+ de critères

 

Les racines : connaissance

Quand tu dessines un arbre, tu fais un tronc, des branches, des feuilles, peut-être aussi des fruits rouges pour faire joli, mais penses-tu aux racines ? On les oublie parfois car elles sont cachées dans le sol, elles sont pourtant vitales pour l’arbre.

Quizz

A ton avis, à combien est le record du monde des racines les plus profondes ?

Plus sur: Quizz

Tenir sur terre

Avec leurs racines mises à nu par l'érosion, ces pins vont avoir du mal à tenir debout !
Avec leurs racines mises à nu par l'érosion, ces pins vont avoir du mal à tenir debout ! © ONF

Imaginez si elles n'étaient pas là : l'arbre serait posé sur le sol comme une statue, un simple coup de vent, et il se retrouverait couché par terre. Voilà pourquoi on peut dire qu'elles sont comme des pieds pour l'arbre, elles lui permettrent d'être solidement ancré dans le sol.

Mais ce n'est pas tout ! De quoi l'arbre a-t-il besoin, avant tout, pour vivre ? D'eau. Où va-t-il la trouver ? Dans la terre, où s'accumule l'eau de pluie.

Grâce à ses racines, l'arbre l'« aspire », comme lorsqu'on bois un jus d'orange avec une paille. Ce sont d'abord les radicelles - les petites racines rattachées aux racines principales - qui pompent l'eau, elles la transmettent ensuite aux racines principales puis le liquide monte dans le tronc.

A la fin de la journée, cette eau est lentement arrivée tout en haut de l'arbre. Les racines jouent donc le rôle d'une bouche aspirante.

Un arbre sous terre

Maintenant, avez-vous une idée de la place que prennent les racines dans le sol ? C'est énorme : en levant les yeux vers le houppier, on voit comme un gros pinceau vu d'en bas. Les racines de l'arbre forment le même pinceau énorme, dans le sol !

Et ça, c'est pour les racines d'un arbre de forêt, qui sont un peu à l'étroit, entourées des racines des autres arbres. Pour un tilleul tout seul dans sa prairie, les racines représentent dans la terre la surface d'une cour d'école !

QUELLE BONNE IDEE !

En hiver le lierre reste vert, en voilà un qui s'est bien installé sur un chêne !
En hiver le lierre reste vert, en voilà un qui s'est bien installé sur un chêne ! © Lilian Micas / ONF
Tu connais sans doute le lierre, cette plante grimpante aux feuilles vertes à bord jaune. Sa stratégie pour aller toujours plus haut vers la lumière : il possède des racines aériennes qui font crampon sur n'importe quelle surface, celles d'un tronc de l'arbre mais aussi d'un mur. Un peu comme fait Spiderman quand il veut monter en haut d'une tour !

INSOLITE

La plupart des arbres ont leurs racines bien enfoncées dans la terre, d'autres les laissent mettre le nez dehors. Certains n'ont pas le choix : les racines mise à nu au bord de la rivière développent une écorce protectrice. Les arbres anciens n'aiment pas avoir leurs racines au pied de l'arbre écorcées, ils font des cicatrices très visibles.

Leurs amis

Champignon et racines sont bons amis
Champignon et racines sont bons amis © Jean-Michel Douche / ONF
Les plus grands amis des racines : les champignons.

La plupart des racines se lient avec des champignons. Mais pas n'importe lesquels ! Les espèces se choisissent. Le chêne par exemple forme un couple avec la truffe, mais aucun autre arbre n'y est associé.

Le but de l'alliance : s'aider mutuellement. Les champignons forment des filaments dans le sol, comme des milliards de petites pailles. On appelle cela le mycélium.

A quoi servent ces filaments pour l'arbre ? Les pailles se « branchent » sur les racines et leur apportent des nutriments (comme le phosphore et l'azote) et des minéraux qu'elles pompent dans le sol. Dans l'autre sens, les racines fournissent aux champignons des sucres que l'arbre a fabriqués.

Cette entraide est précieuse : les arbres qui sont liés à des champignons survivent bien mieux que les autres.

Ressources