Fontainebleau, Forêt d'Exception® : les actions en cours

Avec la labellisation de Fontainebleau, Forêt d'Exception® en 2011, les partenaires ont concrétisé une démarche active et structurante. Le succès de la concertation a permis le renouvellement du label, lui-même porté par trois contrats de projets, dont le dernier porte sur la période 2018-2022. Découvrez les axes stratégiques illustrés de réalisations.

Les actions du contrat 2018-2022

Le troisième contrat de projet Forêt d’Exception® 2018 – 2022 engage de manière collégiale une nouvelle phase de travail autour des enjeux majeurs du massif à travers des projets concrets et structurants : la protection de l’environnement, la valorisation des paysages, l’information et la mobilisation des usagers, le développement du tourisme durable et la valorisation du patrimoine ainsi que la mobilisation des énergies pour garantir la propreté en forêt et dans les espaces de lisière.

Avec la rédaction du premier contrat de projet, le premier label Forêt d'Exception® a été attribué en 2011 pour 5 ans à la forêt de Fontainebleau. Cette réussite a récompensé les actions innovantes et concertées menées depuis 2007 et mettant en valeur l'exceptionnelle richesse de la forêt en partenariat étroit avec les acteurs locaux.

Une vision du futur du projet Fontainebleau, Forêt d'Exception® a été concrétisée dans le deuxième contrat de projet 2013-2017 signé le 7 juin 2013 par les partenaires de la démarche. L'histoire continue avec le renouvellement du label le 27 avril 2017. Ensuite, des ateliers participatifs lors d'un comité de pilotage et à l'occasion d'une réunion publique ont permis d'alimenter en idées le troisième contrat de projet, signé en novembre 2018.

Ce contrat s'inscrit par ailleurs dans la démarche engagée par la Ville de Fontainebleau, l'Établissement public du Château de Fontainebleau et l'ONF, d'extension du bien "Palais et Parc de Fontainebleau" inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco à la forêt. Par ses actions et l'implication des acteurs qui le porte, ce contrat permettra de conforter les critères d'inscription, l'intégrité, l'authenticité et la gestion de ce bien conformément aux attentes de ce label international.

C'est ainsi qu'en octobre 2020, le ministère de la Culture a accepté de porter à l'Unesco la candidature du "Domaine de Fontainebleau". L'inscription du château, réalisée en 1981, est ainsi étendue à la forêt. En décrochant ce précieux sésame, la forêt domaniale de Fontainebleau reste plus que jamais dans la course pour prétendre à son inscription au Patrimoine mondial de l'Unesco.

Le château et la forêt vus d'avion - ©Véronique Vinot / ONF

Les axes du contrat 2018-2022

Le contrat de projet se base sur les aménagements forestiers qui structurent la gestion des forêts de Fontainebleau, des Trois-Pignons et de la Commanderie qui composent le massif. Il respecte ces orientations, les renforce et les complète par des actions spécifiques.

Les axes du contrat répondent à trois objectifs transversaux qui sont : l'engagement des partenaires et de la population locale ; l’appropriation par la société des actions et de la gestion conduites en forêt ; l’apport de valeur ajoutée à la forêt et son territoire durablement et globalement.

Ces objectifs se déclinent en cinq engagements :

  • Protéger l'environnement ;
  • Valoriser les paysages ;
  • Informer et engager les usagers dans la gestion de cette forêt : espace économique, naturel et de loisir ;
  • Assurer une forêt propre ;
  • Développer le tourisme durable et valoriser le patrimoine.
  • Protéger l'environnement : une réserve biologique bientôt inscrite à l'Unesco

Depuis 2007, le bien "Forêts primaires et anciennes de Hêtre des Carpates et d’autres régions d’Europe" est inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco, qui reconnaît la valeur universelle et exceptionnelle de hêtraies réparties dans douze pays européens. Début 2020, la France a déposé un dossier de candidature pour neuf sites naturels, dont un situé en forêt de Fontainebleau : la Réserve biologique intégrale du Gros Fouteau et des Hauteurs de la Solle.

