Haguenau, Forêt d'Exception® : les actions en cours

Le contrat de projet propose diverses actions à mettre en œuvre, en lien avec les enjeux du territoire. Elles se conjuguent selon les quatre orientations. Toutes sont conçues et réalisées par l’ensemble des partenaires du projet.

Un programme de sorties diversifiées

Initiation à la mycologie animée par la Société mycologique de Strasbourg en forêt indivise de Haguenau - ©A. Rodrigues / Ville de Haguenau

Vitrine de la démarche, lieu d'expérimentation, instrument de la concertation, tribune au service de la communication... le programme "Trésors cachés de la forêt indivise de Haguenau" constitue jusqu'ici l'une des plus belles réussites de la démarche Haguenau, Forêt d'Exception®.

Créé en 2017, il s'inspire de l'expérience acquise par le Centre d'initiation à la nature et à l'environnement (CINE) de Munchhausen, acteur incontournable en matière d'éducation à l'environnement sur le territoire de l'Alsace du nord. L'objectif est de faire découvrir au public local les multiples facettes de la forêt lors de rencontres avec différents acteurs. Les événements proposés peuvent prendre la forme de sorties guidées, d'excursions sportives ou de conférences. Ils sont animés par le CINE, la Ville de Haguenau, l'ONF ou bien d'autres partenaires.

Le programme 2021 est disponible ici !

Diagnostiquer le patrimoine archéologique pour mieux le préserver

Une tourelle vestige de la ligne Maginot en forêt - ©Paul Anglay / ONF

Le patrimoine archéologique de la forêt indivise de Haguenau est unique. En effet elle possède l'une des plus grandes concentrations de tertres funéraires d'Europe. Avec près de 600 tumuli, les nécropoles de Haguenau constituent l'un des ensembles funéraires les plus représentatifs de l'époque allant de l'âge du bronze à la fin de l'âge du fer (de 1800 à 52 avant notre ère) en Europe occidentale. En 2017, un archéologue a mis à jour l'inventaire de ces tumuli et a aidé les forestiers à les identifier sur le terrain. Un protocole de balisage des vestiges par marquage des arbres bordiers a été élaboré par l'équipe pluridisciplinaire dans le but de les préserver.

Les vestiges des ouvrages de la ligne Maginot ont eux aussi fait l'objet d'un inventaire. Plus d'une centaine d'ouvrages ont ainsi été identifiés, confirmant le rôle stratégique majeur de la forêt pendant les conflits de la Seconde Guerre mondiale.

Le diagnostic du patrimoine archéologique de la forêt indivise de Haguenau prendra bientôt une nouvelle dimension. En effet, les acteurs de la démarche Forêt d'Exception® préparent l'acquisition de données LiDAR (obtenues par télédétection) qui permettront d'approfondir et de cartographier la connaissance du passé de la forêt.

L’acquisition de données LiDAR

Le besoin d’acquisition de données LiDAR sur le massif forestier haguenovien a été exprimé par les partenaires du projet Haguenau, Forêt d’Exception® dès le lancement de la démarche en 2015. Ce sont notamment les spécialistes en archéologie qui ont soulevé la nécessité d’améliorer les connaissances sur les tumuli (tertres funéraires de l’âge du Bronze) dont plus de 650 sont identifiés sur le massif.

Le vol réalisé entre février et mars 2021 va permettre de fournir des relevés LiDAR de la topographie du sol forestier et des peuplements. Cette cartographie 3D sera ensuite étudiée par les experts de l’ONF, la DRAC, Archéologie Alsace et de l’Agence de l’eau avec différents objectifs :

  • archéologique : localisation des tumuli et indication de leur état, identification d’autres vestiges (voies romaines, glaisières de potiers, etc.)
  • hydrologique : caractérisation des réseaux hydriques actuels et anciens (réseau de drainage, collecteurs, cours d’eau, mares, etc.)
  • forestier : description plus fine des peuplements (hauteur, diamètre) et de la desserte forestière
  • pédagogique : valorisation des données LiDAR pour communiquer auprès du grand public.

