Val Suzon, Forêt d'Exception® – ©ONF

Le label Forêt d'Exception®, un gage d'excellence

L'Office national des forêts mène dans les forêts publiques une politique de mise en valeur ambitieuse, à la hauteur de leur renom, concrétisée par l'attribution à certaines d'entre elles, d'un signe de reconnaissance : le label Forêt d'Exception®. Le partage de l'espace forestier et l'équilibre entre ses différentes fonctions (environnementale, sociale, économique) conduit l'ONF à développer en concertation avec tous les partenaires du territoire associé à ces forêts, des actions innovantes.

Depuis 2008, quinze forêts choisies parmi les forêts domaniales gérées par l'Office national des forêts (ONF) sur l'ensemble du territoire, sont officiellement engagées dans la démarche Forêt d'Exception®. Ce réseau de référence en matière de gestion durable du patrimoine forestier, fédère les acteurs du développement économique local et la mise en valeur du patrimoine naturel. Il place les forêts labellisées comme des leviers du développement économique local, en assurant une mise en valeur conjointe de sites forestiers emblématiques avec leurs territoires environnants. 

Le réseau compte actuellement 14 forêts : Fontainebleau, Verdun, Grande Chartreuse, Rouen, Montagne de Reims, Bercé, Bassin d'Arcachon, Val Suzon, Tronçais, Sainte-Baume, Boscodon, Aigoual, Volcans de Martinique et Haguenau.

Carte de localisation des Forêts d'Exception® - ©ONF - 2021

Une charte nationale explique les fondements de cette politique que l'ONF entend mener en liaison étroite avec les collectivités territoriales.

Fontainebleau – ©Manon Genin / ONF

Un patrimoine exceptionnel et représentatif de la diversité des forêts

Le label consacre à la fois la qualité d'un massif forestier - en termes de biodiversité, paysages, éléments culturels et sylvicoles, patrimoine social - et l'exemplarité des actions menées par les partenaires engagés.

L'ensemble des sites et massifs concernés constitue un réseau représentatif de la richesse et de la diversité des forêts domaniales (art. 2 de la charte nationale).

Ces forêts emblématiques possèdent un socle patrimonial reconnu et témoignant du rapport marqué et continu entre l’homme et la forêt. La sélection de ces forêts veille à retenir des forêts représentatives des différents territoires métropolitains : littoral, montagnard ou méditerranéen, en situation périurbaine ou rurale, et également ultramarins.

Cet échantillon de 15 forêts est largement doté en statuts réglementaires, contractuels, de protection ou de reconnaissance des patrimoines naturels et culturels, au niveau régional ou national et international : Parc national, Parc naturel régional, forêt de protection, site classé ou inscrit, monument historique classé ou inscrit, réseau Natura 2000, réserve naturelle, réserve biologique, réserve de biosphère, conservatoire génétique... Le panel est riche et développé.

A noter :

Le label Forêt d’Exception® ne correspond pas à un nouveau statut de protection et il n'a pas vocation à imposer des statuts de protection supplémentaires sur la forêt labellisée.

Le saviez-vous ?

La moitié de ces forêts a au moins une réserve biologique, 60% de leur surface appartiennent au réseau Natura 2000, 18% de leurs 135 000 hectares se situent en site classé au titre de la loi de 1930.

La forêt de Boscodon – ©Christèle Gernigon / ONF

La gestion des projets

Le label Forêt d'Exception® constitue un outil pour l’action. Il repose sur des projets partagés et des programmes d’actions ayant vocation à couvrir une large palette d’opérations innovantes, dans le respect des enjeux et des contraintes de chaque site.

La démarche Forêt d'Exception® met en valeur des enjeux en trois dimensions :

  • territoriale avec la gouvernance de la forêt
  • sociale avec la politique d'accueil du public
  • professionnelle avec la mise en valeur des savoir-faire forestiers.

