Agir pour la forêt : dans le Jura, Emmanuel Macron lance le programme « Un jeune, un arbre »

Permettre à chaque collégien de planter un arbre et de contribuer au renouvellement de la forêt française touchée par le changement climatique : telle est l’ambition de l’opération « Un jeune, un arbre », lancée officiellement le 24 novembre par le président de la République. Sur les 1 000 classes volontaires, l’ONF en accueillera 310, en partenariat avec France Bois Forêt qui coordonne l'initiative pour la filière forestière.

Lancement du programme "Un jeune, un arbre"

Vendredi 24 novembre dans le Jura, des élèves ont participé à un chantier de plantation en forêt communale de Moirans-en-Montagne pour reboiser une parcelle entièrement détruite par la sécheresse et l'épidémie de scolytes.

Une journée qui marque le coup d’envoi du programme « Un jeune, un arbre », inauguré par Emmanuel Macron en présence du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse Gabriel Attal, du ministre de l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire Marc Fesneau, du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires Christophe Béchu, de la directrice générale de l'ONF Valérie Metrich-Hecquet, du président du conseil d'administration de l'ONF Jean-Yves Caullet, des élus du territoire et des équipes ONF. 

Dans ce département fortement touché par les effets du changement climatique, une cinquantaine de collégiens ont planté plusieurs essences identifiées comme résistantes au changement climatique : des chênes pubescents, des érables planes et des cèdres. Les plants utilisés, issus de pépinières locales, ont été produits à partir de graines de la sécherie de la Joux dans le Jura.

Assurer la résilience des forêts françaises

Lors de son déplacement, le chef de l’Etat a également échangé avec des experts de l’ONF et d’INRAe sur les moyens d’adaptation mis en place face à l’accélération sans précédent du changement climatique. Grâce aux moyens inédits alloués par le gouvernement, l’ONF déploie sa stratégie pour assurer la résilience des forêts françaises et de leurs écosystèmes, la restauration du puits de carbone forestier et la conservation de la biodiversité. Cette stratégie d’adaptation se fonde sur la diversité des essences et des itinéraires sylvicoles pour apporter une réponse proportionnée aux effets constatés et anticipés du changement climatique sur nos forêts, et s’accompagne du renforcement des politiques de prévention des risques, notamment du risque d’incendies.

2024 : les premières plantations

Depuis le lancement de l'opération "un jeune, un arbre", les forestiers sont en ordre de marche pour sensibiliser les collégiens à la forêt. Début 2024, ils ont encadré plus de 200 élèves dans quatre forêts de l’Aisne et de l’Oise.