+ de critères

 

Un écrin forestier pour Villers-Cotterêts

La forêt domaniale de Retz a pris sa configuration actuelle au XIIe siècle, juste avant son rattachement à la Couronne de France. Elle est devenue propriété de l’Etat après la Révolution de 1830. Au fil du temps, ses liens avec le château de Villers-Cotterêts, propriété de la famille d’Orléans, les aménagements réalisés pour la chasse à courre et une gestion sylvicole méticuleuse en ont fait un massif réputé pour son patrimoine forestier, historique et paysager.
Bénéficiant d’un environnement naturel très favorable, cette forêt de feuillus est l’une des plus productives de France. Ses dimensions et sa biodiversité lui confèrent par ailleurs un fort intérêt écologique. Etroitement associée aux villages qui se sont développés en périphérie, elle joue un rôle important pour les loisirs de proximité et la découverte du milieu naturel.

> La forêt dans son territoire

Illustration
© Régine Touffait / ONF

Située à 70 km au nord-est de Paris, la forêt domaniale de Retz se déploie en fer à cheval autour de Villers-Cotterêts et est un élément structurant du territoire. La branche nord du massif, formée par une butte témoin, domine d'une centaine de mètres les plateaux calcaires du Soissonnais et du Valois. Le relief est plus atténué au sud.

Les sols limoneux et le climat océanique donnent à cet ensemble un potentiel de production de bois remarquable, en qualité et en quantité. Dominés par le Hêtre et le Chêne, les peuplements abritent une véritable mosaïque de milieux naturels d'intérêt européen (Natura 2000) : landes, pelouses, étangs et zones humides, etc. La faune compte de nombreuses espèces protégées d'oiseaux, de chauves-souris, d'insectes et d'amphibiens. Les grands mammifères, présents en nombre, sont à l'origine d'une tradition toujours vivante de vénerie.

La forêt domaniale de Retz ne manque pas d'atouts pour les visiteurs. C'est un site de promenade et de loisirs qui attire autant les habitants des villages alentour que ceux de la région parisienne. Son attractivité repose sur ses paysages et sa richesse culturelle, avec plusieurs sites classés au titre des Monuments historiques, dont le parc du château de Villers-Cotterêts.

> Les forestiers en action

Le Hêtre et le Chêne, bien adaptés aux conditions locales, sont les essences objectifs. Le mélange Hêtre et Chêne est favorisé pour faire face aux évolutions du climat. La forêt domaniale de Retz est traitée en futaie régulière.

Pour valoriser le potentiel de production de bois de qualité du massif, et pour réduire les risques, notamment liés aux tempêtes, le choix est fait de ne pas trop laisser vieillir les peuplements, particulièrement les hêtres. Les bois de Hêtre produits sont en grande partie sciés localement . La gestion sylvicole intègre de nombreuses mesures favorables à la biodiversité : mélanges des essences, maintien d'arbres morts, préservation des milieux ouverts (étangs, landes, etc.), traitement diversifié des lisières, etc.

La prise en compte du paysage est une préoccupation majeure des forestiers, en particulier aux abords des sites emblématiques de la forêt que sont les grands carrefours forestiers (Rond Capitaine, Croix Bacquet), la maison forestière du Bois Hariez ou l'Allée royale de Malva. Il en va de même pour le parc de Villers-Cotterêts, dont la qualité paysagère est l'objectif prioritaire.

Les équipements d'accueil du public, les sentiers de randonnée et les itinéraires cyclables sont nombreux. Ils sont complétés par des animations proposées par l'ONF en lien avec les offices du tourisme.

> Les forestiers vous recommandent

Autour de la forêt de Retz, chaque village est une porte d'entrée pour accéder à ce vaste espace de nature et de détente. En plus des GR 11 et 11A, qui parcourent la partie est de la forêt, de nombreux itinéraires de randonnée pédestre ou à VTT sont aménagés pour tous les publics. Ils permettent d'allier découverte du milieu forestier et visite d'un patrimoine culturel et historique remarquable.

Au départ de Villers-Cotterêts, le sentier de la Salamandre conduit vers le parc du château, la grande perspective de l'Allée royale et le Châtaignier de Malva (210 ans !). Au nord-est de la forêt, à partir du joli village de Puiseux, le circuit du Ru de Retz donne accès à la stèle du général Mangin, édifiée en mémoire des combats qui se sont déroulés en 1918. Depuis Gondreville, au sud-ouest du massif, la boucle de La Cave du Diable dessert quant à elle un surprenant site archéologique souterrain daté du XIIe siècle. Villers-Cotterêts est aussi le pays d'Alexandre Dumas dont les écrits évoquent régulièrement la forêt.

Petite visite insolite : la maison forestière du Bois Hariez a été restaurée en 2008 pour accueillir une colonie de chauves-souris ! C'est désormais un site d'observation naturaliste qui reçoit le public lors d'animations pédagogiques organisées de mai à août.

  • Situation : départements de l'Aisne et l'Oise
  • Altitude : entre 72 m et 241 m
  • Surface : 13.225 ha
  • Principales essences : Hêtre (47 %), Chêne sessile (17 %), Charme (13 %), Chêne pédonculé (10 %), autres feuillus (7 %), résineux (6 %) 
  • Aménagement forestier : durée de 20 ans, de 2013 à 2032.
Ressources