+ de critères

 

Nos métiers

L’ONF s’appuie sur différents types de métiers combinant compétences et expériences pour réaliser leurs missions. Complémentaires, ces femmes et ces hommes mettent en œuvre au quotidien des actions destinées à la gestion durable et à la préservation des espaces naturels de demain.

L’ONF compte de nombreux métiers, souvent méconnus, lui permettant de relever les grands défis environnementaux, touristiques et économiques qui constituent sa mission.

Trois grandes catégories de métiers structurent ces effectifs :

  • les agents patrimoniaux
  • les agents producteurs (conducteurs de travaux et ouvriers)
  • les agents de soutien technique (bureau d'étude et ingénierie de projets par exemple) et de soutien administratif.

Sur le terrain vous aurez peut-être la chance de croiser...

  1. Les agents patrimoniaux

L’agent patrimonial est traditionnellement l’une des fonctions essentielles de l’ONF, au plus près du terrain. Il assure les activités de base de la gestion patrimoniale d’une forêt ou d’un espace naturel, et participe à un certain nombre d’actions spécialisées dans ce domaine. Il travaille sur son triage (zone géographique qui relève de sa responsabilité) au sein d’une Unité territoriale. En Guadeloupe le découpage territorial est simplifié avec une seule unité territoriale appelée : unité territoriale de l’archipel Guadeloupéen (UTAG).

Interlocuteurs privilégiés des acteurs locaux, les agents patrimoniaux sont les garants de la bonne gestion durable de la forêt. Ils veillent aussi à la police des défrichements et au gardiennage des terrains du conservatoire du littoral sur les 50 pas naturels. Sur le territoire Guadeloupéen et de ces dépendances (les Saintes, Marie-Galante, Saint-Martin…). 

  1. Le responsable de l’unité territoriale de l’archipel Guadeloupéen (UTAG)

Un relais indispensable entre le terrain et les services administratifs. Le responsable de l'UTAG anime et coordonne la mise en œuvre des activités patrimoniales dans le cadre d’une gestion durable des espaces naturels relevant de son périmètre d’intervention. En Guadeloupe, il dirige une équipe de 13 agents patrimoniaux.

Les métiers de production

Illustration
© Tamara Delloue / ONF

Aussi doté d'une entreprise travaux lui permettant de mettre en œuvre de manière réactive les chantiers dont il a la charge, l'organisation s'articule autour de deux corps de métier :

  1. Les conducteurs de travaux

Un métier à multiples facettes. Il s’agit de gérer des chantiers et des hommes, les ouvriers-bûcherons et les conducteurs d’engins. Le conducteur de travaux pilote l’exécution des chantiers de travaux réalisé en forêt domaniale ou pour le compte de client.

  1. Les ouvriers forestiers

Un métier au plus près du terrain, dont les missions varient en fonction des secteurs et des enjeux. Sylviculteurs généraliste, ils réalisent les travaux nécessaires à la gestion durable des forêts publiques et des espaces naturels. Certains interviennent dans la fabrication de mobiliers bois (table banc, carbet, panneaux...) dans le cadre de l'atelier bois ONF. Cette structure de production, permet à l'ONF d'assurer l'installation et le maintien d'équipement permettant de concilier protection de milieux naturels fragiles et accueil du public.

Ressources