  • Protéger la biodiversité : agropastoralisme en forêt

©ONF

Depuis 2015, un berger fait paître son troupeau de 600 moutons dans le massif forestier de Fontainebleau et renoue ainsi avec la tradition d’agropastoralisme. Un entretien indispensable visant à conserver la biodiversité. D’avril à septembre, les promeneurs se surprennent parfois à croiser les brebis. Le berger suit une itinérance de parcelles en parcelles couvrant 200 hectares de landes et de pelouses sèches. Ce partenariat avec l’ONF l’autorise à faire paître ses moutons sur ces espaces non boisés reconnus comme habitat d’intérêt européen par le réseau Natura 2000. Ici s'étendent bruyères et callunes cachant une biodiversité singulière. C’est le cas de nombreux oiseaux qui apprécient ces habitats. Certains protégés comme la Fauvette Pitchou, l’Alouette lulu et l’Engoulevent d’Europe dépendent de ces milieux.

©Anne-Marie Granet / ONF

Les actions du contrat 2013-2017

Le contrat de projets 2013-2017 a étendu la démarche Forêt d’Exception® à la forêt de la Commanderie située au sud du massif. Une orientation portait sur les actes de gestion de l’ONF sur la forêt, notamment l’exploitation des bois qui n’est pas toujours acceptée par les usagers.

Les axes structurant ce contrat onté été les suivants :

  • forêt et matériaux (bois et grès) : valoriser la fonction économique de la forêt qui produit des matériaux nécessaires à la société ;
  • forêt et fonctionnement (des écosystèmes et gestion forestière) : montrer comment l’activité humaine modèle son environnement à travers ses activités et ses besoins. Protéger et restaurer le patrimoine naturel ;
  • forêt et écotourisme : mieux promouvoir l’écotourisme, mieux appréhender les attentes sociales et assurer la préservation du patrimoine naturel face à la fréquentation. Interagir avec le visiteur pour le rendre acteur plutôt que consommateur. Partager avec le public les connaissances professionnelles.
  • L'observatoire de la fréquentation du massif de Fontainebleau

Près de 10 millions de visiteurs par an parcourent le massif de Fontainebleau - ©Sylvain Duffard

Lancé en 2014, il est le fruit de plusieurs partenariats entre l'ONF, la Chambre de commerce et d’industrie de Seine-et-Marne, Seine-et-Marne tourisme et l’association des Amis de la forêt de Fontainebleau.

Connaître le profil et le comportement des visiteurs pour améliorer l’accueil du public en forêt, tels sont les objectifs de cette enquête de fréquentation. Elle visait à répondre à leurs attentes tout en préservant le milieu naturel. Après une année d’étude, 22 000 heures d’enquête sur les parkings, 10 000 appels téléphoniques et 50 enquêteurs volontaires, l’observatoire a dévoilé ses conclusions en février 2016.

→ A lire aussi : Des volontaires du tourisme déployés sur le massif pour renseigner les visiteurs

  • Accueillir le public : l'arboretum "Arbor&Sens"

Situé sur l’emplacement d’un ancien arboretum, créé en 1973 par un forestier de l’ONF, après un incendie qui avait ravagé ce secteur, le site Arbor&Sens a été aménagé en 2015 par l’ONF. Au coeur d'Arbor&Sens, tout au long d’un sentier agrémenté d'une quarantaine de panneaux, de bornes informatives et interactives grâce à l’application Balade Branchée, les visiteurs peuvent admirer les arbres et découvrir leurs origines et leurs usages. Discret et tranquille, cet espace clôturé s’étend sur 20 hectares au sein de la forêt domaniale de Fontainebleau.

