+ de critères

 

Une grande et belle forêt royale, au sud de la Picardie

Ancienne réserve de chasse, la forêt domaniale de Compiègne doit sa renommée au fort attrait qu'elle a toujours exercé sur les souverains français. La continuité de ses limites, définies dès le Moyen Age, sa gestion, ainsi que les mesures de protection paysagère et écologique dont elle bénéficie depuis longtemps lui ont permis d'être préservée au fil des siècles. Structurée par les routes et carrefours en étoiles tracés pour la chasse à courre, elle abrite un patrimoine historique, paysager et culturel exceptionnel.

> La forêt dans son territoire

Illustration
© ONF

Troisième forêt domaniale par sa taille (14.357 ha) après Orléans et Fontainebleau, la forêt domaniale de Compiègne est située à 80 km au nord de Paris, dans la vallée de l'Oise. Elle forme avec les forêts de Laigue et Ourscamps un vaste massif forestier au sud de la Picardie.

Autrefois terrain de chasse des rois de France, Compiègne voit sa fréquentation touristique se développer depuis l'arrivée du train au XIXe siècle.   

Composée essentiellement d'essences feuillues (Hêtre, Chêne), cette majestueuse forêt possède aussi un patrimoine culturel très riche, en lien avec l'histoire et le rayonnement de la ville et du château de Compiègne.

Les chênes pluri-centenaires des Beaux Monts, la réserve biologique des Grands Monts, les zones humides (mares, tourbières, sources, rus, étangs) ou encore les landes et prairies constituent des habitats d'une grande richesse qui accueillent une faune et une flore remarquables : oiseaux (Pic mar, Pic noir, Bondrée apivore), chauves-souris (Petit Rhinolophe, Vespertilion de Beschtein), insectes (Lucane cerf-volant, Grand Capricorne, Pique prune), mousses (Dicrane vert)...

> Les forestiers en action

Massif emblématique au riche patrimoine, Compiègne répond à de multiples enjeux. A ce titre, la forêt est  candidate au label "Forêt d'Exception®" qui associe la forêt et le territoire environnant dans un projet commun porté par l'ensemble des acteurs locaux.

La forêt produit du bois de qualité. Elle fournit 1/4 de la production régionale en chêne et hêtre, et joue un rôle clé dans le marché local du bois. Lors du renouvellement des vieilles hêtraies, les forestiers favorisent le Chêne sessile, essence la mieux adaptée au climat du futur, tout en conservant une grande diversité d'essences.

Pour préserver les ambiances forestières auxquelles les Compiégnois sont attachés, les forestiers programment des mesures paysagères lors des coupes et portent une attention particulière à l'exploitation et au stockage des bois.

En grande partie issue de reboisements réalisés au XVIIIe et XIXe siècles, la forêt abrite cependant un patrimoine écologique de grande valeur. Les milieux les plus remarquables font l'objet d'une gestion conservatoire depuis des décennies. Ainsi, 3.180 ha de forêt ont été classés Zone spéciale de conservation dans le cadre du réseau Natura 2000 et Les Grands Monts, classés réserve biologique, sont laissés en évolution naturelle.

Gestionnaires de la chasse, les forestiers veillent aussi à ce que la population de cerfs, sangliers et chevreuils, reste à un niveau compatible avec la préservation des peuplements et l'accueil du public.

> Les forestiers vous recommandent

A pied, à cheval ou à vélo, suivez les itinéraires balisés et imprégnez-vous du calme et de la sérénité qui émanent de cette magnifique forêt. Le balisage des sentiers pédestres a été entièrement rénové dans le cadre du label Forêt d'Exception. Une belle boucle à vélo relie Compiègne à Pierrefonds (château) par Saint-Jean-aux-Bois avec retour par Vieux-Moulin (26 km).

A découvrir : la percée des Beaux-Monts, dessinée dans la perspective du château de Compiègne et le Grand Parc ; le sentier thématique du Mont Saint-Pierre ; le Pavillon Eugénie (inscrit à l'inventaire des Monuments historiques) ; la clairière de l'Armistice où furent signés les armistices de la Première Guerre mondiale et du 22 juin 1940... mais aussi le village pittoresque de Vieux-Moulin, où l'on peut voir plusieurs maisons de style Second Empire.

  • Situation : département de l'Oise, sur les communes de Béthisy-Saint-Pierre, Choisy-au-Bac, Compiègne, Cuise-la-Motte, Lacroix-Saint-Ouen, Morienval, Orrouy, Pierrefonds, Saint-Etienne-Roilaye, Saint-Jean-aux-Bois, Saint-Sauveur, Trosly-Breuil, Vieux-Moulin
  • Altitude : de 32 à 148 m
  • Surface : 14.357 ha
  • Principales essences : Hêtre (41%), Chêne pédonculé (20%), Chêne sessile (7%), autres feuillus (23%), Pin sylvestre (7%), autres résineux (2%)
  • Aménagement forestier : durée de 20 ans, de 2012 à 2031.
Ressources