©Henri-Pierre Savier / ONF

Val Suzon : Forêts d'Exception® et réserve naturelle régionale aux portes de Dijon

Au sein de la région Bourgogne-Franche-Comté, proche de la métropole dijonnaise, le Val Suzon offre un paysage parmi les plus pittoresques de Côte-d’Or qui lui a valu le statut de site classé depuis 1989. En son sein, la réserve naturelle régionale (RNR) du Val Suzon rassemble les Forêts d’Exception® (FE) du site en un projet unique : RNR-FE. Les acteurs du territoire réunis autour de ce projet œuvrent depuis plusieurs décennies pour la préservation et la valorisation des patrimoines écologiques et culturels de ce site d’exception.

La plus vaste réserve naturelle de Bourgogne-Franche-Comté

Au cœur de la vallée du Suzon, la RNR-FE du Val Suzon occupe environ 43% de la surface, en aval du village de Val Suzon sur les versants et les plateaux forestiers, de part et d’autre du Suzon, petite rivière aux eaux claires.

Elle comprend 5 forêts communales et une forêt domaniale pour une superficie totale d’environ 3 000 hectares, ce qui en fait la plus vaste réserve naturelle régionale de Bourgogne-Franche-Comté. Dès sa création, en 2011, la gestion de la RNR a été confiée par la région à l’ONF.

En 2022, la labellisation décernée au départ à la seule forêt domaniale est renouvelée et s’étend désormais à 4 des 5 forêts communales de la réserve. Cette multiple labellisation reconnait à la fois l’engagement des acteurs sur un unique projet (RNR et Forêts d’Exception® via un seul comité de pilotage), et le caractère patrimonial de l’ensemble des forêts du site.

©ONF

Une histoire millénaire : d’une vallée vivrière et protectrice à un écrin paysager et récréatif

Jusqu’au XIXe siècle, le Val Suzon est un espace dans lequel l’Homme trouve des ressources et un lieu de vie. D’abord au néolithique puis aux âges des métaux, les Hommes utilisent les reliefs en se protégeant derrière des remparts construits aux entrées des éperons (Châtelet d’Etaules).

Depuis toujours, l’eau est un élément essentiel parmi toutes les ressources qu’offre le site et dès le début du XIXe siècle, la ville de Dijon amène l’eau du Val à ses habitants. Le bois est lui utilisé pour se chauffer et pour le commerce. Au début du XXe siècle, le site de Jouvence devient un lieu de loisir pour les Dijonnais, la nature du Val Suzon et la reconnaissance de ses qualités paysagères s’affirment pleinement à partir de 1950.

D’une vallée protectrice et vivrière, le Val Suzon est devenu un espace où l’on se ressource, s’amuse, se cultive et qu’on veut préserver. Grâce à la RNR-FE, les écoles et les familles y trouvent un lieu d’animations idéal. Les sorties proposées par le projet font quasiment toujours le plein.

Le Chatelet d'Etaules - ©ONF

Une mosaïque de milieux naturels riches d'une biodiversité précieuse

Soumis à des influences climatiques océaniques, méridionales et continentales, avec des amplitudes de relief de 300 m environ et une morphologie découpée, le Val Suzon offre une incroyable mosaïque d’habitats. Plus qu’ailleurs, le mot contraste trouve vraiment tout son sens dans cette vallée. C’est ce qui explique également ses qualités paysagères reconnues. Pour la nature, c’est un creuset exceptionnel de biodiversité.

  • les forêts de versants et de combes hébergent 28 espèces à enjeu de conservation ;
  • avec 13 espèces à enjeu, les milieux humides (sources, marais tufeux, suintements, etc.) sont plus rares mais d’une grande importance fonctionnelle ;
  • les milieux rocheux au travers desquels la nature calcaire du substrat s’exprime pleinement avec une diversité de formations (éboulis, corniches falaises chaudes ou froides, pitons), ils abritent quant à eux 20 espèces à enjeux ;
  • enfin, les pelouses sèches et leurs milieux associés sont un des défis les plus importants du site avec 36 espèces à enjeux.

