+ de critères

 

Un domaine historique et paysager reconnu pour la qualité de ses bois

La forêt domaniale de Bonsecours doit son nom à la basilique qui la domine de l’autre côté de la frontière belge, à Péruwelz. Le couvert forestier se prolonge d’ailleurs en Belgique pour former un massif transfrontalier de près de 800 hectares. Après avoir appartenu à la famille de Cröy, ce domaine a été acquis par l’État au début des années 1920. Il a traversé les deux guerres mondiales sans dégâts notoires et constitue désormais un patrimoine historique et paysager qui attire de nombreux visiteurs. C’est également un site de production de feuillus de qualité et un espace reconnu pour sa biodiversité.

> La forêt dans son territoire

Illustration
© Christine Drobny / ONF

La forêt domaniale de Bonsecours s'étend au nord de Condé-sur-l'Escaut, jusqu'à la frontière belge. Prospérant dans une plaine au sol limoneux et humide, les peuplements de feuillus sont dominés par le Chêne, en mélange avec d'autres essences.

Outre les activités récréatives et de nature, appréciées dans une région fortement urbanisée, le site abrite un patrimoine historique riche, en particulier autour du château de l'Hermitage, qui témoigne de sa longue histoire.

Le massif forestier est un maillon essentiel du corridor écologique qui relie les secteurs boisés de l'Avesnois aux plaines de la Scarpe et de l'Escaut. Il offre un habitat à de nombreuses espèces animales, comme la Cigogne, la Grande Aigrette, le Triton alpestre et plusieurs espèces de pic. Le Maïanthème à deux feuilles, ou Petit Muguet, est présent dans les sous-bois.

La forêt de Bonsecours fait partie du réseau européen Natura 2000. Elle se trouve dans le Parc naturel régional de Scarpe-Escaut qui, avec son équivalent belge le Parc naturel des plaines de l'Escaut, forme le parc transfrontalier du Hainaut.

> Les forestiers en action

La forêt domaniale de Bonsecours est gérée pour l'essentiel en futaie régulière. Les secteurs autour du château de l'Hermitage sont traités en futaie irrégulière pour préserver le cadre paysager de ce site historique, en assurant un couvert forestier permanent. L'essence objectif principale est le Chêne sessile, toujours accompagné par d'autres feuillus tels que le Hêtre ou le Châtaignier pour renforcer la biodiversité. Ils fournissent du bois d'œuvre d'excellente qualité.

Les forestiers renouvellent les peuplements les plus anciens pour parvenir à un meilleur équilibre entre les classes d'âges des arbres. Les forestiers portent une attention particulière à l'impact de leur action sur le paysage, notamment aux abords du château ou de la RD 935 : traitement festonné des bords de coupe, étalement de l'exploitation dans le temps, information du public.

De nombreuses mesures sont mises en œuvre en faveur de la biodiversité : maintien d'arbres morts ou à cavités, développement d'une strate arbustive le long des lisières, protection des mares et des fossés, adaptation des travaux sylvicoles aux périodes de nidification de certains oiseaux, etc.

Les équipements d'accueil du public, ainsi que la sécurisation des ouvrages historiques (mur, tours...) sont réalisés en partenariat avec les collectivités locales et les services de l'État.

> Les forestiers vous recommandent

Le château de l'Hermitage est classé Monument historique. Si l'édifice lui-même est privé et ne se visite pas, ses dépendances attirent de nombreux visiteurs : ancien parc du château, alignements de hêtres plantés par le maréchal de Cröy au XVIIIe siècle, perspectives paysagères créées par les longues allées, vestiges du mur d'enceinte...

Plusieurs itinéraires balisés facilitent la découverte familiale, comme le circuit du château de l'Hermitage ou le sentier d'interprétation du Maréchal de Cröy. Les GR 121 et 122 offrent des parcours plus longs en jouant allègrement avec la frontière. C'est aussi le cas de deux boucles transfrontalières, pour les cavaliers et pour les VTT, qui font un large détour dans la partie belge de la forêt.

On en profitera pour pousser jusqu'à la basilique de Bon-Secours, de style néogothique, à quelques centaines de mètres au-delà de la frontière. La vue sur la forêt et ses longues allées qui rayonnent depuis le château est saisissante.

  • Situation : département du Nord (59) sur la commune de Condé-sur-l'Escaut
  • Altitude : entre 21 m et 52 m
  • Surface : 478 ha
  • Principales essences : Chêne pédonculé (50%), Hêtre (10%), Frêne (9%), Érable sycomore (9%), Épicéa (7%), Charme (4%), autres feuillus (11%)
  • Aménagement forestier : durée de 20 ans, de 2015 à 2034.
Ressources