+ de critères

 

Un patrimoine de nature et de culture en milieu urbain

Vestige de l’ancienne "forêt d’Yveline" qui s'étendait sur toute la plaine de Versailles, la forêt domaniale de Marly occupe une butte allongée et très fertile dans l'ouest parisien. Aujourd’hui la forêt est vieillissante et les forestiers s'emploient à la régénérer. Promeneurs et sportifs aiment se ressourcer dans cet espace de nature ancré dans son paysage urbain.

> La forêt dans son territoire

Illustration
© Anne-Marie Granet / ONF

A 20 km à l’ouest de Paris, la forêt domaniale de Marly est insérée dans un paysage urbain entre Saint-Germain-en-Laye et Versailles.

Ce massif de 1.749 ha est composé presque exclusivement de feuillus, où chênes et châtaigniers sont rois.

Une cinquantaine de mares offrent des conditions favorables à la présence d’une flore et d’une faune inféodées aux milieux humides.

L’histoire a marqué la forêt : abbayes, forteresses médiévales, domaine de chasse, et une situation stratégique pour la protection de Paris qui a laissé des ouvrages militaires.

> Les forestiers en action

La forêt est entourée de vastes espaces urbanisés. Les forestiers accordent donc une importance particulière à l'accueil du public et à la préservation des paysages, tout en maintenant une production de bois.

Marly a souffert de la tempête de 1999, puis de la sécheresse de 2003, qui ont provoqué un dépérissement des arbres et une dégradation de l’état sanitaire. Pour restaurer la forêt, les forestiers ont dû engager un renouvellement important des peuplements, sous forme de régénérations qui se traduisent par des coupes et des ouvertures dans les parcelles.

Dans ce contexte, ils s'attachent à minimiser autant que possible l'impact inévitable que les coupes et les travaux sylvicoles génèrent sur les paysages, tout en maintenant une bonne qualité d'accueil pour les promeneurs. Les biotopes riches sont préservés, notamment les mares qui concourent à la biodiversité. Plusieurs espèces rares et protégées font de cet îlot boisé un élément structurant de l'ouest parisien au niveau biologique.

> Les forestiers vous recommandent

Avec ses routes fermées à la circulation et ses nombreux sentiers pour promeneurs et joggeurs, ses chemins pour vététistes et ses pistes pour cavaliers, les possibilités de profiter de cet ensemble forestier sont variées. Chacun trouvera le moyen de s'y détendre agréablement.

Ne manquez pas non plus le domaine du Trou d'Enfer composé de nombreux éléments patrimoniaux comme le télégraphe de Chappe, le Pont Tournant ou le Fort du Trou d'Enfer. Ce dernier a été construit à la fin du XIXe siècle et fait partie des ouvrages militaires conçus pour protéger Paris. Visites sur réservation à l'Office du tourisme du pays des Impressionnistes (Tél. 01 30 61 61 35).

Enfin, l’Ecole de la campagne et de la forêt est un centre d’éducation à l’environnement implanté dans l’ancien domaine présidentiel de Marly. Les animateurs ONF y accueillent tout au long de l’année des classes en cycles 1,2 et 3, des centres aérés et des groupes. Ils ont conçu des ateliers pédagogiques tout public pour découvrir la biodiversité et le patrimoine historique, agricole et forestier de ce site remarquable.

  • Situation : département des Yvelines, sur les communes de Bailly, Bougival, Chambourcy, Feucherolles, Fourqueux, l’Etang-la-Ville, Louveciennes, Marly-le-Roi, Noisy-le-Roi, Rocquencourt et Saint-Nom-la-Bretèche
  • Altitude : entre 78 m et 178 m
  • Surface : 1.749 ha
  • Principales essences : chênes 45%, Châtaignier 39%, Hêtre 8%, Frêne 5%, autres feuillus et résineux 3%
  • Aménagement forestier : durée de 18 ans, de 2011 à 2018.
Ressources