Les critères de sélection des forêts

Les forêts sélectionnées sont représentatives du caractère "d'exception" selon les critères suivants : 

  • elles doivent reposer sur un socle patrimonial témoignant du rapport marqué et continu de l'homme et la forêt au fil des siècles, qu'il soit naturel ou historique
  • les forêts bénéficient d'une multifonctionnalité affirmée, répondant aux diverses fonctions de la forêt : économie, environnement et société
  • la présence d'une dynamique locale forte et la capacité des acteurs de la forêt à participer à la réflexion d'aménagement durable du territoire auquel elle appartient
  • il existe une volonté d'innovation et de progrès technique dans le domaine de l'aménagement des sites naturels.

Une gouvernance partagée

L'attribution du label Forêt d'Exception® s'inscrit dans une démarche partagée avec les élus et les acteurs locaux, de la conception à la gouvernance du projet à l'échelle du territoire d'influence de la forêt.

Pour intégrer au mieux la forêt à son territoire, un effort particulier est porté pour associer les collectivités, les groupes socioprofessionnels et les usagers au sein d'un comité de pilotage. Il permet de partager avec eux le diagnostic du territoire forestier, de développer les partenariats techniques et financiers, et de contractualiser un plan d'actions communes inscrit dans la durée.

Les programmes et projets menés dans les Forêts d'Exception ont vocation à couvrir une large palette d'actions innovantes, dans le respect des enjeux et des contraintes de chaque site : préservation de la biodiversité, production de bois. La mise en valeur des sites historiques et culturels, l'organisation de l'accueil de tous les publics, la mise en valeur touristique et l'offre d'activités de découverte nature en sont autant d'illustrations.

Les gestionnaires au plus proche de la forêt

Dans cet échantillon d'une quinzaine de forêts parmi les 1 500 forêts domaniales, le label souligne l'implication forte de l'ONF et de ses personnels pour gérer et transmettre une forêt dotée d'un patrimoine riche et diversifié.

Ce réseau de forêts constitue une vitrine nationale de sites forestiers remarquables pour le développement durable. La volonté d'innovation s'y affirme dans tous les domaines de l'aménagement et de la gestion des sites : au-delà de l'accueil du public, sur la gestion des milieux naturels et la préservation de la biodiversité ainsi que sur les modes de sylviculture. Dans ces laboratoires grandeur nature, il s'agit d'expérimenter et de favoriser les transferts de savoir-faire au bénéfice de toutes les autres forêts publiques.

Evaluation nationale du label en 2019

Envisageant l'évolution et l'amélioration du label existant depuis 2007, une évaluation du label Forêt d'Exception® réalisée en 2019 a été menée. Il s'agira "en gardant la philosophie actuelle, de rechercher une dynamique renouvelée du label, avec une impulsion répondant à de nouvelles ambitions et priorités mises en avant par les résultats de l'évaluation nationale" indique Albert Maillet, directeur Forêts et risques naturels à l'ONF.

Dans cet objectif, une enquête nationale a été menée auprès des acteurs (élus, associations, salariés, autres professionnels) afin de recueillir leur perception de l'utilité et des effets du label, avec leurs suggestions d'améliorations. Une synthèse de l'évaluation a été publiée fin 2019.

Volcans de Martinique – ©Christèle Gernigon / ONF

Les acteurs

Le programme Forêt d'Exception® est piloté par un comité national d'orientation qui associe les ministères de tutelle et des personnalités qualifiées. Cette démarche de développement local associe étroitement les élus et les acteurs locaux, tant au niveau de la conception que de la gouvernance du projet.

Le comité national d'orientation

Il est composé : de représentants des ministères de tutelle, d’experts interdisciplinaires, de représentants de l’ONF.

Le comité a un rôle consultatif.
Il étudie les demandes et projets formulés par les comités de pilotage locaux. Il délivre des avis autorisés au directeur général de l’ONF sur l’ensemble de la démarche, la sélection des forêts éligibles et la qualité des projets, l’opportunité de leur délivrer le label Forêt d'Exception®.

Les comités de pilotage régionaux

Un comité de pilotage est mis en place pour chaque forêt engagée dans la démarche Forêt d'Exception®. Après avoir partagé les enjeux de cohésion territoriale et de gestion de l’espace, ce comité fixe, au vu de documents d’orientation et de l'aménagement forestier, les objectifs propres au massif forestier et il valide le programme d’actions dans le cadre des principes définis par la charte nationale. Il a la responsabilité de piloter les différentes étapes de la démarche de labellisation et le fonctionnement du projet : la concertation en est le maître  mot.

