Forêt de Retz : partenariat et candidature au label Forêt d'Exception®

Le 4 décembre 2020, la communauté de communes Retz-en-Valois et l’Office national des forêts (ONF) ont signé une convention de partenariat pour la période 2020 - 2026. Voici quelques explications.

La forêt domaniale de Retz, première hêtraie et futaie cathédrale parmi les plus majestueuses de France, constitue la perle verte du Valois historique et un véritable levier de développement et d’attractivité pour le territoire de la Communauté de communes Retz-en-Valois (CCRV).

Forts de ces atouts et de ce potentiel forestier, des défis et des enjeux que chaque partenaire porte et partage, la CCRV et l’Office national des forêts (ONF) ont souhaité s’engager autour d’un projet pour le territoire au service des habitants.

Alexandre de Montesquiou, président de la CCRV, et Bertrand Wimmers, directeur de l’agence Picardie de l’ONF lors de la signature de la convention de partenariat entre les deux structures. - ©ONF

Fruit d’une collaboration fructueuse depuis plusieurs années, une première convention signée en 2014 a permis de conduire un programme d’actions articulé autour de différentes thématiques, avec de nombreux partenaires.

Des projets de qualité ont ainsi été concrétisés : restauration écologique, programme d’animations nature avec l’Office du tourisme, reconstruction de l’Observatoire Mangin et aménagement du sentier de la Grande Guerre, création d’itinéraires de petite randonnée, accueil du festival Branche & Ciné, mise en place de la Route européenne d’Artagnan, restauration des allées dans le parc du château, restauration du regard de l’Ermitage Saint-Hubert, pièce essentielle de la Laie des pots, etc.

Après cette première étape, les deux structures ont choisi, le 4 décembre 2020, de s'engager à nouveau pour le territoire à travers une convention entérinant la poursuite de ce travail collaboratif.

Forêt et château : 2 atouts majeurs pour le territoire

©ONF

Des projets et un programme d’actions sont d’ores et déjà identifiés pour améliorer l’offre touristique, complémentaire et cohérente au projet de Cité internationale de la langue française. Parmi les actions phares :

  • l’aménagement d’un itinéraire cyclo en forêt reliant les châteaux de Pierrefonds - Villers-Cotterêts - La Ferté Milon, connectée au canal de l’Ourcq au sud, et la piste cyclable vers le château de Compiègne au nord. Ce tronçon de 35 kilomètres (km) offrirait ainsi un itinéraire continu sur plus de 50 km à travers forêts et villages de caractère, depuis Compiègne jusqu’à La Ferté-Milon, et pourquoi pas Paris, en empruntant le canal de l’Ourcq !
  • une réflexion sur la création d’un spectacle son et lumière thématisé dans le parc du château ;
  • la création de réserves biologiques  en forêt et la poursuite des actions de génie écologique et de préservation des paysages ;
  • l’amplification de l’offre d’animations en forêt à destination des écoles et des habitants ;
  • la mise en place d’une nouvelle équipe d’insertion pour l’amélioration et l’entretien des sites d’accueil du public (sentiers de randonnée, étang Malva, Parc, etc.) ;
  • la valorisation de maison Neuve, patrimoine lié à Alexandre Dumas et de la route d’Artagnan, la restauration des carrefours en étoile ;
  • le classement de la Laie des Pots au titre des monuments historiques et un programme de restauration en lien avec l’associatio ;
  • et d'autres à venir...

Convaincus du lien intime indéfectible entre château et forêt, les équipes du Centre des monuments nationaux (CMN) et de l’ONF s’engagent, pour la première fois en France, dans un projet culturel enrichi par l’esprit des lieux : celui de la forêt de Retz, une forêt d’exception à plus d’un égard.

Xavier Bailly, administrateur du château royal de Villers-Cotterêts.

Une candidature retenue pour le label Forêt d’Exception®

Parallèlement, l'ONF, la CCRV et le CMN ont proposé l’éligibilité de la forêt de Retz au label Forêt d'Exception® . Ce label, créé à l’initiative de l’ONF en 2008, distingue un projet territorial rassemblant les acteurs locaux engagés dans une démarche d’excellence autour d’un patrimoine aux valeurs particulièrement affirmées.

Le dossier présenté le 8 décembre au Comité national d’orientation a été validé pour lancer la candidature de la forêt de Retz !

C’est une excellente nouvelle, qui offre la possibilité à ce territoire forestier d’exception d’entrer dans le réseau de la vingtaine de forêts publiques les plus représentatives de la gestion durable menée par l'ONF en concertation avec ses partenaires. Le processus va désormais s’engager avec la mise en place d’un Comité de pilotage associant largement l’ensemble des acteurs locaux pour définir un contrat de projet partagé et identitaire du territoire.

Une belle reconnaissance pour cette forêt qui apporte beaucoup au territoire et à ses habitants depuis des siècles, et un label à la hauteur de la future Cité internationale de la langue française.

Le saviez-vous ? Le château de Villers-Cotterêts

Humble ouvrage militaire médiéval, le château de Villers-Cotterêts fut reconstruit au XVIe siècle en lisière de la forêt de Retz par François 1er qui la choisit pour y jouir des plaisirs de la chasse. Cette résidence royale devint célèbre à la suite de la signature de l’ordonnance rendant obligatoire l’usage de la langue française dans les actes de l’administration et de la Justice (1539).

Au XXe siècle, après avoir abrité un dépôt de mendicité, une maison de retraite, puis un EHPAD jusqu’en 2014, le château de Villers-Cotterêts deviendra en 2022, à l’issue d’une campagne de restauration hors du commun, portée par le Centre des monuments nationaux (CMN ), la Cité internationale de la langue française.

Et aussi :