Rouen, Forêt d'Exception® : les actions en cours

De multiples actions prévues au contrat de projet sont mises en œuvre par l'ONF et les partenaires de la Métropole Rouen Normandie, en forêts de Roumare, de La Londe-Rouvray et Verte, afin de mettre en valeur l'accueil du public, la protection de la biodiversité et la production de bois, au bénéfice des riverains.

Connaître et valoriser le patrimoine forestier

Des travaux scientifiques de mise en valeur des sites archéologiques  financés par la Drac, l'ONF et la Métropole Rouen Normandie ont mobilisé la technologie Lidar (Light detection and ranging) sur les forêts domaniales de Roumare et de La Londe-Rouvray.

Cette technique qui emploie un laser aéroporté, permet de modéliser la surface des sols et notamment de détecter les sites archéologiques. Des prospections techniques sur le terrain ont suivi.

Tout en valorisant les apports de ces études archéologiques pour le public, les partenaires communiquent sur la fragilité de ces sites historiques :

  • un court métrage "Sous les arbres, les racines de Rouen" présente le site de la Londe-Rouvray
  • un sentier pédagogique a été ouvert pour permettre au public de découvrir l'oppidum d'Orival, site archéologique phare de la forêt de La Londe-Rouvray.
L'oppidum d'Orival en forêt de La Londe-Rouvray - ©Catherine Savary / ONF

Agir pour l'accueil du public

Des aménagements ont été réalisés pour offrir à tous les publics des zones d'accueil propices :

  • sentiers et parcours de randonnée balisés
  • routes fermées pour rendre l'espace aux piétons, cyclistes et cavaliers, notamment dans les forêts Verte et de la Londe-Rouvray
  • ouverture au public de l'arboretum du Petit Charme, en forêt de Roumare.

Rénovation du parc animalier de Roumare

Le parc animalier de Roumare après rénovation, a été réouvert au public en décembre 2019. Mobiliers pédagogiques, création d’une mare... La pose récente d’un préau d’accueil en bois fabriqué par l’atelier bois ONF de Normandie aura marqué le point final des travaux de rénovation. Ce site de la Métropole Rouennaise permet d’observer la faune forestière (cerfs, chevreuils, daims et sangliers) dans son milieu naturel. Il accueille chaque année plus de 300 000 visiteurs.

Point de vision du parc animalier - ©Catherine Savary / ONF

"La forêt monumentale" en forêt Verte

La Métropole de Rouen Normandie, en collaboration avec l’ONF, a inauguré la biennale d’art "La Forêt Monumentale" le 20 septembre 2019. Jusqu’en septembre 2021, ces créations, principalement composées de bois, ont pu être découvertes tout au long d’un parcours de 4 kilomètres. Pieuvre de 8 mètres de haut, serpent-dragon de 28 mètres de long, maisons renversées dans les arbres… 13 étranges géants d'art contemporain ont peuplé la forêt domaniale Verte durant deux ans. 

Pieuvre géante en bois... étrange rencontre en forêt Verte ! - ©DR / ONF

L'arboretum du Petit Charme

En forêt domaniale de Roumare, l'arboretum du Petit Charme est situé à proximité du parc animalier. Il fait partie des trois arboreta plantés dans les années 1970 en collaboration avec l'Inra d'Orléans.

Cet arboretum avait pour vocation première de tester la résistance des essences forestières à la pollution industrielle. Aujourd'hui, il permet de suivre les effets du changement climatique sur les essences implantées.

Depuis mai 2011, l'arboretum du Petit Charme est ouvert au public. Grâce à des aménagements, il combine intérêt pédagogique, touristique et scientifique.

Les quatre cheminements aménagés avec des bornes botaniques, permettent de découvrir 37 essences venues du monde entier.  Un fichier audio, des livrets favorisent la découverte des essences.

L'entrée de l'Arboretum du Petit Charme - ©Catherine Savary / ONF

L'écorce, un projet architectural en forêt

L'écorce, un projet architectural en forêt - ©Serv. com. Métropole Rouen Normandie

Le plan d'actions de la Charte forestière de territoire de la Métropole Rouen Normandie et de Forêt d'Exception® a prévu dans un de ses axes de développer l'art en forêt. La Métropole a passé une convention avec l'Ecole nationale supérieure d'architecture de Normandie pour la conception d'un point d'intérêt en forêt, mettant en avant l'utilisation du bois dans un esprit de valorisation des espaces boisés et du tissu économique local.

A l'issue d'un concours dans les objectifs étaient de :

  • concevoir un abri inscrit dans le paysage et donner à lire la forêt par une approche sensorielle. Le projet était considéré comme un interlude à la randonnée pouvant être un objectif à atteindre par les marcheurs
  • la structure devait être en bois feuillu local de classe 2 en sections standardisées
  • prévoir des impacts minimes sur l'environnement, une facilité de mise en œuvre et une qualité d'assemblage
  • résister aux intempéries, à l'utilisation des usagers et au risque de vandalisme, pour une durée de 10 ans,

le jury a déterminé parmi six projets, la proposition nommée "Ecorce" conçue pour la forêt de Roumare. Les étudiants ont voulu créer un cocon, une alcôve dans une écorce où l'on se repose sous le feuillage des hêtres et des chênes, de part et d'autre d'une route forestière fermée. Cette œuvre artistique en chêne complète la zone entre le parc animalier et l'arboretum du Petit Charme.

Hêtraie à jacinthe – ©JP Legrand / ONF

Préserver la biodiversité

La prise en compte et le renforcement de la biodiversité du milieu forestier figurent parmi les orientations stratégiques du projet Rouen, Forêt d'Exception® et de la Métropole.

Dans le cadre d'un appel à projets national lancé par le ministère chargé de l'Ecologie, les habitats présents dans les forêts domaniales périurbaines de Rouen, tels que la hêtraie à houx et la hêtraie à jacinthe, ont été étudiés à travers deux méthodes scientifiques.

Ce travail a été réalisé par l'ONF et la Métropole. La Dreal, la Draaf, l'Université de Rouen, le Parc naturel régional des Boucles de la Seine Normande et le Centre régional de la propriété forestière ont participé au Comité de pilotage de cette étude.

Cet état des lieux permet de proposer de nouvelles pistes d'actions en faveur de la biodiversité forestière.

Améliorer les connaissances et préserver les mares forestières

12 mares en forêt Verte, 40 en forêt de Roumare et 69 en forêt de La Londe-Rouvray... Les mares forestières ont une valeur patrimoniale élevée, hydraulique, écologique et historique. Leur rôle écologique est important. Les espèces végétales et animales qui y vivent sont nombreuses.

Riches en biodiversité, certaines mares forestières ont également un intérêt paysager et pédagogique. Elles participent aussi à la rétention d'eau, jouant ainsi un rôle clef dans la régulation des crues et des ruissellements. Ce sont des milieux fragiles à préserver.

Découvrez en vidéo les arbres remarquables des forêts de Rouen

©Office national des forêts

Un laboratoire de biodiversité et d'accueil du public

En janvier 2021, l'ONF et la Maison des forêts de la Métropole Rouen Normandie ont invité des jeunes de Canteleu à planter des arbres en forêt de Roumare. Ce laboratoire deviendra un lieu unique où le public sera invité régulièrement à venir s’approprier et étudier la forêt, son avenir, son fonctionnement et sa biodiversité.

Pour en savoir plus : En forêt de Roumare, un laboratoire forestier aux essences diversifiées