+ de critères

 

Une chênaie parmi les plus réputées de France

La forêt domaniale de Bercé illustre bien les liens ancestraux qui unissent les forestiers et la forêt. Fruit de plusieurs siècles de sylviculture, les chênes de Bercé ont acquis une réputation mondiale pour leur qualité exceptionnelle. Ancienne forêt royale destinée à fournir la marine, ce massif produit aujourd’hui des chênes recherchés pour la tonnellerie. Ses futaies en font l’une des plus belles forêts de France.

> La forêt dans son territoire

Illustration
© Cécile Dardignac / ONF

La forêt domaniale de Bercé occupe un vaste plateau qui domine la vallée du Loir, entre les villes de Tours et du Mans. Héritage de l'ancienne forêt gauloise des Carnutes, elle est réputée pour la majesté de ses futaies et la qualité exceptionnelle de ses chênes. Elle fournit des bois très recherchés en tonnellerie, connus des professionnels sous l'appellation "Jupilles".

Le sous-sol de craie recouvert de limons est particulièrement favorable à la chênaie, excepté à l'ouest où les sols plus pauvres (sables) sont occupés par des landes et des pins. Plusieurs vallées, parcourues par des ruisseaux qui s'assèchent parfois en été, entaillent le plateau alors que de nombreuses mares ponctuent la forêt. Créés à l'origine pour abreuver les animaux ou extraire de l'argile, ces points d'eau témoignent d'une occupation humaine très ancienne et sont désormais des habitats favorables à la biodiversité et notamment aux amphibiens.

Le massif de Bercé présente une grande diversité de paysages et d'habitats. Plusieurs espèces végétales sont protégées, notamment dans les zones humides, telles que la Parisette à quatre feuilles et la Laîche maigre. La grande faune est présente, avec le Chevreuil, le Sanglier et le Cerf.

Une partie de la forêt est inscrite au réseau Natura 2000. L'intérêt économique, culturel et environnemental de Bercé a conduit l'ONF à s'engager dans la démarche Forêt d'Exception® en initiant un projet de gestion partagé avec les collectivités locales.

> Les forestiers en action

De génération en génération, les forestiers de Bercé gèrent un héritage issu de plusieurs siècles de sylviculture en futaie régulière. Le résultat de ce travail séculaire se mesure aujourd'hui à la réputation internationale acquise par les chênes de cette forêt. La production de bois de haute qualité représente un enjeu essentiel.

Sur près des deux tiers de la surface, l'essence objectif est le Chêne sessile. Ailleurs, sur les sols plus pauvres, l'essence objectif est le Pin (sylvestre, maritime ou laricio). D'autres feuillus, comme le Hêtre, sont maintenus en sous-étage en faveur de la biodiversité ou, localement, pour leur intérêt paysager.

Le paysage est une préoccupation d'autant plus importante que la forêt est visible depuis plusieurs axes routiers et villages alentour. Les régénérations nécessaires au renouvellement de la forêt, prévues le long de la RD 13, reposent sur un zonage des coupes et leur étalement dans le temps afin d'en réduire l'impact visuel.

Des îlots de peuplements anciens ont une forte valeur patrimoniale. Ils sont conservés au-delà de l'âge d'exploitabilité (180 ans pour le Chêne sessile), comme la futaie des Clos qui, avec ses chênes tricentenaires, est le joyau local. De quoi offrir des habitats à tout un cortège d'oiseaux et d'insectes qui dépendent des bois âgés (pics, Pique-prune, Grand Capricorne, Lucane cerf-volant...).

> Les forestiers vous recommandent

L'attrait principal de la forêt de Bercé réside dans la majesté de ses peuplements. Les nombreuses allées forestières qui sillonnent le massif invitent à les parcourir à pied, à VTT ou à cheval. Leur tracé rectiligne, ponctué de carrefours en étoile (les "ronds"), ouvre d'amples perspectives. Le GR 36 traverse la partie ouest du massif.

Parmi les sites remarquables, les trois vallons qui traversent Bercé, où le mélange de chênes et de hêtres produit un festival de couleurs en automne. Non loin de là, la futaie des Clos, qui date de 1647, abrite les plus vieux arbres de la forêt. On y trouve l'impressionnante souche du chêne Boppe, foudroyé en 1934, ainsi que le chêne Muriel, baptisé en 2002.

La fontaine de la Coudre est le point de départ d'un sentier pédagogique "A l'école de la forêt" qui traverse deux peuplements de séquoias. Il passe au pied du chêne Emery, un autre arbre monumental qui flirte avec les 50 m de hauteur. La forêt regorge aussi de vestiges archéologiques plus ou moins cachés dans la végétation : tumulus, enclos gallo-romains, traces d'anciennes forges...

Le village de Jupilles est un point de départ idéal pour découvrir la forêt de Bercé. Il abrite la maison de l'Homme et de la forêt, Carnuta, qui propose toute l'année des expositions, des animations interactives et des sorties pour découvrir le monde forestier.

  • Situation : département de la Sarthe sur les communes de Beaumont-Pied-de-Bœuf, Jupilles, Thoiré-sur-Dinan, Marigné-Laillé, Saint-Mars-d'Outillé, Chahaignes, Pruillé-l'Eguillé, Saint-Pierre-du-Lorouer, Saint-Vincent-du-Lorouer, Lavernat, Mayet
  • Altitude : de 100 à 175 m
  • Surface : 5.406 ha
  • Principales essences : Chêne sessile (64%), Pin maritime (13%), Pin laricio (11%), Pin sylvestre (11%), autres feuillus (1%)
  • Aménagement forestier : 20 ans, de 2007 à 2026.
Ressources