Un nouveau plan d'aménagement pour la forêt domaniale de Meudon

Les 1 086 hectares de la forêt domaniale de Meudon ont été passés à la loupe, analysés et qualifiés en vue du renouvellement de l’aménagement de la forêt, document de gestion durable et feuille de route des forestiers de l'Office national des forêts (ONF).

L'aménagement forestier... Ce document de gestion durable, dont chaque forêt publique est dotée, fixe les objectifs et indique toutes les décisions liées à la gestion forestière qui s’appliqueront pour une durée de 20 ans. Élaboré par l’ONF, approuvé par le ministère de l’Agriculture et de l'Alimentation, il est le guide des forestiers au quotidien.

Toutes les coupes y sont répertoriées et planifiées, mais aussi les enjeux et objectifs d’accueil du public et de protection de la biodiversité de la forêt.

Le plan d’aménagement de la forêt domaniale de Meudon est le fruit d’une longue étude des sols, de la végétation, de la dynamique forestière ; des analyses sur les actions passées, les enjeux en terme de biodiversité et des scénarios futurs en lien avec le réchauffement climatique.

Il intègre également une étude de fréquentation de la forêt ainsi qu’une réflexion sur la sensibilité paysagère. C’est-à-dire les contours forestiers, les zones face aux habitations ainsi que les zones traversées par les routes.

Foret domaniale de Meudon. - ©Marine Bourhis / ONF

Une forêt multifonctionnelle

La forêt la plus proche de Paris est largement plébiscitée par les Franciliens et assume une grande fonction sociale. Elle accueille 4 millions de visiteurs par an. Ainsi son plan d’aménagement prend largement en compte, peut-être plus qu’ailleurs, cette fonction d’accueil du public.

En effet, au-delà de faire le bonheur des Franciliens, c’est un milieu riche qui reste fragile notamment face à une fréquentation importante qui peut représenter un danger pour l’écosystème forestier et entraîner une dégradation du milieu.

Aujourd’hui cette forêt abrite 6 parcs forestiers dédiés à l’accueil du public et est équipée d’une dizaine de parkings. Elle est extrêmement fréquentée notamment par les randonneurs, vététistes, cavaliers et sportifs, propriétaires de chiens…

On y trouve également 7 zones humides, particulièrement riche d’une biodiversité inféodée. L’ensemble de sa surface forêt est classé ZNIEFF (Zone d’intérêt écologique faunistique floristique et paysager). Elle est constituée pour quasiment la totalité de ses peuplements de feuillus (99% pour 1% de résineux) et s’accroît de 4 500 m3 de bois par an.

Parce qu’une forêt bien gérée est une forêt en bonne santé, les forestiers programment des coupes en faveur du développement des peuplements d’avenir. En plus d’apporter la lumière nécessaire au bon développement des peuplements et à l’implantation naturelle de semis assurant ainsi la régénération naturelle de la forêt tout en sécurisant l’espace forestier, les coupes extraient le bois dont la société a besoin.

Ainsi, chaque année les forestiers prélève 4 000 m3 de bois dans cette forêt, permettant de protéger la forêt tout en produisant un matériau et une énergie durable.

Carte de la forêt domaniale de Meudon. - ©IGN - Geoportail

Une biodiversité protégée / préservée

Les enjeux de biodiversité sont très forts dans un contexte densément urbanisé. C’est pourquoi, dans ce nouveau plan d’aménagement, l’ONF a doublé le classement de la surface de zones "hors sylviculture". C’est-à-dire des parcelles de forêt où le bois ne sera pas exploité (hors coupes de sécurisation aux abords). L’Office programme également de nombreuses actions en faveur de la préservation de la biodiversité des étangs.

En application des mesures de gestion durable, les forestiers de l’ONF laissent également dans chaque hectare de la forêt, un arbre classé "bio" qui sera laissé jusqu’à son déclin et au-delà. Comme le dit le dicton de forestier, "l’arbre mort est source de vie" : les vieux arbres sénescents, même tombés, sont particulièrement importants dans l’environnement forestier car ils constituent un riche habitat et une source de nourriture pour de nombreux habitants de la forêt (champignons, insectes, coléoptères, oiseaux, chauves-souris…).

Ce nouveau plan d'aménagement intègre également des points de vigilance sur la vitalité des peuplements affectés par la sécheresse et les nombreuses maladies favorisées par le réchauffement climatique comme l’encre du châtaignier qui touche actuellement cette forêt.

Ce plan d’aménagement est produit en lien avec un second document appelé "schéma d’accueil du public" qui prévoit pour une durée de 5 à 10 ans les pistes à envisager afin d’assurer au mieux la fonction d’accueil du public de la forêt domaniale.

Dans le schéma d’accueil du public actuellement mis en place, on retrouve des actions fortes telles que :

  • la valorisation et l'entretien des étangs très fréquentés par le public,
  • la remise à niveau d’aires de stationnement,
  • le remplacement de mobilier et la pose de nouveaux panneaux d’information,
  • la mise en place de 11 entrées de forêt.

Un document élaboré en concertation avec les acteurs du territoire

L'ONF met au cœur de sa politique de gestion durable des forêts publiques, les attentes et besoins exprimés par les territoires. C'est ainsi que l'agence Ile-de-France Ouest a tenu à valider avec les collectivités et associations de la forêt domaniale de Meudon les grands principes de ce nouvel aménagement en le présentant à deux reprises :

  • une première présentation avait été faite aux élus des communes concernées par la forêt qui avaient pu faire leurs remarques en octobre ;
  • puis mercredi 1er décembre 2021, c'est l'ensemble du comité de la forêt domaniale de Meudon, constitué d’élus et d'associations, qui a pu découvrir et apprécier les grands axes du document de gestion présenté à l'occasion d'une réunion initiée par l'ONF et accueillie par la ville de Meudon et les équipes de l’ONF.
Le comité de la forêt domaniale de Meudon réuni exceptionnellement pour la présentation de l'aménagement le 1er décembre 2021

Et aussi :