Présidé par un élu, le comité de pilotage réunit, aux côtés de l'ONF, les représentants des pouvoirs publics locaux, institutionnels et élus des collectivités concernées. Les représentants d'usagers de la forêt et les structures associatives locales sont également invités à y participer. Des comités restreints thématiques peuvent également être mis en place.

Bassin d'Arcachon – ©Giada

Les étapes de la labellisation

Le label Forêt d'Exception® est attribué pour une durée de cinq ans et reconduit au vu de la mise en place du partenariat et des réalisations. Après l'inscription de la forêt sur la liste des forêts domaniales éligibles, le processus de labellisation Forêt d'Exception® se déroule en plusieurs étapes.

Après une première phase d'animation et de débat, un protocole d’accord est établi par les membres du comité de pilotage pour préciser les grandes orientations structurantes du projet local. Par sa signature, chaque partenaire marque son adhésion à la charte nationale et son engagement dans le projet.

Cette première étape officialise l'inscription d'une forêt présélectionnée dans la démarche de labellisation Forêt d'Exception®.

Le contrat de projet précise l’ensemble des voies et moyens mis en œuvre pour rendre la forêt éligible au label Forêt d'Exception®. Opérationnel, il décline les orientations stratégiques et objectifs dans un programme d’actions, avec une évaluation du budget et le plan de financement prévisionnel correspondant. Il explicite les liens et engagements des partenaires.

Le comité de pilotage local dépose un dossier de candidature au label au niveau national, après la validation du contrat de projet par les partenaires. Ce dossier de candidature constitue le support permettant au comité national d’orientation d'évaluer le projet et d'émettre un avis sur l’opportunité de labelliser la forêt.

Après l’obtention du label, les acteurs doivent rester mobilisés pour atteindre les objectifs et respecter les valeurs partagées sur la forêt. Le renouvellement du label au bout de 5 ans consacrera vraiment la qualité et durabilité du projet partenarial.

Avancement des projets

  • Les forêts domaniales de Fontainebleau et des Trois Pignons ont été le premier massif à recevoir la labellisation le 19 mars 2012.
  • Puis le 20 juin 2014, année du centenaire de la Première Guerre mondiale, la forêt de Verdun s'est vue attribuer le label Forêt d'Exception®.
  • Le 13 février 2015, c'est la forêt de la Grande Chartreuse qui a reçu le label.
  • Puis, le 2 juin 2015 les forêts de Roumare, Verte, et de La Londe-Rouvray, périurbaines de Rouen, ont reçu le label.
  • La forêt de Val Suzon a été labellisée le 12 octobre 2016.
  • Dans la Sarthe, la forêt de Bercé a obtenu le label le 18 mars 2017.
  • Les trois forêts (Haut-Villers, le Chêne à la Vierge et Verzy) constituant le massif de la Montagne de Reims, ont reçu le label lors de la cérémonie du 28 juin 2017.
  • Le 17 mai 2018, la forêt de Tronçais a reçu le label.
  • Puis ce fut les forêts du Bassin d'Arcachon qui ont été labellisée le 15 juin 2018.
  • La forêt de la Sainte-Baume s'est vue décerner le label lors de la cérémonie du 12 septembre 2018.
  • La même année, la forêt domaniale de Boscodon a reçu le label lors de la cérémonie du 27 novembre 2018.
  • En 2019, c'est la forêt de l'Aigoual qui a reçu le label le 18 juin.
  • Le 4 juillet 2019, la Forêt des Volcans de Martinique a célébré la labellisation, première forêt d'Outre-mer à intégrer le réseau.
  • Le 30 janvier 2020 s'est déroulée la cérémonie de labellisation de Haguenau, première forêt indivise Forêt d'Exception®.
  • Le 8 décembre 2020, le comité national d'orientation a validé le renouvellement des labels de Verdun et de Grande Chartreuse.
  • Les forêts de Darney-la-Vôge (Vosges) et de Retz (Oise) ont été présectionnées pour entrer dans la démarche.