+ de critères

 

Des actions particulières

De nombreux statuts de protection

La forêt domaniale de Fontainebleau bénéficie d'un panel important de statuts de protection et de labels complémentaires adaptés aux différentes enjeux :

  • réserve biologique pour une vingtaine des sites naturels les plus remarquables des forêts de Fontainebleau et des trois Pignons, les plus anciennes ayant été créées en 1953
  • site classé depuis 1965 pour sa valeur paysagère
  • réserve de biosphère, label attribué par l'Unesco en 1998. Il reconnaît la valeur patrimoniale du territoire et ses actions d'expérimentation du développement durable. Son périmètre inclut l'ensemble du massif forestier
  • forêt de protection depuis 2002 : ce statut très fort a pour objectif de préserver la forêt des atteintes liées à l'urbanisation
  • site Natura 2000 depuis 2004, c'est à la fois une Zone de protection spéciale (ZPS) au titre de la directive Oiseaux et une Zone spéciale de conservation (ZSC) au titre de la directive Habitats
  • l'ensemble de la forêt est identifié comme Zone naturelle d'intérêt écologique faunistique et floristique (ZNIEFF) de type 2 ; il existe par ailleurs 31 sites ZNIEFF de type 1, pour une surface totale de 6.389 ha. Les mares sont particulièrement concernées.

Zoom sur la création des réserves biologiques

Un panneau "Réserve biologique intégrale"
© Anne-Marie Granet / ONF

1.300 ha de forêt sont classés réserves biologiques dirigées (RBD) et 1.050 ha sont classés réserves biologiques intégrales (RBI). Les RBD sont consacrées à la gestion conservatoire d’espèces et de milieux rares et vulnérables, principalement les landes et les mares, tandis que les RBI sont constituées de peuplements forestiers laissés en évolution naturelle.

Certaines réserves biologiques intégrales sont issues des anciennes "réserves artistiques" créées à Fontainebleau dès 1861. Ce sont les plus anciennes réserves forestières de France, en évolution naturelle depuis plus de deux siècles. Elles comportent de très vieux peuplements. En dehors de quelques sentiers balisés et sécurisés (contre les chutes de branches), le public ne peut y accéder.

Des documents de gestion complémentaires de l'aménagement forestier

  • Les espaces concernés par des statuts de protection font l'objet de documents de gestion spécifiques, pour une prise en compte détaillée de leurs enjeux particuliers :
  • document d'objectifs Natura 2000 (Docob)
  • notice de gestion de la forêt de protection
  • plan de gestion des réserves biologiques.

Même les réserves biologiques intégrales, dont l'objectif premier est la "libre expression de la dynamique naturelle" font l'objet d'un plan de gestion. A partir du diagnostic des enjeux et des connaissances actuelles, il prévoit les études à mener (en fonction des moyens disponibles), identifie d'autres objectifs associés comme la pédagogie et précise certaines actions à réaliser : régulation des ongulés ou d'espèces végétales envahissantes, limitation des accès, sécurisation d'itinéraires...

La réintroduction de la Sabline à grandes fleurs

Après avoir été multipliée in vitro en laboratoire et cultivée en jardin afin d'obtenir plus de 800 individus, la Sabline à grandes fleurs (Arenaria grandiflora) a été réintroduite au Petit Mont Chauvet, à l'endroit même où elle a été observée pendant plus de trois siècles.

Des enfants d'école primaire ont été associés au projet. Après plusieurs mois de sensibilisation, il ont eux-mêmes replanté la Sabline à grandes fleurs dans son biotope.

Cette opération a été menée sous le tutorat de l'ONF et du Conservatoire botanique national du Bassin parisien (CBNBP). Les enfants ont suivi le développement de la Sabline et sont revenus observer sa floraison.

Ressources