Montagne de Reims, Forêt d'Exception® : un massif forestier renommé des côteaux champenois

La Montagne de Reims, vaste continuum forestier bordé de coteaux de champagne, compte trois forêts domaniales : Verzy, le Chêne à la Vierge et Hautvillers. Leur renommée a mené l'ONF a mettre en place une démarche partenariale de labellisation Forêt d'Exception®.

Le contexte

Les trois forêts domaniales voisines de la Montagne de Reims font partie intégrante du massif de la Montagne de Reims, situé au cœur du Parc naturel régional de la Montagne de Reims (PNR). Ce massif, entouré de vignes, forme une identité paysagère spécifique de la Champagne et du département de la Marne.

D'une superficie totale de 3 486 hectares, ces trois forêts de Verzy, le Chêne à la Vierge et Hautvillers sont situées à proximité du bassin de population des agglomérations de Châlons-en-Champagne, de Reims et de la ville d'Epernay. La Montagne de Reims constitue un poumon vert forestier dans un département essentiellement agricole et viticole.

Leur renommée, liée notamment aux étonnants Faux de Verzy (des hêtres tortillards), attire chaque année des milliers de visiteurs depuis la France mais également de l'étranger.

Depuis 2011, l'ONF est engagé dans la démarche de labellisation Forêt d'Exception® pour ces trois massifs. Il est accompagné par le Parc naturel régional de la Montagne de Reims dans le but de mener à bien ce projet, véritable outil de développement local.

Le PNR et l'ONF sont les deux structures animatrices de la démarche : elles préparent les différentes étapes de travail qui sont validées par le comité de pilotage.

Les forêts domaniales de la Montagne de Reims accueillent de nombreux publics. Le nombre annuel de visiteurs de la forêt de Verzy est en effet estimé à 300 000 personnes.

Multifonctionnelles, ces forêts sont aussi gérées pour la protection de la biodiversité, ordinaire et exceptionnelle, tout en contribuant à l'alimentation de la filière bois (bois matériau, bois énergie).

Un patrimoine naturel et culturel de haute valeur

La forte valeur patrimoniale des forêts est manifeste et consolidée par de nombreuses protections réglementaires environnementales (site classé, réserves biologiques dirigées, site Natura 2000, zones naturelles d'intérêt écologique faunistique et floristique) qui identifient des secteurs à forte valeur biologique.

©PNR Montagne de Reims / ONF

Les forêts du massif

Le site des Faux de Verzy en forêt domaniale de Verzy

Un hêtre tortillard ou "faux" - ©Célia Gobeaut / ONF

Ce site est lié à la présence de l'ancienne abbaye bénédictine dédiée à Saint-Basle, dont les moines avaient su favoriser le développement des hêtres tortillards (Fagus sylvatica var. tortuosa) dont toutes les parties (tronc, branches) poussent tordues, noueuses.

Leur existence est probablement due à la conservation effectuée par les moines. 700 spécimens ont été recensés sur 180 hectares dans cette forêt, ce qui en fait le plus grand site d'Europe. Outre la présence de la réserve biologique dirigée des Faux sur 57 hectares, le classement du site des Faux sur 19 hectares porte sur les parcelles accueillant les spécimens les plus remarquables et les plus accessibles.

Cette forêt abrite la réserve biologique dirigée des Mares de Verzy où l'on recense d'importantes populations d'amphibiens parmi lesquelles le Triton alpestre (Triturus alpestris), le Triton palmé (Triturus helveticus), le Triton crêté (Triturus cirstatus), le Lézard agile (Lacerta agilis).

©PNR Montagne de Reims / ONF

La forêt domaniale du Chêne à la Vierge

Le Chêne à la Vierge - ©ONF

Elle accueille des espèces de flore remarquables telles que le Thélyptéris des marais (Thelypteris palustris), la Parnassie des marais (Parnassia palustris), la Pyrole mineure (Pyrola minor) et également de nombreuses espèces de chauves-souris.

La légende du Chêne à la Vierge

Le Chêne à la Vierge, qui donne son nom à la forêt, existe bel et bien et fait l’objet d’un pèlerinage annuel le troisième dimanche de septembre. La légende remonte au Moyen Âge, période à laquelle des bûcherons auraient trouvé une statuette de la Vierge Marie dans le cœur de l’arbre.

Miracle ou simple oubli d’une statuette "avalée" par le bois en cours de croissance ? Toujours est-il que la tradition a perduré  et que les pèlerins, par marque de piété, enlevaient un peu d’écorce de l’arbre, ce qui l’a amené à périr... et à être régulièrement remplacé.

Il est actuellement sis à quelques dizaines de mètres de la RD951, aucun sentier ne passant à proximité. Quant à la statuette d’origine, nul ne sait où elle repose véritablement.

La forêt domaniale de Hautvillers

Les paysages de Hautvillers - ©Célia Gobeaut / ONF

Le régime forestier y assure l'ensemble des mesures de protection. Son intérêt historique et culturel est un atout majeur de valorisation et de préservation.

Le canton des Rinsillons, dont la lisière borde l'amphithéâtre d'Epernay, est inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco (coteaux, maisons et caves de Champagne). En effet, la forêt constitue l'écrin du paysage du vignoble de Champagne, ce qui témoigne de l'intérêt tout particulier de cette forêt et justifie sa mise en valeur.

La protection de la biodiversité au quotidien est un enjeu et une préoccupation de longue date pour l'ONF.