  • Le schéma d'accueil de la forêt de la Commanderie

Avec l'extension du massif à la forêt de la Commanderie, engagé lors du renouvellement du label, l'accueil du public devait être structuré sur ce nouveau massif très touristique. Pour cela, l'ONF a élaboré, en 2016, un schéma d'accueil du public avec les acteurs du territoire : Conseil départemental de Seine-et-Marne, communauté de communes du Pays de Nemours, communes de situation, associations, professionnels du tourisme et autres représentants des usagers.

L'objectif ? Définir une offre touristique qui évite ou contourne les zones sensibles des points de vue environnemental, culturels ou érosifs. Plusieurs projets valorisant le territoire (équipements touristiques, signalétique, création d'aires d'accueil, information du public...) découlent de ce travail parmi lesquels figure l'aménagement du parking de l'Éléphant.

  • Accueillir le public : opérations "forêt propre"

©Sylvain Duffard / ONF

En parallèle à l'organisation de manifestations comme la fête de la forêt de Fontainebleau et du fait de la très forte fréquentation du massif par le public, une action spécifique est menée sur la propreté. Des opérations "forêt propre" sont menées chaque année pour sensibiliser les usagers et les faire participer au ramassage des déchets.

En avril 2016 un comité de pilotage spécifique à la question centrale des déchets s'est tenu, visant à alerter élus et associations sur les difficultés rencontrées par l'ONF pour lutter contre les déchets en forêt de Fontainebleau.

Le sentier des carriers – ©Christiane Baroche / ONF

Rappel des actions du contrat 2009-2012

Première forêt du réseau à recevoir le label Forêt d'Exception®, Fontainebleau est riche d'une expérience inspirée lors le premier contrat en 2007. De nombreuses actions ont alimenté la démarche Forêt d’Exception® à Fontainebleau.

Depuis 2009, ce sont plus d’une centaine d’actions qui ont été réalisées par l’ONF, avec l’aide de financements divers provenant du Feader, de la Région Ile-de-France, du Conseil général de Seine-et-Marne, et de l’Agence des espaces verts d’Ile-de-France.

Le tout selon 4 axes stratégiques : promouvoir l’identité du massif de Fontainebleau en s’appuyant sur son patrimoine ; répondre aux besoins multifonctionnels et agir pour le partage des usages ; favoriser une utilisation du massif assurant la préservation de son patrimoine écologique ; assurer un lien durable entre la forêt et son territoire.

  • Promouvoir l’identité du massif de Fontainebleau en s’appuyant sur son patrimoine

Découverte du sentier des carriers - ©Christiane Baroche / ONF

Pour sensibiliser, valoriser et préserver durablement les patrimoines historiques, paysagers et économiques du massif, des actions et travaux ont été menés, comme :

  • l’aménagement des sentiers de promenade thématiques sur le patrimoine archéologique et industriel de la forêt : le sentier des arts rupestres et le sentier des carriers ;
  • la création d’événements sur le thème du grès : les journées des carriers et des arts rupestres (expositions, sorties scolaires…).

→ A lire aussi : Les fouilles archéologiques de la Butte Saint-Louis

  • Répondre aux besoins multifonctionnels et agir pour le partage des usages

Pour mettre en œuvre une stratégie d'accueil du public durable et adaptée aux différents publics, orientée vers un respect mutuel des usages et une préservation du milieu, diverses actions ont été engagées :

  • restauration de sites d’accueil sensibles à l'érosion. En effet, le sol sableux de Fontainebleau subit une forte érosion sur les zones fréquentées et pentues, entraînant une dégradation du milieu naturel et pouvant déstabiliser les blocs de grès et constituer un danger pour le public ;
  • restauration des sentiers bleus historiques de Denecourt.

→ A lire aussi : L’ONF sécurise le rocher de l’Éléphant en forêt de la Commanderie

 

Le patrimoine écologique est soumis à de nombreuses perturbations, notamment dues à la fréquentation humaine. Sa préservation nécessite de mieux le connaître et d’intervenir en prévention et/ou en réparation. L'entretien des mares, riches en biodiversité en est un exemple - ©Véronique Vinot / ONF

Et aussi