+ de critères

 

Protéger les espaces sensibles

Politique environnementale de l'ONF Corse

Le déploiement de la politique environnementale dans l'aménagement de l'espace forestier permet de conserver et d'améliorer la biodiversité des milieux, l'état des sols, la qualité de l'eau, les paysages et l'éco-responsabilité.

Au sein de la direction régionale (DR) de Corse, cette politique est pilotée par l'unité environnement qui est une composante du Service environnement, aménagement du territoire et défense des forêts contre l'incendie (SEAT DFCI). La mise en œuvre de cette politique est assurée par l'ensemble des services de la DR (UT, Safor, SFB...).

En Corse, l'ONF intervient dans différents programmes environnementaux :

  • déploiement de Natura 2000 : lorsque les sites intersectent avec des forêts relevant du régime forestier, les personnels de la DR participent aux comités de pilotage (site FR9400582 plateau du Cuscione...), animent les documents d'objectifs (Docob) (FR9400576 massif montagneux du Cintu...) et les rédigent ou révisent (FR9402003 Forêt Territoriale du Fium'Orbu...)

  • mise en œuvre de la MIG Biodiversité :
  • certains personnels participent aux réseaux naturalistes (herpétologie, avifaune, entomologie, mycologie...) et réalisent des expertises notamment dans le cadre des plans nationaux d'actions (PNA) sur la Sittelle, le Gypaète, la Tortue d'Hermann, les chiroptères
  • la politique des réserves biologiques (RB) est mise en place avec la relance du réseau des RB en Corse en lien avec les propriétaires (RB du Fangu, de Funtanaccia, de Valdu à Moltifao) et la mise en œuvre des premières actions de gestion notamment grâce aux réseaux naturalistes (suivi entomologiques à Moltifao et dans le Fangu, suivi herpétologique à Funtanaccia et Valdu).

  • participation aux programmes régionaux : l'ONF Corse participe aux programmes de gestion de la biodiversité menés sur l'île, et notamment, les programmes sur le mouflon (protocole capture-marquage-recapture, programme expérimental d'ouverture du milieu par brûlage et gyrobroyage), le cerf (comptage au brâme), la truite (inventaires des réserves, programme génétique, surveillance), le Gypaète (suivi des couples)

  • gestion des réserves de chasse et de faune sauvage (RCFS) : en Corse, l'ONF est gestionnaire de la RCFS d'Omita dans la forêt territoriale du Fangu et co-gestionnaire dans la RCFS de Tartagine sise dans la forêt territoriale éponyme. A ce titre, l'ONF, après avoir rédigé les plans de gestion de ces RCFS, est chargé de leur mise en œuvre (surveillance, protocoles scientifques, suivi administratif).

Et tant d'autres programmes...

Zoom sur le PNA Sittelle

La DR Corse s'est investie dans la conservation de la Sittelle depuis de nombreuses années. Désormais elle est rédactrice du second plan national d'actions (PNA) de l'espèce qui sera validé courant 2015.

La Sittelle corse est un petit passereau d'une douzaine de centimètres, pesant 11 à 12 g.

Une Sittelle de Corse sur le tronc d'un pin Laricio
Le Pin Laricio fournit l'abri et la nourriture à la Sittelle © Pierre Polifroni / ONF

Seule espèce d'oiseaux endémique de France métropolitaine, elle est inscrite à :

  • l'Annexe I de la Directive 2009/147/CE, dite Directive Oiseaux
  • l'Annexe II de la Convention de Berne, relative à la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel
  • l'article 3 de la liste des oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire français
  • l'article 1 de la liste des espèces de vertébrés protégées menacées d'extinction en France et dont l'aire de répartition excède le territoire d'un département
  • la liste rouge mondiale des espèces menacées (UICN) en tant qu'espèce vulnérable
  • la liste rouge des espèces menacées en France (UICN France, MNHN, LPO, SEOF, ONCFS).

L'habitat à Sittelle

L'habitat à Sittelle a fait l'objet de nombreuses études. Il en ressort que la Sittelle corse vit essentiellement dans les vieux peuplements de Pin Laricio (Pinus nigra subsp. laricio var. corsicana), beaucoup plus rarement de Pin maritime (Pinus pinaster) et de Sapin pectiné (Abies alba).


En conclusion des études citées ci-dessus, les éléments de référence retenus pour ce second PNA sont les suivants :

L’habitat optimal de la Sittelle corse est constitué de :

  • une futaie composée à plus de 50% de Pin Laricio dans la strate dominante, d'une surface d'au moins 3 ha d'un seul tenant
  • avec au moins 24 très gros pins (de plus de 80 cm de diamètre)
  • dans un peuplement de densité comprise entre 200 et 300 tiges/ha
  • avec au moins 8 chandelles ou arbres morts sur pied, de préférence écorcés, et éloignées de moins de 20 m d'un arbre vivant de plus de 20 cm de diamètre
  • une structure de peuplement de type irrégulier ou régulier à gros bois tendance bois moyen est favorable. A l'inverse, une structure de type régulier à petit bois est défavorable.

Gros plan sur une Sittelle
Les chandelles de Pin Larici sont essentielles à la nidification de la Sittelle © Didier Hacquemand / ONF

  • Cet habitat optimal théorique ne peut pas constituer un objectif concret de gestion pour l'ensemble de l'habitat à Pin Laricio, que ce soit pour les peuplements faisant l'objet d'une exploitation forestière ou les peuplements non-soumis à exploitation. En effet, pour ces derniers peuplements, laissés en évolution libre, les structures de peuplements rencontrées dépendent uniquement des potentialités stationnelles et du cycle sylvigénétique. L'ensemble des valeurs référence ne pourra donc se retrouver que ponctuellement. Pour les peuplements mis en sylviculture, le gestionnaire se doit d'assurer l'équilibre des classes d'âge afin d'assurer le renouvellement des bois exploités. Aussi, des compromis sont nécessaires pour assurer la multifonctionnalité des forêts.
  • A cet effet, pour assurer la conservation de l'habitat à Sittelle, il est admis que préserver l'habitat "préférentiel" constitué de gros bois (GB) de diamètre 60 cm à 1,3 m de hauteur, alors que l'habitat optimal est constitué de très gros bois (TGB) de diamètre 80 cm à 1,3 m de hauteur, est un résultat positif (étant entendu que si la conservation de l'habitat optimal est possible sur certains sites, les mesures de gestion correspondantes seront mises en œuvre). De ce fait, pour les forêts publiques, l'ONF propose de conserver 8 GB à TGB/ha, et non 8 TGB/ha.
  • Cela constitue un enjeu majeur pour la politique environnementale de l'ONF en Corse, car la protection de la Sittelle passe par une gestion spécifique des pinèdes de larici qui sont à la fois classées comme habitat prioritaire au titre de Natura 2000, et la ressource principale de bois pour la filière sylvicole de Corse (le laricio étant l'essence principale pour le bois d’œuvre).
Ressources