+ de critères

 

Le bois énergie

Conscientes des enjeux énergétiques de l’île, la région Corse puis la Collectivité Territoriale de Corse développent depuis une vingtaine d’années les énergies renouvelables. Pour le bois énergie, la filière s’organise autour de la société Corse Bois énergie. L’ONF assure une partie de son approvisionnement.

Approvisionner « Corse Bois énergie »

Créée en 1988 par la région Corse, la société d'économie mixte (SEM) « Corse bois énergie » a pour vocation de produire des plaquettes de bois énergie. Détenue par la CTC (51%) et le groupe COFATECH (49%), elle en produit actuellement 11.000 tonnes par an, et alimente le réseau urbain de chaleur de Corte et plusieurs chaufferies collectives (HLM, hôpitaux, lycées et collèges, base aérienne de Solenzara, etc.). L'ensemble génère 12,8 Méga Watt par an.

En 2005, afin de sécuriser l'approvisionnement, la CTC a décidé de prendre en charge l'exploitation et le transport des bois issus des forêts territoriales et de les livrer à la SEM dans le cadre d'un contrat d'approvisionnement. Elle a confié cette tâche d'exploitation et de transport à l'ONF. Chaque année, 7.000 tonnes de bois sont ainsi livrées à Corse bois énergie. Ce volume pourrait augmenter très rapidement par rapport aux fortes demandes et à la mobilisation de bois énergie dans les forêts communales.

Une valorisation du patrimoine

Ces bois proviennent essentiellement de forêts incendiées, de peuplements attaqués par les ravageurs et des éclaircies de pins maritimes. Tout en valorisant des produits d'ordinaire délaissés, la récolte de bois pour la SEM permet donc de mener une sylviculture dynamique du pin maritime. Elle permet également de prévenir les risques d'incendie en réduisant la masse combustible en forêt.

Début 2007, la CTC a adopté un plan énergie prévoyant de développer la filière bois énergie. A partir des forêts territoriales dans un premier temps, puis des forêts communales.

« A moyen terme, l'objectif est d'offrir une alternative aux énergies fossiles, explique Michel Rabier, responsable de la commercialisation des bois à l'ONF Corse. Même si l'on ne pourra jamais totalement s'en passer, il s'agit de garantir un minimum d'indépendance à la Corse ».

Ressources