Cueillette des fleurs en forêt : ce qu'il faut savoir

Jonquilles, jacinthes, muguet… Au printemps, les sols forestiers reprennent des couleurs. De quoi nous donner l’envie d’aller à la cueillette. Mais attention, si celle-ci est tolérée, elle doit être raisonnée. Voici les rappels de l'ONF sur le sujet.

Cueillir et ramasser des fleurs fait partie des plaisirs simples de la sortie en forêt. Pourtant, certaines espèces comme les jonquilles ou le muguet connaissent aujourd'hui des cueillettes excessives pouvant fragiliser leur présence. Avant de partir, l'Office national des forêts rappelle quelques conseils pour une cueillette raisonnée et respectueuse du milieu forestier.

Fleurs des sous-bois forestiers - ©Erell Le-Gall / ONF

Avoir l'autorisation du propriétaire

En forêt publique comme en forêt privée, la cueillette doit être autorisée par le propriétaire forestier. Autrement, elle est interdite. Dans les forêts publiques, la cueillette à « caractère familial » est toutefois tolérée, sauf s'il existe un risque de disparition d'espèce. Dans ce cas, un arrêté préfectoral ou communal peut l'interdire.

Ne pas trop prélever

La cueillette doit être raisonnée. Seul le ramassage des tiges en fleur est toléré mais en quantité limitée : « ce que la main peut contenir », soit 10 à 15 tiges par personne. Un ramassage trop volumineux peut faire l'objet d'une amende : le code forestier prévoit des sanctions pénales à l'encontre des auteurs de prélèvements abusifs.

Couper plutôt qu'arracher

Lors de la cueillette, veillez à ne pas prélever le bulbe des fleurs pour ne pas empêcher leur renouvellement. Cela vaut particulièrement pour le muguet et les jonquilles, souvent prisés des promeneurs.

Se renseigner

Plus de 400 plantes bénéficient d'un statut intégral de protection. Il est interdit d'y toucher. D'autres bénéficient d'une protection partielle. Pour les prélever, il faut une autorisation. Pour connaître la liste des espèces protégées dans votre région, consultez le site internet de la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL) dont vous dépendez. A noter également que les cueillettes à des fins commerciales sont interdites et sanctionnées par le code forestier.