Connu depuis longtemps pour son patrimoine naturel remarquable, le Val Suzon attire de nombreux naturalistes depuis plus d’un siècle. Les différents outils réglementaires puis la RNR-FE ont contribué à une connaissance solide du patrimoine naturel du site. Ainsi, plus de 3 000 espèces sont connues avec la présence d’au moins 32 groupements végétaux. Plus de 10% de la flore vasculaire présente sur le site est considérée comme menacée en Bourgogne.

Les autres outils réglementaires

Au fil des décennies, la prise de conscience des qualités écologiques, paysagères et historiques de la vallée du Suzon a amené les acteurs à mettre en place différents statuts, sur toute ou partie de la vallée :

  • un site classé en 1989 ;
  • une zone naturelle d’intérêt écologique et floristique en 1992 ;
  • un site Natura 2000 en 2004 ;
  • un arrêté préfectoral de protection de biotope regroupant plusieurs sites ;
  • la réserve naturelle régionale du Val Suzon en 2011.

A noter également que 7 captages d’eau (avec leurs différents périmètres de protection) existent sur la vallée.

Les dates clés

2009 Lancement de la démarche Forêt d'Exception®
2011 Décision d'une gouvernance commune entre la réserve naturelle régionale et le projet Forêt d'Exception®
29 novembre 2012 Signature du protocole d'accord entre les partenaires
2013 Approbation du document de gestion par la Commission départementale de la nature, des paysages et des sites, le Conseil scientifique régional du patrimoine naturel et le comité de pilotage Forêt d'Exception®
8 avril 2014 Document de gestion de la réserve naturelle régionale et de Forêt d'Exception® du Val Suzon pour la période 2014-2018 valant premier contrat de projet
12 octobre 2016 Cérémonie de labellisation de la forêt de Val Suzon
2020 Validation du deuxième contrat de projet (plan de gestion 2020-2029 de la réserve naturelle régionale valant contrat de projet)
2021 Nouvel aménagement forestier de la forêt domaniale de Val Suzon (2021-2040)
16 novembre 2022 Avis favorable du Comité national d'orientation au renouvellement du label pour 5 ans et à l'extension du label aux quatre forêts communales de Darois, Dijon, Messigny-et-Vantoux et Val Suzon

 

Les acteurs et partenaires

Différents groupes d’acteurs et partenaires sont engagés auprès de l’ONF pour mener à bien les missions de gestion et de conservation de la RNR-FE du Val Suzon. Le premier groupe d'acteurs est constitué par les membres du comité de pilotage Forêt d'Exception® et du comité consultatif de la réserve naturelle régionale. Il bénéficie donc d'un copilotage à double échelle : locale et régionale. Le second groupe d'acteurs est formé des personnes ressource intéressées dans le projet de territoire.

Participent aux comités : les collectivités, les scientifiques, l'Etat et les établissements publics, les propriétaires privés et les acteurs socio-économiques.
Peuvent être invités aux comités : les associations et d'autres acteurs du territoire en fonction des sujets traités.

 

©ONF

La réglementation en vigueur dans la RNR-FE

Il existe plus de 300 réserves naturelles nationales ou régionales en France. Dans l’esprit du grand public, elles sont souvent synonymes d’espaces de liberté. Pour autant, une réglementation spécifique s’applique sur chacun de ces sites d'exception. Cette législation, qui peut sembler bien contraignante, est nécessaire pour assurer la pérennité du milieu, de sa faune et de sa flore.

