A la découverte

Ce que vous allez adorer dans cette forêt

La forêt domaniale de Sourdun s’étend sur 740 hectares et fait partie d’un massif de 1 850 hectares allant de Gouaix vers Chalautre-La-Grande et la vallée de la Voulzie (bois des Crottées). Dès le moyen âge, le massif de Sourdun avait le caractère d’une réserve boisée appartenant à plusieurs seigneuries ou établissements religieux. La forêt domaniale n’a été constituée qu’à la révolution, par groupages de divers bois. Elle fournissait à la ville de Paris, du bois de chauffage et du bois marine (bois utilisés pour la construction des navires) acheminés par la Seine.

La forêt de Sourdun possède divers éléments remarquables. Baladez-vous au cœur de la forêt pour y découvrir : la croix de fer, un abri de chasse ou encore ce bel alignement de noyers que vous apercevrez au nord du Bois des Crottées. C’est également une forêt humide : passez le long du chemin communal proche de la parcelle 206 pour y apercevoir l’une des nombreuses mares que l’on peut trouver dans cette forêt.

Le secret que cette forêt va vous révéler

À l’automne, les fruits des arbres arrivent à maturité, l’Office national des forêts organise alors le ramassage des glands dans des zones spécifiques de la forêt occupées par des beaux chênes : une récolte tracée pour les futures plantations.

Une forêt gérée

Chêne et hêtre composent principalement la forêt de Sourdun. L’ONF assure la pérennité du massif en conciliant sylviculture, accueil du public, et production de bois, tout en garantissant un développement durable.

Un dernier conseil pratique pour la route ?

Empruntez la boucle du petit étang, qui porte ce nom de l’ancien étang à proximité, mais plus aucune trace de ce dernier...

Situation

Localisation
Seine-et-Marne (77)

Actualités

Nous n’avons pas trouvé d’actualités récentes.

Calendrier de chasse

Saison 2023-2024

Les calendriers de chasse en forêt domaniale

La chasse est un acte de gestion durable des forêts
Elle permet de tendre vers un équilibre de la faune et de la flore afin d'assurer le renouvellement des forêts pour les générations futures.