Bercé, Forêt d'Exception® : les actions en cours

Au quotidien de la démarche Bercé, Forêt d'Exception®, des actions sont initiées et mises en œuvre en forêt avec les partenaires de l'ONF. Voici quelques projets à découvrir.

Le contrat de projet Bercé, Forêt d'Exception® prévoit une série d'actions à mettre en œuvre par les partenaires. Les objectifs sont multiples et tentent de mettre en valeur les caractéristiques patrimoniales de cette forêt domaniale : accueil du public, protection de la biodiversité, production de bois, sont les enjeux objet de toute l'attention des forestiers de l'ONF.

©Romain Perrot / ONF

Accueillir le public

Solidarité internationale en partenariat avec Kinomé

Les plantations Kinomé avec les écoles - ©Romain Perrot / ONF

En partenariat avec Kinomé, l’ONF et les acteurs de Bercé Forêt d’Exception® ont réitéré en 2018 leurs actions de solidarité internationale en direction du Togo grâce au soutien financier pluriannuel de deux mécènes : la Fondation Léa Nature (2017 et 2018) et l’entreprise Triballat Noyal (2018, 2019 et 2020) avec l’opération "Mais où est passée la feuille ?" du fromage de chèvre Petit Billy.

Forest&Life, mouvement international de reforestation créé par Kinomé en 2010, souhaite ainsi faire le lien entre les forêts françaises et les forêts d’Afrique et d’Amérique Latine qui souffrent de la déforestation, à travers des opérations de plantation "1 arbre pour moi, 2 arbres pour toi, 3 arbres pour la planète".

Le projet "La forêt des enfants", porté par Kinomé, répond aux deux principes d’innovation et d’exemplarité au cœur de la démarche de Bercé Forêt d’Exception®. Il offre à la forêt et à ses acteurs un nouvel angle stratégique pour valoriser et interroger le territoire : la solidarité internationale et l’éducation à l’environnement. Avec le soutien de deux mécènes et en collaboration avec les élus du territoire, pour chaque arbre planté par l’ONF en forêt domaniale de Bercé, deux arbres sont parrainés au Togo. Entre 2017 et 2020, plus de 9 500 arbres ont ainsi été plantés par l’ONF en forêt de Bercé, par les enfants des écoles environnantes, le double au Togo !

Fontaine de la Coudre : un nouveau sentier pédagogique

©Romain Perrot / ONF

Les partenaires se sont engagés à restaurer les sites emblématiques du massif. Après la Futaie des Clos, c'est au tour de la Fontaine de la Coudre d'être repensée collectivement grâce au soutien du mécénat de la Société Générale. Début des travaux : 2021.

Dès 2017, la Fontaine de la Coudre, l'un des sites emblématiques de la forêt, a été identifiée comme prioritaire au titre de l'Action 8 "Requalification des principaux sites d'accueil" du programme Bercé Forêt d'Exception®. L'objectif : rénover le sentier "A l'école de la forêt" et y développer un projet pédagogique pour accompagner les enseignants et sensibiliser les plus jeunes aux richesses de la forêt et à sa gestion quotidienne. Au préalable, en septembre 2019 d’importants travaux hydrauliques ont rétabli la continuité écologique du Dinan qui alimente la fontaine, visant à préserver la biodiversité. Une fois ces travaux réalisés, le volet pédagogique du site de la Fontaine de la Coubre peut alors commencer...

L'objectif final est de doter la forêt d'un espace pédagogique forestier comprenant :

  • une aire d’accueil avec aire de pique-nique avec un abri
  • un parcours pédagogique composé de panneaux, d'agrès, accompagné d’un livret pédagogique
  • un livret à destination des enseignants.

Le sentier contemplatif de la Futaie des Clos accessible à tous

Pour contempler la forêt en toute tranquilité - ©Romain Perrot / ONF

Premier grand projet porté par l'ONF et les acteurs de Bercé Forêt d'Exception®, le sentier contemplatif de la Futaie des Clos, soutenu par la Maison Martell dès 2017, est ouvert à tous depuis 2018. Cette boucle de près de 500 mètres, accessible aux personnes à mobilité réduite, propose des aires de contemplation. L'application mobile gratuite "Futaie des Clos" complète cet aménagement.

Plusieurs attentes ont très vite été identifiées par les participants du groupe de travail impliqués dans ce projet. L'aménagement de la Futaie des Clos en est le résultat direct :

  • l'aménagement d’un sentier empierré au ton discret permettant aux personnes à mobilité réduite de réaliser une boucle au cœur de la futaie, et canalisant également les piétons pour protéger les systèmes racinaires des arbres tricentenaires
  • la création d’aires de contemplation pour encourager le visiteur à s'attarder plus longuement au cœur de la futaie
  • l'intégration de mobiliers invitant petits et grands à observer, se relaxer, écouter…
  • la réalisation d’une application mobile ludique pour développer les connaissances de la forêt de Bercé.

Les partenaires impliqués dans cette démarche territoriale auprès de l'ONF (Conseil départemental de la Sarthe, élus, Association Rand'Oroues, Carnuta, acteurs de la société civile et professionnels œuvrant dans le secteur du tourisme) ont ainsi pu participer activement à la définition du projet, premier du genre en Sarthe.

