Bassin d'Arcachon, Forêt d'Exception® : deux forêts dunaires en un territoire singulier

Singularité de la côte aquitaine, le bassin d’Arcachon concentre les enjeux sur un territoire restreint. Dune du Pilat, Banc d’Arguin, île aux oiseaux, pointe du Cap-Ferret… sont autant d’espaces naturels connus de tous. La qualité des paysages, la présence des plages océanes, la proximité de l’agglomération bordelaise, l’implantation de la forêt, sont autant d’éléments qui font de ce territoire attractif et fragile un espace à préserver. L’ONF et ses partenaires de la démarche Forêt d’Exception® mènent des actions en ce sens.

Le contexte

Avec près de 6300 hectares de forêt dunaire, les forêts domaniales de Lège et Garonne et de La Teste de Buch occupent une place privilégiée au sein des paysages du Bassin d’Arcachon, en Gironde.

Des milieux naturels contrastés

Comme deux sentinelles protégeant l'entrée du bassin dans le prolongement de la pointe du Cap Ferret et de la dune du Pilat, les massifs forestiers de La Teste de Buch et de Lège et Garonne constituent des paysages emblématiques.

Leur position géographique exceptionnelle entre océan et bassin offre des contrastes où forêt et étendues d'eau sont intimement liées à la composition de paysages côtiers. Le relief sableux dunaire est couvert d'une forêt de pins maritimes. La proximité de l'agglomération de Bordeaux ajoute aux enjeux de ce territoire particulier.

Entre forêt et océan

La forêt borde la dune - ©Giada Connestari / Imagéo / ONF

A l'ouest, en front de mer, une frange de sable fin en contact entre océan et forêt, offre de larges paysages découverts lumineux, avec des vues ouvertes à 360 degrés sur l'océan et la forêt. Des fenêtres ponctuelles s'ouvrent par endroits sur les paysages propres au Bassin d'Arcachon.

Au nord des plages océanes de La Teste, les passes et les bancs qui façonnent l'entrée de la lagune fermée par la flèche de la presqu'île du Cap Ferret, se devinent à travers les arbres ou depuis les accès aux plages. A l'est de la presqu'île du Cap Ferret, le relief des dunes boisées s'ouvre sur le bassin.

Souvent visibles depuis les berges opposées, les deux massifs forestiers semblent ainsi se répondre en encadrant l'entrée du Bassin d'Arcachon.

Deux massifs complémentaires, un territoire unique

La forêt domaniale de Lège et Garonne c'est :

  • 4 250 hectares de forêt dunaire
  • 17 km de dunes littorales
  • 2 sites "plan plage" accueillant plus de 50 000 personnes lors des pics de fréquentation
  • 35 km de pistes cyclables
  • 3 sites inscrits, 1 site Natura 2000
  • des enjeux de renouvellement des peuplements forestiers.

La forêt domaniale de La Teste c'est :

  • 2 030 hectares de forêt dunaire
  • 9 km de dunes littorales
  • 3 "plans plages" aménagés accueillant près de 90 0000 visiteurs de juin à septembre
  • 18 km de pistes cyclables
  • 2 sites classés, et 1 site inscrit couvrant l'ensemble de la forêt et 1 site Natura 2000
  • des enjeux de récolte et de renouvellement des peuplements forestiers.

→A lire aussi : Forêts du Bassin d’Arcachon : des milieux exceptionnels entre lagune et océan

Des paysages emblématiques

Derrière l'apparente monotonie des paysages forestiers dominés par le Pin maritime se cache une diversité d'ambiance liée au relief dunaire et à la variété de la forêt : clairières lumineuses, lisières embroussaillées, ombrage des grands arbres... En arrière du cordon littoral se dessinent deux chaînes de dunes parallèles. Le chêne vert et le chêne liège contribuent à la diversité biologique et à la qualité des paysages au cœur de la pinède.

Des espaces naturels au coeur des enjeux territoriaux

Si l'histoire et la géologie ont dessiné le paysage, son évolution est liée aux étroites relations qui ont de tout temps mêlé le Bassin d'Arcachon à son exploitation économique. Ces milieux naturels remarquables offrent d'importantes ressources pour la pêche, l'ostréiculture, et aussi pour l'exploitation forestière (gemme, bois d'œuvre).

Et depuis longtemps cette évolution est marquée par le tourisme. Dès 1967 une politique d'aménagement du littoral aquitain a permis de prendre en compte la pression foncière sur les massifs forestiers et le développement du tourisme (Mission interministérielle d'aménagement de la Côte aquitaine).

Aujourd'hui, les espaces naturels préservés sont le cœur de la stratégie des élus du Bassin d'Arcachon. Cette prise de conscience partagée est exprimée dans les documents d'urbanisme et l'offre touristique.

La forêt dunaire, un espace de nature préservée

Situé entre la façade océane et l'étang de Cazaux, interrompu par la lagune du Bassin d'Arcachon, l'espace dunaire et forestier des forêts de Lège et de La Teste intègre l'ensemble des habitats naturels compris entre la façade maritime et les étangs rétro-littoraux.

Par leur richesse et leur diversité, l'ensemble de ces habitats constituent des zones de refuge pour un cortège d'espèces patrimoniales dont la conservation est un enjeu majeur pour la région Aquitaine.

©Giada Connestari / Imagéo / ONF

Les orientations stratégiques

Encadrant l’entrée du bassin d’Arcachon, les forêts domaniales de La Teste et de Lège et Garonne se rejoignent dans leur dimension historique et territoriale et se complètent sur les enjeux de la gestion multifonctionnelle des forêts dunaires. Les axes stratégiques du projet allient la gestion dans un cadre complexe, dynamique et aux composantes naturelles évolutives.

Les partenaires affichent leur volonté de mise en valeur des sites, au moyen d'une gestion exemplaire et d'actions partagées par l'ONF et les acteurs locaux. Cette démarche concertée s'appuie sur cinq axes :

  • promouvoir l'identité du massif en s'appuyant sur son patrimoine paysager et culturel, le valoriser au profit du développement local
  • répondre aux besoins multifonctionnels et agir pour une acceptation mutuelle des usagers
  • connaître, protéger et renforcer la biodiversité des écosystèmes
  • garantir l'adaptation du massif forestier aux évolutions climatiques
  • assurer un lien durable entre la forêt, son territoire et ses acteurs.

Les enjeux prioritaires

A l'issue d'une phase de conception et de concertation, les orientations du protocole d'accord ont été enrichies pour confirmer les axes de travail prioritaires auxquels doivent répondre les actions proposées.

Axe 1 : des dunes boisées à une gestion multifonctionnelle innovante : comment révéler, partager et faire connaître l'histoire du site et la complémentarité des deux massifs forestiers ?

Axe 2 : forêt de protection, territoire de loisirs, enjeux de production : comment répondre à une demande sociale forte en forêt domaniale?

Axe 3 : le bois, un patrimoine (pas) comme les autres : comment mobiliser et valoriser la ressource de façon innovante et respectueuse de l'identité des forêts domaniales de La Teste de Buch et de Lège et Garonne ?

Axe 4 : changement climatique, risque incendie, risques littoraux : comment adapter les actions d'aujourd'hui aux enjeux de demain ?