Ainsi, la prise en compte de la diversité biologique dans l'aménagement, le martelage (désignation des arbres à couper) et la gestion courante est primordiale (mélange d'espèces dans les futaies, îlots de vieux bois, arbres gîtes, équilibre sylvo-cynégétique). Il en est de même pour l'amélioration de la qualité des exploitations (utilisation d'huiles biodégradables, préservation des sols).

C'est aussi un axe de travail fort pour le Parc naturel régional de la Montagne de Reims qui accompagne l'ONF dans ces actions.

Les axes stratégiques

En raison des forts enjeux liés au caractère périurbain et à la richesse écologique de ces forêts, une approche participative a été mise en place, associant l'ensemble des acteurs et usagers afin de recueillir les attentes de chacun.

Deux séries d'ateliers de travail ont été menées dès février 2012. Cette démarche concertée a permis de définir cinq orientations stratégiques qui dirigeront les futures actions à mener.

En 2019, lors de la construction du deuxième Contrat de projet (2019-2024), les cinq orientations stratégiques ont été fusionnées en quatre.

Une vocation sociale essentielle dans un contexte périurbain

Ces trois forêts, situées au centre du triangle formé par les villes de Châlons-en-Champagne, Epernay et Reims, peuvent être considérées comme des forêts périurbaines. Elles contribuent ainsi à la qualité de vie des populations locales.

Cette situation géographique leur confère une forte vocation sociale, particulièrement pour le site des Faux de Verzy à renommée internationale. Un sentier labellisé Tourisme et handicaps y a d'ailleurs été créé en 2007.

L'ensemble des forêts domaniales est parcouru par des circuits permanents de randonnées pédestres, VTT, cyclotouristiques, et des parcours de course d'orientation. Des aménagements touristiques sont mis à disposition du public avec notamment des aires de pique-nique et des sentiers d'interprétation.

Une ressource économique avérée

Exploitation en forêt domaniale de Hautvillers - ©ONF

L'exploitation forestière résulte d'une gestion durable de la forêt pour prélever la ressource disponible et nécessaire. La production de bois d’œuvre de qualité feuillus (Chêne, Hêtre, Frêne) et résineux (Pin, Epicéa), représentant 8,2% de la surface boisée, est un atout majeur. Chaque année, 8 000 à 10 000 m3 de bois d’œuvre sont commercialisés, générant des emplois locaux (bûcherons, débardeurs, transporteurs).

Les bois d’œuvre sont valorisés en sciage : le chêne de grande qualité est utilisé pour la fabrication des tonneaux. Les bois d'industrie (feuillus) deviennent des panneaux de particules, des pâtes à papier ou sont employés comme bois énergie. La scierie de Gillery est un établissement de première transformation sur le massif.

L'ensemble des partenaires a affirmé son soutien au projet Forêt d'Exception® lors de la signature du contrat le 9 juin 2015 – ©PNR de la Montagne de Reims

Le contrat de projet

En 2015, la concertation menée avec l'ensemble des acteurs du territoire a abouti à une stratégie partagée, déclinée en 26 fiches actions concrètes dont la réalisation est répartie entre les différentes parties prenantes au projet. Chaque fiche définit les moyens techniques, humains et financiers permettant leur mise en œuvre. L'ensemble est consigné dans le "Contrat de projet".

Signé le 9 juin 2015, par plus d'une trentaine de membres du Comité de pilotage Forêt d'Exception® en Montagne de Reims réunis au Manoir Veuve Clicquot Ponsardin à Verzy, le Contrat de projet constituait une véritable feuille de route sur la période 2014-2018 pour les opérations programmées au bénéfice de la forêt et de ses patrimoines, de la dynamique économique locale et des usagers de la forêt.

Afin de dresser le bilan de ce premier programme d'actions, l'évaluation du Contrat de projet 2014-2018 a été publiée en janvier 2019.

La même année, une nouvelle concertation a été mise en œuvre dans le but de renouveler le programme d'actions engagé dans le premier Contrat de projet. Les acteurs du territoire se sont réunis lors d'ateliers thématiques et un nouveau Contrat de projet composé de 19 fiches actions a vu le jour. Ce programme va permettre la poursuite des actions démarrées dans le premier et la mise en œuvre des nouvelles propositions faites lors des ateliers thématiques. Ce deuxième document a été signé lors du Comité de pilotage du 4 mars 2020 en présence des partenaires solidaires de la démarche.

Depuis bien avant la labellisation obtenue en 2015, les partenaires ont œuvré et poursuivent leurs efforts à la concrétisation de ce programme d'actions. Un bilan d'activité est rédigé chaque année pour diffusion auprès de l'ensemble des partenaires impliqués dans le projet.

De Verzy à Hautvillers, la Montagne de Reims en projets :

  • une forêt pour tous et d’excellence touristique: permettre l'accès pour tous et le partage des activités au sein de l'espace "forêt" en créant une offre de tourisme cohérente sur le massif et en adéquation avec les besoins de la société
  • une forêt riche à faire découvrir : développer des actions de sensibilisation et de communication autour de la forêt à destination du grand public et des professionnels
  • une forêt à mieux connaître et mieux préserver : améliorer les connaissances sur la forêt en tant que ressource économique, écologique et sociale
  • une forêt pour le bois, l'énergie et les emplois : développer une activité économique responsable, de la ressource jusqu'au produit, grâce à l'amélioration des pratiques et à l'innovation.