“Bercé, entre vignes et vergers", premier GR© de Pays en Sarthe

L'ONF a participé à la création d'un nouveau sentier de grande randonnée GR©. Cette boucle de 98 kilomètres propose à tous les randonneurs avertis et curieux de découvrir la Vallée du Loir et ses patrimoines. Elle relie le GR© 35 "Du Perche au Loir" et le GR© 36 qui arpente sur plus de mille kilomètres la France.

Le Comité départemental de randonnée pédestre de la Sarthe (CDRP72), la région des Pays de la Loire, les Communautés de communes Loir Lucé Bercé et Sud Sarthe, l’Office de Tourisme de la Vallée du Loir et l'ONF se sont associés pour déployer le premier parcours GR de Pays du département. La forêt domaniale de Bercé s'est ainsi dotée d'une nouvelle offre de loisir, qui s'adresse aux passionnées de randonnée comme aux curieux de promenade sportive ponctuelle.

©ONF

Préserver la biodiversité

ONF et naturalistes locaux collaborent pour préserver le Vallon de l'Hermitière

Panneau d'accueil - ©Romain Perrot / ONF

Depuis 2016, ONF et naturalistes locaux se sont associés pour mener à bien le renouvellement naturel des peuplements du Vallon de l’Hermitière qui arrivent à maturité sur ce site emblématique de la forêt de Bercé. Plusieurs scénarios de gestion s'étalant sur près 80 ans ont été définis et validés collectivement.

Un comité scientifique a été créé en 2016, rassemblant l’ONF Pays de la Loire, Sarthe Nature Environnement, le CPIE, la Société pour la reconnaissance, le respect et la protection de l'environnement (SCIRPE) ainsi que Frédéric Vaidie, naturaliste indépendant, pour peser au mieux les enjeux, assurer la pertinence des choix et suivre ensuite le programme d’actions validé.

C’est ainsi que près de 120 hectares ont fait l’objet d’expertises portant sur les chauves-souris, l’avifaune, l’entomofaune (les insectes) ainsi que les habitats-flore depuis la création de ce comité. Ces travaux, remarquables par la complémentarité des disciplines sollicitées mais aussi par la richesse des échanges induits entre naturalistes locaux, forestiers naturalistes et gestionnaires du site ont conclu à la pertinence de réviser les modalités de renouvellement pour les arbres du Vallon.

La décision est prise d’étaler la régénération naturelle de ces peuplements sur 80 ans, par bouquet de 2 hectares en moyenne, pour limiter l’impact sur les corridors écologiques et sur la biodiversité. En complément, un ilot de sénescence de 2 hectares et un ilot de vieillissement de 6 hectares sont été mis en place pour constituer une forêt mosaïque où des arbres d'âges divers se côtoieront. Des panneaux d’information du public seront installés dès janvier 2021 en forêt.

Chêne de Bercé – ©Giada Connestari / Imagéo / ONF

Produire du bois de qualité de renommée mondiale

Les actions partenariales en faveur du chêne de qualité se poursuivent. La qualité du bois de merrain est déterminée par le terroir, l’origine génétique du chêne, la finesse de son grain. La sylviculture en futaie régulière s'applique pour obtenir cette qualité renommée. Le chêne de Bercé, qui réunit ces paramètres de façon optimale, est très recherché par les tonneliers.

Découvrez en images les étapes qui mènent de la forêt au tonneau.

Agir pour la reconstitution de la forêt après incendie

En 2014, un incendie criminel a brûlé près de 170 hectares de la forêt, constitués essentiellement de pin maritime, une essence adaptée au sol sableux de la partie ouest du massif. Cinq années auront été nécessaires pour replanter les parcelles durement touchées. Exploitation des bois brûlés, surveillance sanitaire, étude des sols, travaux de prévention des risques ... un vaste chantier a alors été lancé par les forestiers de l’ONF.

Sur les parcelles incendiées, les dommages étaient trop importants et les arbres trop jeunes pour envisager une régénération naturelle. L’ONF a planté des milliers de pins maritimes. Il a également diversifié les essences en installant par exemple des bouleaux à hauteur de 20 %. Ce qui contribue de façon significative au bon fonctionnement des sols, à la résistance des peuplements aux aléas climatiques et à l’expression d’une plus grande biodiversité sur ces parcelles.

Les parcelles à reconstituer après l'incendie de 2014 - ©Romain Perrot / ONF

Dispositifs expérimentaux d'évaluation des dégâts de cervidés sur les semis forestiers

Les cervidés ont la dent dure sur les semis forestiers fragiles - ©ONF

Ce dispositif, mis en place à partir de 2012, a pour but d'améliorer l'estimation de l'impact des cervidés sur la régénération de la forêt.

Il repose sur un protocole relativement simple : deux espaces de 40 m² sont délimités dès que possible dans une parcelle de chêne en régénération, tous les 10 hectares, côte à côte sur la même bande de semis : l'un réel, engrillagé, l'autre virtuel, simplement matérialisé par 4 poteaux. En comparant périodiquement l'état des semis dans la partie clôturée (donc inaccessible aux animaux) et dans la partie ouverte, il est possible d'évaluer la pression exercée par les cerfs et chevreuils sur les semis, et d'agir en conséquence pour protéger ces peuplements en devenir.

Schéma d'enclos-exclos - ©ONF