L'ONF au service des transports du futur

Et si le futur de l’exploitation forestière se dessinait dans le ciel ? C’est en tout cas la conviction de l’ONF qui a décidé d’entrer au capital de la start-up Flying Whales. Un partenariat unique au monde fondé sur le développement de dirigeables gros porteurs, qui permet à l’Office de se hisser au sommet de l’innovation.

D'ici une dizaine d'années, verra-t-on, à la place des camions, des dirigeables chargés de grumes ? Utopique ? Pas si sûr : dans son programme Nouvelle France Industrielle, le gouvernement français a, en effet, intégré, au sein de la catégorie des "transports plus écologiques et compétitifs", le dirigeable.

Après une période d'incubation de 4 ans, 2016 marque un tournant décisif pour la future filière dirigeable hexagonale, avec le démarrage opérationnel du projet LCA60T (pour Large Capacity Airship 60 Tons) porté par la start-up Flying Whales qui compte dans son tour de table l'avionneur chinois AVIC G.A, le groupe marocain Marita et des acteurs hexagonaux, dont l'ONF.

Expérimentation en Auvergne-Rhône-Alpes

LCA60T, c'est la concrétisation d'un partenariat engagé depuis 2012 entre Flying Whales, l'Onera (Office national d'études et de recherches aérospatiales), un consortium d'industriels français de l'aéronautique et l'ONF, qui a très vite pris la mesure des perspectives ouvertes pour la mobilisation des bois dans des zones difficiles d'accès. La direction territoriale Auvergne-Rhône-Alpes de l'ONF s'est portée candidate pour les premières expérimentations du dirigeable. Pour s'y préparer, les équipes approfondissent l'identification de massifs forestiers difficilement exploitables et isolés des axes de transport principaux.

Les dirigeables rendraient accessible une ressource bois additionnelle estimée à 1 million de m3 sur cinq ans, et ceci sans dommages environnementaux. Mobiliser plus en préservant mieux... Telle est la grande plus-value de ce transport du futur. Le pôle aéronautique d'Istres (Bouches-du-Rhône) a été retenu pour accueillir l'usine qui fabriquera les "baleines volantes".

Les premiers essais sont attendus pour 2020.

Ce projet nous permet d'explorer des pistes technologiques innovantes pour compléter les solutions permettant de mobiliser durablement les bois dans les forêts de montagne

François-Xavier Nicot, adjoint du directeur territorial Auvergne-Rhône-Alpes à l'ONF