Le projet d’un réseau FRENE en Occitanie prend forme

FRENE est l'acronyme de "Forêt en Evolution Naturelle". Il s’agit d’un réseau de peuplements forestiers placés en libre évolution par un choix volontaire des propriétaires publics ou privés. Ce réseau initié il y a plusieurs années en Auvergne-Rhône-Alpes, s’étend à la région Occitanie.

Le réseau FRENE est né d’une démarche soutenue par un collectif d'acteurs en Auvergne-Rhône-Alpes depuis 2008 : l’ONF, la coopérative Coforêt, les Communes forestières, Fransylva, le CNPF, la FRAPNA, la LPO, Forêts sauvages, le ministère chargé de l’environnement (DREAL) et la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Au niveau national, France Nature Environnement (FNE) et l’ONF partagent une volonté conjointe de déployer ce réseau de forêts en libre évolution dans toutes les régions de France. Une volonté qui s’inscrit dans la convention cadre nationale de partenariat ONF-FNE.

Un peu d'histoire

Après le webinaire national organisé par FNE et l’ONF en juin 2022 pour lancer la démarche FRENE, l'association Nature en Occitanie (NeO) – mandatée régionalement par FNE -, l’ONF et FNE se sont emparés du sujet pour initier le déploiement du réseau en Occitanie.

Le 9 novembre 2023, les acteurs locaux sont réunis dans les locaux de la DREAL Occitanie à Toulouse

Le 9 novembre 2023, une réunion d’information des acteurs locaux potentiellement intéressés a été organisée dans les locaux de la DREAL Occitanie, à Toulouse. L’ONF et NeO y ont convié le Conservatoire d’Espaces Naturels (CEN) d’Occitanie, le Conservatoire botanique national Pyrénées et Midi-Pyrénées, les Parcs nationaux, les Parcs naturels régionaux, des instances étatiques (DREAL, DRAAF, région Occitanie) et des représentants des différents propriétaires forestiers (CNPF, URCofor).

Tous ont manifesté leur intérêt pour le projet.

Un contexte favorable en Occitanie

En Occitanie, le contexte aussi bien social que politique est favorable au maintien de surfaces forestières en libre évolution. Les propriétaires forestiers, privés et publics, conscients des enjeux de biodiversité attachés aux forêts en libre évolution s’y intéressent depuis longtemps.

Les politiques publiques y sont favorables, aussi bien au niveau national avec le plan national d’action (PNA) « Vieux Bois et forêts subnaturelles », qu’au niveau régional avec la Stratégie Régionale Biodiversité (SRB) Occitanie et le Programme régional de la forêt et du bois (PRFB) dont une des fiches action prévoit l’ « amélioration de la prise en compte de la biodiversité dans la gestion des forêts ».

  • Concernant les forêts publiques, une instruction de l’ONF relative à la prise en compte de la biodiversité dans la gestion forestière vise explicitement la mise en place d’une trame de vieux bois. L’ONF s’y engage pour les forêts domaniales et le recommande pour les forêts des collectivités.
  • Du côté des forêts privées, le Schéma régional de gestion sylvicole (SRGS), document d’orientation de la gestion des forêts privées, aborde le sujet de la libre évolution comme possibilité de choix de gestion.

Les fondamentaux du réseau FRENE

  • Réseau ayant pour vocation d'intégrer tous types de peuplements forestiers en libre évolution remarquable ou non, publics ou privés.
  • L'inscription dans le réseau est basée sur l'identification des espaces concernés dans un document de gestion forestière durable.
  • Transparence : diffusion annuelle des données chiffrées et des données cartographiques, si accord pour les propriétaires communaux et privés.
  • Animation à l'échelle adéquate d'une instance de concertation pour dynamiser l'installation de ce réseau.

Le réseau FRENE ne vise pas exclusivement à préserver la biodiversité remarquable liée à des sites particuliers. Il s’agit également de mettre en place et de développer une trame de forêts en libre évolution pour favoriser l’expression de la biodiversité associée aux vieux bois.

Léa Romain, chargée de mission au Pôle Ingénierie financière & environnement de l’ONF Midi-Méditerranée

Chiffres clés des forêts publiques en libre évolution en Occitanie

De plus, le nouveau classement possible des surfaces en "hors sylviculture en libre évolution" (HSN-LE) va permettre d’inscrire les forêts publiques en libre évolution durable, au rythme des révisions des documents d’aménagement forestier.

Pour sauvegarder des espaces forestiers en libre évolution, on introduit nécessairement des changements dans les usages. Il est important de bien communiquer et expliquer. On préviendra ainsi toute réticence ou incompréhension de la part des riverains, randonneurs, chasseurs, champignonneurs... Surtout, on évitera des positions doctrinaires. Faire mieux connaître les écosystèmes vivants et leurs fonctions vitales, c’est finalement les faire aimer !

Emmanuel Forichon, France Nature Environnement

Et maintenant ?

Pour mettre en place et développer le réseau FRENE en Occitanie, une instance de concertation régionale a été mise en place. Elle est composée de représentants de l’ONF, de Nature En Occitanie, du CRPF, du Conservatoire botanique national Pyrénées Midi-Pyrénées, de l’URCOFOR Occitanie, de la Région Occitanie, de l’Agence régionale biodiversité Occitanie, des Parcs nationaux Cévennes et Pyrénées, et de Parcs naturels régionaux.

Concrètement, le réseau FRENE Occitanie prendra forme en 2024 sur les bases des propositions d'un groupe de travail restreint chargé d'élaborer le cadre de gouvernance et un premier plan d'action opérationnel.