+ de critères

 

Une forêt de production au patrimoine écologique et touristique reconnu

La forêt domaniale de Guebwiller est un ancien domaine religieux devenu propriété de l’État à la Révolution. Après avoir été sous administration allemande, à l’origine du premier aménagement forestier en 1861, elle redevient française en 1919. C’est aujourd’hui une forêt de production exploitée pour la qualité de son bois d’œuvre, avec de nombreux secteurs à vocation écologique et paysagère. C’est aussi un massif qui bénéficie, grâce à ses nombreux atouts pour le tourisme et les loisirs, d’une fréquentation régulière en toutes saisons.

> La forêt dans son territoire

Forêt de Guebwiller
© Marc Muller / ONF

La forêt domaniale de Guebwiller s'étend sur le versant alsacien des Vosges, au nord de Mulhouse. Elle est constituée de trois massifs distincts, dont le plus important comprend les sommets les plus élevés tels que le Storckenkopf (1366 m), non loin du Grand Ballon, point culminant des Vosges (1424 m). Elle est limitrophe d'importantes forêts communales qui font de la Vallée de la Lauch un secteur densément boisé.

De nombreux ruisseaux dévalent les versants parfois encaissés avant de se jeter dans la Lauch, qui s'échappe vers la plaine d'Alsace. Depuis les collines orientales dominées par le Chêne et le Hêtre, les peuplements évoluent progressivement en fonction de l'altitude et de l'exposition vers la hêtraie sapinière, typique des régions de montagne.

La forêt abrite une faune remarquable, dont le Lynx et le Grand Tétras, ainsi que de nombreuses espèces d'oiseaux, d'insectes, de chauves-souris, d'amphibiens, et une population dynamique de chamois issue d'une introduction en 1956. L'Œillet superbe, l'Aconit tue-loup et la Drosera sont présentes, parmi d'autres plantes rares et protégées.

Cette richesse écologie est à l'origine de la création d'une réserve biologique, de plusieurs arrêtés de protection de biotope et du classement en zone Natura 2000 d'une partie de la forêt. Celle-ci est intégralement comprise dans le périmètre du Parc naturel régional des Ballons des Vosges.

> Les forestiers en action

Une grande partie de la forêt est gérée avec pour objectif la production de bois d'œuvre de qualité. Les essences favorisées sont, selon l'altitude et l'exposition, le Sapin, le Hêtre ou le Chêne.

La préservation de la biodiversité et des paysages est assurée par le traitement en futaie irrégulière de peuplements mélangés, l'allongement des durées de renouvellement, la régénération naturelle et le maintien d'îlots de vieillissements. Une attention particulière est portée aux espaces les plus fréquentés afin de limiter l'impact visuel des coupes. Les forestiers conservent également une proportion importante de vieux arbres, appréciés par les oiseaux cavernicoles.

Les secteurs à vocation écologique (Natura 2000) englobent notamment les zones sommitales où vit le Grand Tétras, discret oiseau emblématique du massif dont la rareté justifie les mesures de quiétude prises pour sa protection.

Les cervidés ainsi qu'une importante population de chamois sont responsables de dégâts importants pouvant remettre en cause le renouvellement des peuplements forestiers. Assurer la protection des jeunes arbres nécessite un accroissement des plans de chasse afin de mieux réguler les populations de grands herbivores.

> Les forestiers vous recommandent

La forêt domaniale de Guebwiller offre d'innombrables possibilités de balade. À pied, en VTT ou en raquettes, ce massif accueille en toutes saisons les amateurs de randonnée et de découverte du milieu naturel, invités à ne pas quitter les sentiers balisés pour préserver la qualité des sites et la quiétude des habitats.

Le massif est parcouru par un important réseau de sentiers entretenus par le Club Vosgien, et le GR 532 le traverse du nord au sud. Il est également concerné par plusieurs étapes de la traversée des Vosges en VTT, qui passe par le Markstein.

Parmi les sites naturels emblématiques, la route des crêtes relie les « ballons », sommets arrondis par l'érosion, et offre des panoramas somptueux sur la plaine d'Alsace et le massif vosgien. Elle dessert la station du Markstein, adossée à la Jungfrauenkopf, où l'on peut pratiquer ski de piste et ski nordique, randonnée pédestre ou en raquettes, VTT et vol libre. Les pêcheurs seront plus sensibles aux eaux cristallines des lacs de la Lauch et du Ballon, et de plusieurs ruisseaux (Seebach, Glusbach, Lauch), sites de pêche de première catégorie.

Plusieurs fermes auberges implantées dans des sites réputés (Markstein, Haag, Roedelen) offrent le couvert à base de produits locaux, à déguster sur place ou à emporter pour le pique-nique.

  • Situation : département du Haut-Rhin (68), sur les communes de Linthal, Lautenbach, Lautenbach-Zell, Buhl, Murbach, et Guebwiller
  • Altitude : entre 340 m et 1360 m
  • Surface : 3.528 ha
  • Principales essences : Sapin pectiné (31%), Hêtre (30%), Épicéa (15%), Chêne sessile (8%), Douglas (5%), autres feuillus (7%), autres résineux (4%)
  • Aménagement forestier : durée de 20 ans, de 2010 à 2019.
Ressources