L’acte de classement (Délibération n° 2011-3-7642-350 du 30 juin 2011) stipule que sont interdits entre autres :

  • le camping et le bivouac ;
  • la circulation ou le stationnement de véhicules motorisés sauf ayants droits ;
  • la pratique de l’escalade et de la varappe ;
  • les feux et les dépôts de déchets ;
  • de porter atteinte, de quelque manière que ce soit, à l’intégralité des animaux d’espèces non domestiques ainsi qu’à leurs œufs, couvées, portées ou nids ou de les emporter hors de la réserve naturelle. De troubler ou de déranger les animaux par quelque moyen que ce soit ;
  • de promener des chiens non tenus en laisse en dehors des allées forestières pendant la période du 15 avril au 30 juin ;
  • toute publicité quelle qu’en soit la nature.
©ONF

La gestion de la RNR-FE du Val Suzon

Dès sa création en 2011, la gestion de la RNR-FE est confiée par la région à l’ONF, déjà gestionnaire des forêts publiques du site. Le premier travail du gestionnaire est d’identifier les enjeux du site et de définir quelle gestion il met en œuvre au regard de ces enjeux, dans une vision à long terme.

Cette stratégie de gestion se concrétise par un plan de gestion. Pour la RNR-FE, un premier plan de gestion a été mise en œuvre sur la période 2014 – 2018. Un deuxième plan de gestion est en cours de mise en œuvre sur la période 2020 – 2029. Le gestionnaire assure des missions de surveillance, de connaissance et suivi continu du patrimoine naturel de la réserve naturelle et le cas échéant des travaux de conservation et restauration du patrimoine naturel de la réserve naturelle.

La communication, l’accueil et la sensibilisation du public contribuent à l’intégration de la RNR dans son territoire, à sa valorisation et sa protection.

Quels enjeux pour la RNR-FE du Val Suzon ?

L’évaluation des responsabilités de la RNR-FE a démontré que celle-ci a une importance particulière pour la conservation d’habitats de milieux rocheux, de milieux humides liés au calcaire, de milieux ouverts xérothermophiles d’affinité méridionale et de milieux forestiers divers. Ils correspondent aux 4 enjeux de conservation du patrimoine naturel de la RNR-FE, à savoir :

  • les complexes de pelouses-ourlets-fruticées-chênaies pubescentes ;
  • les milieux rocheux ;
  • les forêts de versants et de combes ;
  • les sources et milieux humides tufeux.

Les habitats à fort enjeu accueillent la totalité des espèces à fort enjeu.

un 5e enjeu a été identifié prenant en compte le paysage et le patrimoine culturel.

Les clés de la réussite en matière de gestion résident dans l’appropriation et l’intégration des enjeux dans le territoire, de l’amélioration des connaissances naturalistes et scientifiques et enfin, d’une bonne gouvernance.

Les enjeux en images

Les défis du Val Suzon face au changement climatique

Le changement climatique exerce une pression désormais constante sur les milieux et espèces de la vallée et ses effets sont de plus en plus présents. Parmi les effets les plus visibles, il y a notamment les dépérissements des arbres. Les facteurs directs (sécheresse, chaleur) ou indirects (ravageurs) se cumulent pour causer le déclin des arbres. Certaines essences sont particulièrement sensibles au manque d’eau et à la chaleur comme le Hêtre.

Des espèces résineuses introduites artificiellement, non adaptées aux conditions de vie du site, se voient ainsi éliminées comme l’épicéa avec les scolytes.

Les fortes chaleurs estivales et la sécheresse augmentent également le risque de feux de forêt.

Avec la moitié de ses peuplements de feuillus désormais en libre évolution, la RNR-FE constitue un site laboratoire pour observer l’évolution d’une forêt non exploitée face au changement climatique. Le gestionnaire, soucieux de mieux connaître et de prendre en compte les effets du changement climatique, a démarré en 2023 un diagnostic de vulnérabilité et d’opportunité au changement climatique. Il permet de définir des adaptations à la gestion de la RNR-FE. Le diagnostic est téléchargeable plus bas dans la partie "Les documents de référence".

Incendie forestier de 2022 au Val Suzon - ©ONF

Les documents de référence

Retrouvez ci-dessous les documents de la RNR et Forêt d’Exception® du Val Suzon.

Les documents fondateurs

Les documents de gestion

Les études

Contact

ONF Bourgogne-Est

11C rue René Char
21000 Dijon

Phone: 03 80 76 88 01

Contact