+ de critères

 

Une chênaie réputée au cœur de la Brie agricole

Ancienne forêt ecclésiastique et domaine de chasse à courre du roi Louis XVI, la forêt domaniale de Villefermoy est devenue propriété de l'Etat par acquisitions successives aux XIXe et XXe siècles. A 60 km de Paris et 20 km de Melun, cette vaste et belle chênaie est composée de deux entités séparées par une zone agricole : la "forêt de Villefermoy" à l'ouest et le "bois de Saint-Germain-Laval" à l'est.

> La forêt dans son territoire

Illustration
© Renaud Trangosi / ONF

Située au cœur du plateau argileux humide de la Brie, elle comprend un réseau de mares et milieux humides qui abritent une grande diversité d'amphibiens, dont plusieurs espèces protégées : Rainette verte, Grenouille rousse, Salamandre tachetée, Triton palmé...

Riche de plus de 120 espèces d'oiseaux, elle fait partie de la zone Natura 2000 "Massif de Villefermoy". On y trouve 7 espèces nicheuses rares et protégées : Bondrée apivore, Busard Saint-Martin, Milan noir, Martin pêcheur d’Europe, Pic cendré, Pic mar et Pic noir.

Peuplée de chevreuils, de sangliers et de lièvres, Villefermoy est structurée par de grandes allées rectilignes entrecoupées de carrefours en étoile, qui témoignent d'une longue tradition de chasse.

> Les forestiers en action

A Villefermoy, le principal objectif de la sylviculture est de produire du Chêne de qualité. Le Charme, le Hêtre et le Châtaignier sont conservés en mélange et forment le sous-étage.

Pour autant, constituée à moitié de "taillis-sous-futaie" vieillis, la forêt souffre d'un déséquilibre important des classes d'âge avec une forte proportion de très gros arbres. Il est donc nécessaire de renouveler progressivement ces peuplements. C'est la méthode de la régénération naturelle qui est choisie en priorité : les graines des chênes tombent au sol, germent et se développent pour constituer la nouvelle génération d'arbres. Les vieux chênes sont alors récoltés et l'avenir de la forêt est assuré.

En plus des mesures favorables à la biodiversité, comme le maintien de vieux arbres isolés ou en bouquets dans les secteurs de la forêt en régénération, des actions spécifiques sont menées pour la protection des oiseaux dans la zone Natura 2000. Le repérage des nids de rapaces permet ainsi la préservation des arbres support lors des coupes. 

> Les forestiers vous recommandent

Visitez l'arboretum, au carrefour des Huit routes. Aménagé pour le public avec l'aide du Conseil général, ce site propose, sur 4 ha, une mosaïque d'essences issues des zones tempérées. Les arbres, regroupés par continent, sont facilement identifiables grâce à de petits panneaux explicatifs.

Simplement creusés ou maçonnés en pierre de meulière, les puits disséminés dans la forêt témoignent d'une occupation ancienne par l'homme. Ils font partie du patrimoine historique et archéologique de la forêt.  

Au printemps, ne manquez pas le spectacle des sous-bois recouverts de tapis de jonquilles puis de muguet... Et à l'automne, Villefermoy est une forêt appréciée des amateurs de champignons. Mais modérez vos cueillettes, plantes et champignons doivent être préservés.

  • Situation : département de Seine-et-Marne, sur les communes de Echouboulains, Les Ecrennes, Valence-en-Brie, La Chapelle-Gauthier, Fontenailles, La Chapelle-Rablais, Coutençon, Laval-en-Brie
  • Altitude : de 105 à 135 m
  • Surface : 2.641 ha
  • Principales essences : chêne (79%) ; tremble (6%) ; bouleau (5%) ; charme (3%) ; autres feuillus (5%) ; résineux (2%)
  • Aménagement forestier : durée de 20 ans, de 2007 à 2026.
Ressources