du Code Forestier). L'ONF a la responsabilité de leur élaboration, s'agissant de forêts domaniales.

Fruit d'un travail de plusieurs années et suite logique de l'ordonnance forestière de 2005 et de ses décrets d'application, les DRA de la région Nord-Guyane ont été approuvées par arrêté ministériel du 2 mars 2010.

Applicables aux 2,4 Mha du domaine forestier permanent, elles permettent de fixer les grands principes de gestion durable et définissent les directives assignées à l'ensemble des forêts du Nord de la Guyane, représentant plus de 3,5 Mha.

Pour cela, 5 types de "séries" (niveau de classement pour les surfaces considérées) sont identifiés :

  • la série d'intérêt écologique pour la protection de la diversité des habitats forestiers, échantillons représentatif de la biodiversité et la conservation des milieux et espèces remarquables
  • la série de protection physique et générale des milieux et des paysages pour la protection des zones de captages d'eau potable ainsi que les têtes de bassins versants, les berges des principaux fleuves et les fortes pentes (lutte contre l'érosion notamment)
  • la série de production, tout en assurant la protection générale des milieux et des paysages, pour la production de bois d'œuvre et d'autres produits forestiers
  • la série d'accueil du public pour les sites où il existe des enjeux touristiques ou de sensibilisation à l'environnement nécessitant des modalités d'équipement ou de gestion particulière
  • la série d'usage traditionnel pour l'exercice des droits d'usage par les populations tirant traditionnellement leurs moyens de subsistance de la forêt.

L'aménagement forestier

L'aménagement forestier en Guyane se décline en deux documents :

  • le document d'aménagement forestier, propre à chaque forêt
  • le programme régional de mise en valeur (PRMV), décliné à l'échelle régionale.

Les aménagements forestiers

Ce document, obligatoire pour toutes les forêts relevant du régime forestier, est un plan de gestion à l'échelle d'un massif forestier, approuvé par arrêté ministériel. Il regroupe les analyses des caractéristiques et des enjeux propres aux massifs concernés permettant de définir les grands objectifs (zonage en séries).

Le cadre global de gestion, défini par les DRA, se décline au niveau de 31 forêts identifiées en Guyane (dont 2 sont en dehors du domaine forestier permanent), avec des surfaces pouvant osciller de 13.000 à 373.000 ha. Chaque forêt constitue une grande unité cohérente de gestion, dont la délimitation repose sur des logiques d'interfluves (ex : entre l'Oyapock et l'Approuague), d'identité et de dessertes, afin d'éviter notamment la mise en œuvre d'ouvrages lourds (ponts) et impactants.

La série de production est découpée en parcelles forestières, d'une surface moyenne de 300 ha, qui constituent l'unité de base de gestion de l'exploitation forestière (depuis l'inventaire de la ressource jusqu'à l'exploitation et la sortie des bois de la forêt).

Carte des Forêts aménagées et espaces protégés
Carte des Forêts aménagées et espaces protégés © Nathalie Têtefort

Ces aménagements forestiers offrent une précision de détails supérieure aux DRA en termes d'analyse des connaissances et dans le recueil des attentes sur ce territoire. C'est à l'échelle de l'aménagement forestier que sont prises les décisions de zonage et de définition des pistes à créer pour desservir les secteurs forestiers de la série de production.

Ils prévoient des inventaires complémentaires et fixent sur ces bases l'objectif assigné à chaque parcelle de la forêt en la rattachant à un type de série.


L'élaboration des aménagements forestiers et les inventaires préalables aux aménagements bénéficient d'une aide financière dans le cadre du Programme de développement rural de la Guyane. Ces subventions sont apportées par l'Europe (Feader) et l'Etat (ministère de l'Agriculture, ministère des Outremer).

UE - Fonds européen agricole pour le développement rural Feader - Guyane Ministère de l'Agriculture Ministère des Outre-mer

Réunion de présentation d'un aménagement
L'ONF organise des réunions de présentation des aménagements aux acteurs locaux

Le programme régionale de mise en valeur forestière (PRMV) 

Document opérationnel de programmation des actions à mener pour les 5 années à venir, réactualisé tous les ans.

Le programme régional de mise en valeur forestière constitue la déclinaison opérationnelle des aménagements forestiers pour l'ensemble de la Guyane. Il est établi pour une période de 5 ans et révisé tous les ans en fonction des besoins de la filière bois.

Il détermine, à l'échelle de la Guyane, toutes les actions programmées dans les différents aménagements :

  • inventaires (diagnostics préalables aux aménagements et inventaires parcellaires complets avant exploitation)
  • travaux de création ou de réhabilitation de desserte forestière
  • mise en exploitation des parcelles.

Il est présenté en Commission régionale de la forêt et des produits forestiers (CRFPF), regroupant toutes les parties prenantes concernées par la forêt guyanaise, sous la direction du préfet.

Les inventaires de la ressource exploitable et les travaux de desserte forestière (hors entretien) bénéficient d'une aide financière dans le cadre du Programme de développement rural de la Guyane. Ces subventions sont apportées par l'Europe (Feader), l'Etat (ministère de l'Agriculture, ministère des Outremer) et le Centre national d'études spatiales.

UE - Fonds européen agricole pour le développement rural Feader - Guyane Ministère de l'Agriculture Ministère des Outre-mer Centre national d'études spatiales

Fonds européen agricole pour le développement rural (Feader): l'Europe investit dans les zones rurales.

L'ensemble de ces documents fondateurs forme le cadre de gestion garantissant le respect des exigences de gestion forestière durable reconnu par le label d'écocertification PEFC pour les forêts du domaine forestier permanent.