+ de critères

 

La trame de vieux bois

Le maintien d’une trame de vieux arbres constitue un des engagements fondamentaux de la politique environnementale de l'ONF.

La mise en place progressive d’îlots de vieillissement et d’îlots de sénescence dans les forêts publiques traduit concrètement cette volonté de contribuer au maintien et à la valorisation de la biodiversité.

Ayant pour objet d’assurer la présence des éléments des stades de vieillissement et de sénescence, qui pourraient disparaître dans le cadre d’un cycle sylvicole axé sur la production de bois, l’installation de ces îlots s’inscrit naturellement dans l’aménagement des forêts publiques.

Afin d’assurer la conservation de la biodiversité liée aux vieux bois, il est progressivement mis en place une trame de vieux bois. Elle est constituée d’arbres vieillissants ou sénescents, isolés, en îlots ou sur de larges surfaces, répartis et contrôlés à différentes échelles géographiques, et menés ou conservés volontairement au-delà de l’âge d’exploitabilité habituellement retenu en sylviculture de production.


Afin de satisfaire cet objectif, l’ONF a mis en place en forêt domaniale une trame de vieux arbres liée à :

  • la création de 116 ha en zone de protections intégrales lors de la création de la réserve
  • le maintien hors sylviculture de la frange forestière littorale et des pentes Est des dunes dans le cadre de l’aménagement forestier.


Afin d’étoffer son réseau de vieux arbres, l’ONF, dans le cadre de Natura 2000, a créé deux îlots de sénescence et conservé sur pied 36 arbres "d'intérêt biologique".

Ressources