+ de critères

 

Une forêt domaniale unique en Loire-Atlantique

Située au nord du département de la Loire-Atlantique, à environ 40 km de Nantes, de Saint-Nazaire et de Châteaubriant, la forêt domaniale du Gâvre s’étend sur un plateau inscrit entre les vallées de la Vilaine au nord-ouest, de l’Erdre à l’est et de l’Isac au sud – dont la majeure partie du cours est canalisée pour former une section du canal de Nantes à Brest. Ce massif forestier est la seule forêt domaniale du département et représente un enjeu environnemental et socio-économique fort pour le territoire.

> La forêt dans son territoire

Illustration
Promenons-nous en forêt du Gâvre © Romain Perrot / ONF
Forêt immémoriale, elle appartenait dès le IXe siècle aux Comtes de Nantes avant de devenir à la fin du XIIe l'apanage du Duché de Bretagne. Par le mariage en 1491 d'Anne de Bretagne avec le roi Charles VIII, elle fut rattachée aux biens de la Couronne. Après la Révolution française, elle est incorporée au Domaine de l'Etat, et ce depuis 1791.

L'histoire du massif est également intimement liée aux deux guerres mondiales qui ont traversé le XXe siècle. Un camp de prisonnier datant de la Première Guerre mondiale était localisé en forêt du Gâvre. Aujourd'hui il n'en reste plus trace hormis quelques archives précieuses. Puis durant la Seconde Guerre mondiale, des blockhaus et des tours de garde ont été implantés par les Allemands en forêt pour protéger leurs explosifs. Même si la végétation commence largement à reprendre ses droits, ces vestiges sont encore visibles. Ces blocs de béton encore imposants, témoins d'une histoire révolue, sont disséminés sur de nombreuses parcelles du massif. Plusieurs autres sites en forêt et en lisière de forêt ont un grand intérêt régional et sont les témoins directs d'un passé qui n'a pas encore dit tous ses secrets, comme par exemple, la Fontaine de Pétaud qui selon la légende permettait d'identifier les femmes prêtes au mariage... Celles-ci laissaient tomber leurs épingles à cheveux au fond du puits et si l'eau se troublait, elles étaient "bonnes à marier".

Proche de la métropole nantaise et de bien d'autres centres urbains importants, la forêt du Gâvre accueille aujourd'hui des milliers de curieux et de promeneurs chaque année. Les communes environnantes sont très attachées à ce patrimoine forestier qui a bien souvent influencé les activités économiques passées du territoire et qui façonne encore aujourd'hui leurs stratégies territoriales. Le faible taux de boisement du département de la Loire-Atlantique (8,1%) confère à la forêt du Gâvre un intérêt paysager majeur et un rôle social déterminant. L'ONF s'attèle, en partenariat avec les acteurs du territoire, à préserver durablement ce patrimoine.

Plusieurs arbres remarquables ont été recensés sur le massif. Ce sont essentiellement des chênes (mais aussi des douglas). Le plus célèbre, le chêne Coué matérialise la limite de la forêt. Un chêne de marine a été mis en valeur au nord, le long du cheminement du sentier découverte des Ferrières et un douglas près de la Maillardais. De très anciennes traces d'activités humaines (notamment métallurgiques) en forêt du Gâvre ont été retrouvées.

> Les forestiers en action

La gestion de l'ONF en forêt du Gâvre permet d'assurer une sylviculture durable, de préserver la biodiversité et les habitats, et enfin de proposer une offre d'accueil et de loisirs en adéquation avec les enjeux du massif. L'aménagement forestier (outil de planification des actions à mener pour réaliser une gestion durable des forêts) qui s'applique actuellement en forêt domaniale du Gâvre couvre la période 2008-2027. Il est téléchargeable ci-dessous.

L'avifaune forestière particulièrement riche a conduit à l'inscription de cette forêt dans le réseau Natura 2000 dans sa quasi-totalité. La diversité des peuplements forestiers aux essences variées où alternent les vieux peuplements feuillus âgés de près de 200 ans avec des parcelles en reconstruction naturelle occupées par une végétation basse, les landes et les zones humides, est éminemment favorable. La juxtaposition de ces divers biotopes ainsi que le mélange des feuillus-résineux offrent aux oiseaux nicheurs des milieux de grand intérêt ! Le printemps est l'occasion d'entendre les chants de nombreux oiseaux... mésanges bleues, mésanges charbonnières, pinçons des arbres, ou encore fauvette pitchou pour ne citer que quelques exemples ! Et vous aurez peut-être la chance d'entrevoir une cigogne noire en période estivale.

> Les forestiers vous recommandent

La forêt du Gâvre dispose de nombreux sentiers de randonnée, d'aires de pique-nique, de sentiers de promenade, pédestre et équestre, de sentiers découverte, de kiosques et de nombreux panneaux d'information. Le point d'accueil principal pour partir en balade est le Rond-point de la Belle Etoile. Pour vous aider à préparer votre venue, une carte touristique a été développée par l'office de tourisme Erdre Canal Forêt. Elle est disponible en téléchargement (ci-dessous), ou en vous rendant directement à l'office de tourisme le plus proche.

Certains visiteurs viennent trouver au Gâvre des champignons, y chercher la tranquillité, ou simplement un grand bol d'air, d'autres un lieu où pratiquer leur sport en plein air... Pour les plus courageux, un parcours sportif justement se trouve en plein cœur du massif, près du rond point de la Belle Etoile.

D'autres points d'intérêt sont à votre disposition pour démarrer différentes promenades : le Néricou, la Maillardais ou encore la Magdelaine. L'ancien Arboretum de la Magdelaine a été rénové. Un verger conservatoire y voit pas à pas le jour, avec 175 variétés d'arbres fruitiers. Ce nouvel aménagement ouvrira ses portes au grand public au printemps 2018 et sera un outil pédagogique idéal pour les écoliers du département et les partenaires du territoire. Les élèves des écoles de la commune du Gâvre ont justement contribué à planter les hautes tiges à l'automne 2017 lors d'une grande journée "Plantation".

Une application mobile "En forêt du Gâvre" est également disponible. Elle vous permet d'explorer le sentier des Chêtelons sur plusieurs kilomètres. Vidéos, sons, textes explicatifs seront l'occasion d'en apprendre plus sur la forêt domaniale du Gâvre, son histoire, sa gestion. Avant de découvrir ce nouveau parcours, pensez à télécharger l'application mobile car le réseau en forêt peut parfois être capricieux et il n'est plus nécessaire une fois que l'application mobile est téléchargée. D'autres sentiers sont en cours de réflexion.

Enfin, sur la commune du Gâvre, le musée Benoist - Maison de la Forêt vous accueille pour en savoir plus sur le massif forestier et ses richesses. Des visites guidées portant sur différentes thématiques (champignons, biodiversité, sylviculture, etc.) sont organisées tout au long de l'année. Pour plus d'information, n'hésitez pas prendre contact avec l'équipe du musée (tél. 02 40 51 25 14).

  • Situation : département de la Loire-Atlantique, arrondissement de Châteaubriant, canton de Blain, commune du Gâvre
  • Altitude : entre 24 m et 61 m
  • Surface : 4.500 ha
  • Principales essences : Chênes sessiles (39%), Pins sylvestres (21%), Pins maritimes (17%), Chênes pédonculés (11%), Hêtres (5% ), Pins laricio (2% ), autres feuillus (4%), et autres résineux (1%)
  • Aménagement forestier : durée de 20 ans, de 2008 à 2027.
Ressources