Cet apport de connaissance sur l’espace forestier est fondamental pour la réalisation d’autres actions inscrites dans le projet, concernant la préservation et la valorisation de vestiges en forêt, l’étude de restauration de certains cours d’eau ou encore la réflexion sur le développement d’outils d’exploitation forestière adaptés au contexte haguenovien.

Installation d’un compteur routier sur la route forestière de l’Ermite en avril 2019 - ©F. Moroni / ONF

Etude de fréquentation de la forêt

Dans le cadre de la rénovation de la politique d'accueil en forêt indivise de Haguenau, la commission technique "accueil du public" a retenu comme action prioritaire la réalisation d'une étude de fréquentation du massif forestier, prérequis indispensable à l'élaboration d'une stratégie d'accueil cohérente et en adéquation avec les attentes du public.

Lancée en 2018 elle comporte un volet quantitatif et un volet qualitatif. Le volet quantitatif a été réalisé en 2019 avec la mise en place de compteurs routiers aux abords du site le plus fréquenté, de quatre éco-compteurs sur différentes aires d’accueil ainsi que la commande d’une étude statistique des données mobiles par l’opérateur Orange. Les résultats de ces outils permettent d’avoir des données chiffrées de la fréquentation en forêt indivise.  

Concernant le volet qualitatif, une enquête de fréquentation sera déployée auprès des usagers au printemps 2021. Objectif : disposer de données sur les usages, les habitudes, la satisfaction ainsi que les attentes du public présent en forêt.

Chêne remarquable de Haguenau - ©Véronique Vinot / ONF

Préserver les arbres remarquables

Le chêne pédonculé et le pin sylvestre avec son écotype particulier de Haguenau, participent fortement à l'identité et à la spécificité de la forêt indivise de Haguenau. Les arbres les plus âgés, hêtres, pins sylvestres ou chênes, présentent un intérêt écologique majeur pour des espèces emblématiques de la forêt comme certains oiseaux (Pic mar, Chouette de Tengmalm - qui recherche des cavités arboricoles pour la nidification) ou pour d'autres espèces remarquables comme les chauves-souris, certains insectes, des mousses...

La mise en valeur des arbres remarquables de la forêt indivise de Haguenau est l'une des actions pilotes de la démarche Forêt d'Exception®. Pour cela, la Ville de Haguenau et l'ONF ont bénéficié de l'appui de la Collectivité Européenne d’Alsace dans le cadre de l'inventaire des arbres remarquables du département. Parmi les arbres remarquables de la forêt indivise, cinq ont été labellisés "Arbres remarquables de France" par l'association A.R.B.R.E.S. Le contrat de projet prévoit la réalisation d'une boucle de cyclotourisme dédiée à la découverte des arbres remarquables.

Une autre action porte sur la valorisation des arbres de gros diamètres, toutes essences confondues. Il s'agit de préserver en tant qu'éléments du patrimoine mais aussi pour leur rôle écologique dans l'écosystème forestier. Les habitants du territoire seront impliqués dans cette action, pour une meilleure appropriation et protection de ce patrimoine local.

Une mare en forêt indivise de Haguenau - ©A. Rodrigues / Ville de Haguenau

Restaurer les cours d’eau

L'eau est très présente en forêt indivise de Haguenau. Le réseau hydrographique se compose de quatre rivières, de plusieurs ruisseaux qui prennent leur source dans la forêt ainsi que de nombreux cours d'eau aux tracés sinueux et des zones humides. Jusqu'au XIXe siècle où d'importants travaux de drainage ont été menés, il faut imaginer une forêt difficilement pénétrable et marécageuse. Les milieux aquatiques et humides ont ainsi subi d'importantes modifications d'origine anthropique.

Compte-tenu de l'importance des enjeux écologiques liés à ces milieux, les partenaires de la démarche Haguenau Forêt d'Exception ont constitué un groupe de travail spécifiquement dédié à la restauration des milieux humides de la forêt. Au sein de cette instance, différents acteurs définissent ensemble les objectifs prioritaires et pilotent les opérations de renaturation. La première opération est la renaturation du Brumbach, un cours d'eau presque exclusivement forestier d'une longueur de 18 km.

Les études préalables à la restauration du Brumbach ont été réalisées par un bureau d’étude. Les propositions d’aménagement vont être étudiées par les partenaires afin de lancer les travaux de renaturation.