+ de critères

 

Des pins noirs d'Autriche au cœur de la Lozère

La forêt domaniale de Mende est issue de reboisements menés fin XIXe siècle – début XXe siècle. Il s'agissait de restaurer les sols ruinés par le pâturage intensif, et de réguler les eaux du Lot et de ses affluents. Bien que récente, la forêt fait aujourd'hui partie intégrante des paysages emblématiques environnants.

> La forêt dans son territoire

Illustration
© Michel Foulon / ONF

D'une superficie de 5.416 ha, la forêt domaniale de Mende est en réalité constituée du regroupement des boisements créés sur Mende et 15 communes alentours. Elle occupe une grande partie des versants des vallées du Lot et du Valdonnez, ainsi que la partie ouest du causse de Mende, pôle touristique des environs.

Constituée à 84% de pins noirs d'Autriche, c'est une forêt montagnarde au climat contrasté (période hivernale longue et froide, sécheresse estivale) et au relief marqué, avec de fortes pentes sur plus des deux tiers de sa surface.

La variété des sols, des expositions et des influences climatiques (atlantiques, méditerranéennes et continentales) expliquent la présence d'habitats remarquables (hêtraies calcicoles, grottes, sources pétrifiantes, pentes rocheuses, pelouses calcaires...) et d'espèces végétales et animales protégées : orchidées, oiseaux (Pic noir, Faucon pèlerin, Hibou grand-duc...), chiroptères, odonates (libellules).

> Les forestiers en action

La forêt de Mende joue un rôle important dans l'approvisionnement de la filière bois locale. Pour les forestiers, l'enjeu principal est de renouveler les peuplements de pins noirs tout en les diversifiant progressivement par l’introduction d'autres résineux (Mélèze, Cèdre, autres pins...), et en conservant les feuillus existants. La régénération naturelle est maintenant favorisée, avec un traitement en futaie régulière. Dans les secteurs à fort enjeu paysager, les régénérations sont davantage échelonnées, par petites unités.

Des actions sont aussi menées en faveur de la conservation des habitats remarquables : constitution d'îlots de vieillissement et de sénescence, protection des arbres à cavités et des gîtes d'hivernation des chiroptères, protection des nichées de Faucon pèlerin, Aigle royal, circaètes...

> Les forestiers vous recommandent

50 km de sentiers pédestres et 125 km de pistes VTT permettent de découvrir cette étonnante pineraie qui vous réserve de beaux points de vue sur les vallées du Lot et ses affluents.

Pour en savoir plus sur l'histoire de la forêt, suivez les sentiers d'interprétation. Celui sur les "villages morts" vous permettra de découvrir la Chaumette et le Gerbal, deux hameaux qui vivaient autrefois du pâturage et qui ont été victimes de l'exode rural au XIXe siècle.

Facile d'accès, le Causse de Mende est le point de départ de plusieurs circuits VTT. Grimpez jusqu'à la croix du mont Mimat : vos efforts seront récompensés par un superbe panorama sur Mende et ses environs. Vous y trouverez aussi terrains de pique-nique, aires de jeux, parc accrobranche, via ferrata...

  • Situation : département de la Lozère, sur les communes de Badaroux, Balsièges, Barjac, Brenoux, Chadenet, Chanac, Chastel-Nouvel, Chirac, Cultures, Esclanèdes, Lanuéjols, Mende, Pelouse, Saint-Bauzile, Saint-Etienne-du-Valdonnez, Sainte-Hélène
  • Altitude : de 650 à 1235 m
  • Surface : 5.416 ha
  • Principales essences : Pin noir d'Autriche (84%) ; sapins (3%) ; Mélèze d'Europe (2%) ; Cèdre de l'Atlas (2%) ; autres résineux (5%) ; feuillus divers (4%)
  • Aménagement forestier : durée de 15 ans, de 2009 à 2023.
Ressources